Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Dépôt de l’OPA simplifiée sur Oceasoft, projet d’offre contractuelle de rachat sur DNXcorp, surenchère sur Just Eat, recours devant la cour d’appel de l’OPA sur Altran, sans oublier les autres opérations en cours (NR21, Osram Licht) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Oceasoft : l’OPA simplifiée de Dickson a été déposée. Le 24 octobre 2019, Dickson Acquisition France a annoncé avoir acquis 62,08% du capital, au prix de 2,85 € par action, auprès de M. Laurent Rousseau, Europtim Finances SAS (holding personnelle de M. Rousseau), Vatel Capital, Soridec et Sofilaro. Cette filiale indirecte de la société d’investissement américaine May River Capital a donc déposé le 25 octobre, par l’intermédiaire d’Alantra, un projet d’OPA simplifiée à un prix identique de 2,85 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 100,7% sur le cours du 23 septembre 2019, dernière séance avant l’annonce de l’offre, et une prime de 95,9% sur la moyenne des 60 dernières séances avant cette date. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 novembre au 11 décembre 2019.

DNXcorp : projet d’offre contractuelle de rachat au prix de 4,45 € par action. Cette offre, présentée par SwissLife Banque Privée au prix de 4,45 € par action et qui n’est pas soumise à l’examen de l’AMF ou de la CSSF au Luxembourg, porte sur un maximum de 1.500.000 actions de cette société spécialisée dans le développement et la valorisation d’audience sur Internet, soit 52,92% du capital. Le prix offert représente une prime de 31,7% sur le cours du 18 octobre 2019 sur Euronext Growth Paris. L’offre sera ouverte le 27 novembre 2019 après diffusion par la société d’un communiqué indiquant si la résolution autorisant la mise en œuvre de l’offre a été approuvée par l’assemblée convoquée pour le 25 novembre. L’offre devrait se clôturer le 17 décembre 2019.

Just Eat : Prosus surenchérit sur l’offre de Takeaway.com. Un mois après son introduction sur le marché d’Euronext Amsterdam, la société d’investissement, filiale du groupe sud-africain Naspers, a décidé de lancer une offre inamicale sur l’entreprise britannique de livraison de repas commandés en ligne. Prosus propose d’acquérir chaque action Just Eat au prix de 710 pence, valorisant la société 4,9 milliards de livres sterling (contre 0,09744 action Takeaway pour chaque action Just Eat détenue). « Le conseil d’administration de Just Eat a examiné les termes de l’offre de Prosus et estime qu’il sous-estime considérablement Just Eat, à la fois sur une base autonome et dans le cadre du projet de regroupement recommandé avec Takeaway.com », a indiqué Just Eat.

Les opérations en cours

Altran Technologies : l’OPA de Capgemini fait l’objet d’un recours devant la cour d’appel. L’AMF a fixé la date d’ouverture de l’offre publique au 16 octobre 2019 et avait indiqué que la date de clôture serait fixée après réception des éléments justificatifs concernant l’autorisation de la Commission européenne. Le 24 octobre 2019, Capgemini a annoncé avoir obtenu l’autorisation de la Commission européenne pour son projet d’acquisition d’Altran Technologies. Le même jour, un recours en annulation contre la décision de conformité de l’offre publique et un recours en annulation contre le visa de la note en réponse d’Altran Technologies ont été formés devant la cour d’appel de Paris. Une demande de sursis à exécution de la décision de conformité a également été formée. Dans ces conditions, la date de clôture de l’OPA sera précisée ultérieurement.

NR21 : l’OPA simplifiée sera ouverte du 24 octobre au 6 novembre 2019. Altarea, contrôlée par MM. Alain Taravella, Jacques Nicolet et Jacques Ehrmann, qui détient 63,63% du capital de NR21, s’engage à acquérir les actions détenues au prix unitaire de 1,13 €. L’initiateur n’envisage pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire, ni de demander la radiation des actions d’Euronext Paris. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 25 octobre au 12 novembre 2019.

Osram Licht : AMS assouplit les conditions de son OPA. Le groupe autrichien, spécialisé dans les capteurs optiques, qui avait déjà relevé de 6,5% le prix de son offre de 38,50 € à 41 € par action Osram Licht, a décidé d’abaisser le seuil d’acceptation minimal de 62,5% à 55%. Pour rappel, au prix de 41 €, l’offre fait ressortir une prime de 42% sur le cours précédant les premiers mouvements spéculatifs (28,92 €). A ce niveau, le spécialiste allemand de l’éclairage est valorisé près de 4,6 milliards d’euros.

Les résultats

Aurea : l’OPRA fait plus que le plein. Au cours de l’offre publique de rachat d’actions, qui s’est déroulée du 1erau 22 octobre 2019 au prix de 6,50 € par action, ce spécialiste de la régénération des déchets a reçu en dépôt 2.639.715 actions. Le nombre d’actions présentées étant supérieur au nombre maximum de 2.300.000 actions que Aurea s’était engagée à racheter, il a été procédé à une réduction des demandes proportionnelles. Les actions rachetées seront annulées dans les conditions et délais prévus par l’article R. 225-158 du code de commerce et ne conféreront plus aucun droit social.

Evolis : l’offre n’est pas un franc succès. A l’issue de son OPA simplifiée, qui s’est déroulée du 27 septembre au 18 octobre 2019 au prix de 30 € par action, Cedys & Co, structure nouvellement créée par les actionnaires de référence, détient désormais 80,66% du capital et 75,17% des droits de vote de cette société spécialisée dans les solutions d’identification sur cartes plastiques. Pour mémoire, le prix de l’offre faisait apparaître une prime de 23% sur le dernier cours coté avant l’annonce de l’opération et une prime de 30,7% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date.

Sortie de cote

Millet Innovation : le retrait obligatoire interviendra le 29 octobre 2019 au prix de 20,20 € par action. Il portera sur 109 248 actions, représentant 5,73% du capital et des droits de vote de cette société spécialisée dans les produits de podologie vendus en pharmacies.

A savoir

Changement à la tête d’Atos. Le conseil d’administration a pris acte de l’annonce par la Présidence de la République française de proposer la candidature de M. Thierry Breton comme Commissaire représentant de la France à la Commission européenne. En conséquence, M. Thierry Breton fera parvenir sa démission de PDG d’Atos à effet du 31 octobre 2019. Le conseil d’administration nommera M. Elie Girard, actuellement directeur général délégué, directeur général à effet du 1er novembre 2019.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end au sec et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés