Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPA simplifiée de Caspar sur Oeneo et de Coyote System sur Traqueur, OPA en vue sur Le Bélier, OPA amicale de Sanofi sur Synthorx et de Merck sur ArQule, rejet de l’offre révisée de Prosus sur Just Eat : la semaine a été particulièrement riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Oeneo : OPA simplifiée de Caspar à 13,50 € par action. Ce holding de la famille Hériard Dubreuil, qui détient désormais 63,15% du capital de cette société spécialisée dans la fabrication de tonneaux et de bouchons, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues, au prix unitaire de 13,50 €. Ce prix fait ressortir une prime de 11,6% sur le dernier cours coté sur le compartiment B d’Euronext Paris avant l’annonce et une prime de 26,2% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois précédents. A l’issue de l’offre et si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 23 janvier au 5 février 2020.

Le Bélier : OPA en vue de Wencan au prix de 38,18 € par action. Les principaux actionnaires de ce spécialiste en fonderie aluminium pour l’industrie automobile sont entrés en négociations exclusives, le 8 décembre 2019, avec Guangdong Wencan Die Casting, société chinoise cotée à Shanghai, sur un projet de cession de l’intégralité de leur participation représentant 61,96% du capital. Le transfert du bloc majoritaire s’effectuerait au prix de 38,18 € par action, soit une prime de 29% sur le dernier cours avant l’annonce et une prime de 40,4% sur la moyenne des trois derniers mois. En cas de réalisation, Wencan déposera un projet d’OPA simplifiée sur le solde du capital de Le Bélier au même prix de 38,18 € par action.

Traqueur : l’OPA simplifiée est officiellement déposée. Coyote System, qui détient 86,88% du capital de cette société spécialisée dans les produits de localisation de véhicules volés, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 1,70 €. Ce prix fait ressortir une prime de 38,2% sur le dernier cours avant l’annonce de l’augmentation de capital suivie du projet d’offre et une prime de 33,9% sur la moyenne des 60 séances précédentes. Si les conditions requises sont remplies, Coyote System a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 9 au 22 janvier 2020.

Sur les marchés étrangers

Sanofi lance une OPA amicale sur Synthorx pour 2,5 milliards de dollars. Les deux groupes de santé ont conclu un accord définitif en vertu duquel la société française se portera acquéreur de la totalité des actions de cette biotech américaine spécialisée dans les traitements visant à prolonger et améliorer la vie des personnes atteintes de cancer ou de troubles auto-immuns. Sanofi offre 68 $ par action, ce qui valorise Synthorx 2,35 milliards de dollars. Ce prix représente une prime de 172% sur le dernier cours de Synthorx sur le Nasdaq avant l’annonce. Sous réserve des conditions usuelles, l’opération devrait être finalisée au 1er trimestre 2020.

Merck lance une OPA amicale sur ArQule. Les deux laboratoires américains ont conclu un accord définitif au terme duquel Merck fera l’acquisition de cette société spécialisée dans les produits de traitement des patients atteints de cancer. Merck offre 20 € par action ArQule, faisant ressortir une prime de 106,9% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce de l’opération et valorise cette biotech environ 2,7 milliards de dollars. Sous réserve des conditions de clôture habituelles, la transaction devrait être conclue au début du 1er trimestre 2020.

Osram : l’OPA d’AMS est rouverte jusqu’au 24 décembre 2019. Le groupe autrichien, spécialisé dans les capteurs optiques, a déjà dépassé le seuil d’acceptation minimal, qui avait été abaissé à 55%. AMS a donc décidé d’ouvrir une fenêtre supplémentaire et a l’intention d’inviter ses actionnaires à une assemblée générale extraordinaire, qui se tiendra en janvier 2020, pour autoriser un projet de levée de fonds propres. Pour rappel, AMS offre 41 € par action Osram, soit une prime de 42% sur le cours précédant les premiers mouvements spéculatifs. A ce niveau, le spécialiste allemand de l’éclairage est valorisé près de 4,6 milliards d’euros.

Just Eat rejette l’offre révisée de Prosus à 740 pence. Le conseil d’administration du spécialiste des livraisons de repas commandés en ligne a examiné les termes de l’offre rehaussée de cette société d’investissement, filiale du sud-africain Naspers, et estime qu’elle sous-évalue considérablement Just Eat. Aussi, le conseil recommande à l’unanimité aux actionnaires de rejeter l’offre de Prosus et continue de penser que le regroupement avec Takeaway.com (à raison de 0,09744 action Takeaway pour chaque action Just Eat détenue) offrira une plus grande création de valeur.

Les opérations en cours

DNXcorp : l’offre sera prolongée jusqu’au 23 décembre 2019. Les actionnaires n’ayant pas tous reçu les informations relatives à l’offre contractuelle de rachat, la société spécialisée dans la valorisation d’audience sur Internet a décidé de prolonger de 4 séances son offre. Celle-ci, qui porte sur un maximum de 1.500.000 actions représentant 52,92% du capital, est lancée au prix de 4,45 € par action DNXcorp. Ce prix représente une prime de 31,7% par rapport au cours du 18 octobre 2019 sur Euronext Growth Paris et une prime de 31,7% par rapport à la moyenne pondérée des cours sur les 3 derniers mois avant cette date.

Latécoère : Tikehau Capital a vendu tous ses titres. Dans un courrier adressé à l’AMF, la société d’investissement indique avoir apporté la totalité de ses actions dans le cadre de l’offre publique d’achat initiée par SCP SKN Holding I (Searchlight Capital Partners). Pour rappel, l’OPA a été rouverte lundi 9 décembre 2019 et sera close le 20 du même mois. SCP SKN Holding I s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 3,85 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 34,1% sur le dernier cours coté au 28 juin 2019. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Les résultats

Groupe Flo : Bertrand Restauration sous les 90%. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 0,21 € par action, close le 6 décembre dernier, le Groupe Bertrand a porté son contrôle à 83,06% du capital. Pour le moment, les conditions ne sont donc pas remplies pour mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Sortie de cote

Securinfor : la radiation des actions est intervenue le 13 décembre. A la suite de son offre volontaire de rachat au prix de 62 € par action, close le 5 décembre, Smac détient désormais 983.705 actions, soit 98,37% du capital de cette société spécialisée dans la gestion des parcs informatiques et l’assistance technique. Conformément aux règles d’Euronext Access, les actions Securinfor ont été radiées le 13 décembre 2019.

A savoir

April : Persée Participations dépasse les 10%. Par suite d’une acquisition hors marché, cette société de droit luxembourgeois contrôlée par M. Christian Burrus a franchi en hausse, le 9 décembre 2019, le seuil de 10% et détient désormais 10,11% du capital et 10,09% des droits de vote de ce courtier en assurances. Pour mémoire, à l’issue de son OPA au prix de 21,60 € par action April, Andromeda Investissements (structure détenue par des fonds gérés par CVC Capital Partners) avait porté sa participation à 88,83%, l’empêchant de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Oceasoft : le retrait de la cote se dessine. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 2,85 € par action, close le 11 décembre 2019, Dickson Acquisition France (contrôlée par la société d’investissement américaine May River Capital) détient désormais 91,72% du capital et 91,55% des droits de vote de ce concepteur de capteurs pour l’industrie. Dickson avait indiqué dès le départ, que si les conditions étaient réunies, il aurait l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Business & Decision : un retrait obligatoire se profile également. Par suite d’une acquisition hors marché, Orange Business Services (ex-Network Related Services et contrôlée par Orange), a franchi en hausse le seuil de 90% et détient désormais 93,62% du capital. Lors de l’OPA simplifiée ouverte du 29 juin au 19 juillet 2018 au prix de 7,93 € par action, Network Related Services avait porté son contrôle à 81,82% du capital. Or Orange avait indiqué dès le départ que, si les conditions étaient réunies, il aurait l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Les points sur les i

Robertet : « l’indépendance de notre société n’est pas négociable », a déclaré son PDG Philippe Maubert. Le conseil d’administration de ce spécialiste des produits aromatiques a pris acte de l’entrée de Firmenich au capital (à hauteur de 21,61%). Il souligne que cette entrée est non sollicitée et qu’aucune discussion avec Firmenich sur des points de rapprochement n’a été jugée opportune. Robertet rappelle que Firmenich figure parmi ses concurrents directs. En conséquence, le groupe n’envisage pas de lui proposer d’être représenté au conseil d’administration ou de construire avec lui une collaboration qui limiterait sa flexibilité opérationnelle et stratégique.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end fluide et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés