Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Cession de la participation de Sanofi dans Regeneron, via une offre publique, vente des parts de Saint-Gobain dans Sika, ouvertures des offres sur Blue Solutions, Business & Decision et April : la semaine a été riche, voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Regeneron : Sanofi cède sa participation par voie d’offre publique. Le groupe pharmaceutique français a accepté de vendre 11,8 millions d’actions ordinaires au prix unitaire de 515 $. Regeneron procédera au rachat de 9,8 millions de ses actions ordinaires pour un montant de 5 milliards de dollars auprès de Sanofi. Dans le cadre de l’offre, les banques coordinatrices disposeront d’une option de 30 jours pour acheter jusqu’à 1,2 million d’actions supplémentaires. Si cette option est pleinement exercée, l’offre publique et le rachat d’actions entraîneront un produit brut pour Sanofi de 11,7 milliards de dollars et se solderont par la vente de la totalité des actions Regeneron, exclusion faite de 400 000 actions, que Sanofi va conserver.

Saint-Gobain tourne définitivement la page Sika, spécialisée dans les solutions d’étanchéité. Le groupe français de matériaux de construction a cédé 15,2 millions d’actions Sika détenues par sa filiale Schenker-Winkler Holding AG, représentant l’intégralité de sa participation de 10,75% du capital de Sika, pour un montant total de 2,56 milliards de francs suisses. La transaction s’est faite par placement privé auprès d’investisseurs institutionnels qualifiés. Cette cession aura permis à Saint-Gobain de générer un gain brut s’élevant à 1,54 milliard d’euros depuis mai 2018.

Les offres en cours

Blue Solutions : l’OPA simplifiée se déroule jusqu’au 8 juillet 2020. Le groupe Bolloré, qui détient 95,53% du capital de ce spécialiste des batteries au lithium, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 17 €. Ce prix fait ressortir une prime de 0,9% sur le dernier cours avant l’annonce de l’offre, le 12 mars 2020, et une prime de 0,8% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Il est prévu, en l’état, que le retrait obligatoire intervienne le 15 juillet 2020.

Business & Decision : l’OPR est ouverte jusqu’au 8 juillet 2020. Orange Business Services (ex-Network Related Services, contrôlée par Orange), qui détient 93,62% du capital de cet expert de la data, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 7,93 €. Ce prix fait ressortir une prime de 3,7% sur le cours au 11 février 2020, dernière séance avant l’annonce de l’opération, et une prime de 30% sur la moyenne des 60 séances avant cette date. Il est prévu, en l’état, que le retrait obligatoire intervienne le 13 juillet 2020.

April : l’OPR court jusqu’au 8 juillet 2020. Andromeda Investissements (CVC Capital Partners), qui détient désormais 99,02% du capital de ce courtier en assurances, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 22 €. Ce prix fait ressortir une prime de 28,2% par rapport au cours du 28 décembre 2018, dernière séance avant l’annonce de l’entrée en négociations exclusives, et une prime de 38,7% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Il est prévu, en l’état, que le retrait obligatoire intervienne le 13 juillet 2020.

Valneva rachète ses actions de préférence. Cette société de biotechnologie, spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses, confirme le rachat des actions de préférence émises dans le cadre de la fusion de Vivalis et Intercell, conformément aux statuts de la société. Cette opération, qui porte sur 17.836.719 actions de préférence, seront rachetées à leur valeur nominale d’un centime d’euro par action. Aucune démarche de la part des détenteurs n’est nécessaire ; le rachat des actions se fera automatiquement d’ici le 10 juin 2020.

Tours de table

Lagardère : Vivendi se renforce dans le capital et Groupe Arnault investit dans le holding de tête. Par suite d’achats en Bourse, Vivendi détient désormais 16,48% du capital et 12,41% des droits de vote de Lagardère. Quant à Bernard Arnault, président du géant du luxe LVMH, il va investir via son groupe familial dans Lagardère Capital & Management (LCM), société holding d’Arnaud Lagardère, pour détenir environ un quart du capital de LCM. Cette dernière regroupera la détention de la société Arjil Commanditée – Arco, gérant commandité de Lagardère SCA, et la participation de 7,26% dans Lagardère SCA. Les groupes familiaux de Bernard Arnault et Arnaud Lagardère agiront de concert vis-à-vis de Lagardère SCA.

Maisons du Monde : Teleios franchit le seuil des 20%. Par suite d’acquisitions en Bourse, Teleios Capital Partners, agissant pour le compte du fonds Teleios Global Opportunities Master Fund, détient désormais 20,19% du capital de l’entreprise d’ameublement et de décoration. Dans un courrier adressé à l’AMF, le fonds Teleios indique qu’il envisage d’acquérir des actions supplémentaires en fonction des cours de Bourse, mais n’envisage pas de prendre le contrôle de Maisons du Monde. Il souhaite néanmoins suivre attentivement la mise en œuvre de la stratégie du conseil et cherchera à améliorer la gouvernance de la société.

A savoir

Lafuma a finalisé la vente de sa filiale Oxbow. Faisant suite à la réception d’une offre d’achat de la société Oxbow SAS en février dernier, Lafuma S.A. annonce avoir finalisé la vente de sa filiale Oxbow SAS à Rainbow SAS, société fondée par MM. Debruères et Chetail. Cette cession va permettre à la marque Oxbow d’engager une nouvelle étape dans son développement et à Lafuma de recentrer ses activités autour de l’Outdoor et du Mobilier. Lafuma SA a réalisé un investissement non significatif dans Rainbow SAS afin d’accompagner Oxbow dans cette nouvelle histoire.

La Holding Novares sort du redressement judiciaire avec un financement garanti pour la poursuite de ses opérations. Le 28 mai, le Tribunal de commerce de Nanterre a approuvé l’accord en vertu duquel Novares perçoit 146 millions d’euros de prêts et d’investissements pour pallier l’insuffisance de liquidité à court terme. Parallèlement, Novares a considérablement réduit sa dette totale et l’a convertie en fonds propres. Ce nouvel accord et l’injection de trésorerie correspondante, approuvés par 84% des créanciers et 100% des actionnaires, garantit l’avenir à long terme de l’entreprise et va lui permettre de rouvrir ses autres sites fermés en raison de la pandémie, notamment aux États-Unis, dès que les conditions seront réunies.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end sans aspérités et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés