Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Grandes manœuvres autour de Suez, hostile au projet de Veolia, dépôt officiel des OPA sur Devoteam et Medicrea International, imbroglio autour de l’offre de LVMH sur Tiffany, offre de rachat des minoritaires d’Altice Europe et intérêt d’Euronext et de Deutsche Börse pour Borsa Italiana : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Suez : le conseil d’administration hostile au projet de contrôle de Veolia. A l’unanimité des membres présents ou représentés, il a considéré mercredi que le projet d’opération hostile annoncé par son concurrent Veolia, le 30 août, est incompatible avec l’intérêt de Suez et de l’ensemble de ses parties prenantes. Le conseil d’administration a conclu que le prix proposé par Veolia à Engie (15,50 € par action) se situe à un niveau très significativement inférieur à la valorisation intrinsèque de Suez. Il apporte dès lors son plein soutien à l’équipe de direction dans la mise en œuvre de l’accélération du plan Suez 2030, ainsi que dans ses recherches d’une solution alternative à celle proposée par Veolia.

Devoteam : l’OPA est officiellement déposée. La société Castillon, contrôlée par MM. Godefroy et Stanislas de Bentzmann, a déposé, par l’entremise de Crédit Agricole CIB, un projet d’offre publique d’achat visant les actions du groupe de conseil en technologies. L’initiateur, qui détient de concert avec le sous-concert Bentzmann, 21,03% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 98 €. Ce prix fait ressortir une prime de 24,8% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce de l’offre, le 9 juillet 2020, et une prime de 34,8% sur la moyenne des cours des 60 séances avant cette date. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 1er octobre au 4 novembre 2020.

Medicrea International : l’OPA a été déposée auprès de l’AMF. Covidien Group (Medtronic) a déposé par l’entremise de Bank of America Merrill Lynch International et Société Générale, un projet d’offre publique d’achat visant les actions de cette société spécialisée dans les solutions et prothèses du rachis. L’initiateur, qui ne détient aucune action Medicrea, s’engage à acquérir les titres non détenus au prix de 7 € par action. Ce prix représente une prime de 21,5% par rapport au cours de clôture, le 13 juillet 2020, et une prime de 55,9% par rapport à la moyenne des cours des trois mois précédant cette date. A noter que des engagements d’apport ont été conclus portant au total sur 47,34% du capital. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 1er octobre au 5 novembre 2020.

Sur les marchés étrangers

LVMH va saisir la justice américaine contre Tiffany. LVMH a pris connaissance avec étonnement de l’action en justice déposée contre le groupe par Tiffany devant le tribunal civil du Delaware. Le numéro un mondial du luxe estime que cette action est totalement infondée. LVMH sera amené à mettre en cause la gestion de la crise par le management de Tiffany et son conseil d’administration. LVMH estime, entre autres, que cette période est affectée par une situation de force majeure (material adverse effect), que Tiffany n’a pas suivi un cadre normal de gestion (ordinary course of business), notamment en distribuant des dividendes substantiels alors que la société était en perte et que les opérations et l’organisation de cette société n’ont pas été préservées (not substantially intact). Le groupe LVMH confirme donc, que les conditions nécessaires à la réalisation de l’acquisition de Tiffany ne sont pas réunies.

Altice Europe : offre de rachat des minoritaires à 4,11 € par action. Altice Europe, maison mère de SFR, annonce une offre de rachat par son actionnaire principal et fondateur Patrick Drahi en vue de retirer le cablô-opérateur de la cote. Patrick Drahi, via sa holding Next Private, propose d’acquérir chaque action de classe A et B au prix unitaire de 4,11 €. Ce prix fait ressortir une prime de 23,8% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 16,5% sur la moyenne des cours des six derniers mois, ce qui représente un montant de 2,5 milliards d’euros pour le rachat du solde du capital et valorise l’ensemble du groupe à 4,9 milliards.

La Borsa Italiana accumule les prétendants. Après Euronext qui a confirmé être en pourparlers avec son propriétaire, le London Stock Exchange Group, c’est au tour de l’opérateur Deutsche Börse de dévoiler son intérêt pour la Bourse italienne. « Nous pouvons confirmer que Deutsche Börse a soumis une offre pour le groupe Borsa Italiana », a indiqué un porte-parole du groupe d’Eschborn, près de Francfort.

A savoir

Suez conclut un accord pour la cession de sa participation majoritaire dans Essal. Suez, à travers sa filiale Aguas Andinas, a conclu un accord avec Algonquin Power & Utilities Corp (Puc) pour la cession de sa participation de 53,51% dans Empresa de Servicios Sanitarios de Los Lagos S.A. (Essal) dans le cadre d’une OPA impliquant une valeur d’entreprise totale d’environ 295 millions de dollars. Essal fournit des services de production et de distribution d’eau potable, ainsi que de collecte et de traitement des eaux usées. Avec 33 accords de concessions, Essal dessert actuellement plus de 224.000 foyers et 10.000 entreprises au Chili. En 2019, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 77 millions de dollars et un Ebitda de 17 millions. L’opération, sous réserve de l’approbation des autorités réglementaires, devrait être conclue au 4e trimestre 2020.

La Société Française de Casinos (SFC) annonce avoir honoré en date du 21 juillet 2020 le règlement de la dernière annuité de son plan de continuation, confirmant ainsi son redressement pérenne et mettant fin à la procédure. Les formalités permettant de constater la bonne exécution du plan de continuation seront effectuées prochainement par la SELARLU Catherine Poli, Commissaire à l’exécution du plan. Pour rappel, le Tribunal de Commerce de Paris avait arrêté le plan de continuation au bénéfice de la SFC par jugement en date du 21 juillet 2011. Les conditions de règlement du Plan avaient été modifiées par jugement du 9 mars 2017. SFC a respecté, année après année, les conditions de remboursements progressifs de la créance qui s’élevait à 7,5 millions d’euros.

Paroles de Pros

Les arbitrages de Montségur Opportunités. Ce fonds géré par Alain Crouzat, Agnès Coste et Andreea Condurache, spécialisé dans les valeurs susceptibles d’opérations ou en retournement, s’est adjugé 1,8% en août. « Nous adoptons une position attentiste et prenons le parti de conserver un volant de liquidité important afin d’être en mesure de saisir des opportunités à la rentrée, expliquent les gérants dans leur rapport. Seul mouvement à signaler ce mois-ci, Sanofi est renforcé en vue de saluer son acquisition du laboratoire américain Principia Biopharma ». Principales lignes à fin août 2020 : Sanofi (5,7%), Orange (5,2%), Air Liquide (5%), Total (3,7%), BNP Paribas (3,7%), Engie (3,6%) et Schneider Electric (3,6%).

Les positions de Talence Situations Spéciales. Ce fonds, géré par Régis Lefort et Jean-François Arnaud, est positionné sur la thématique des situations spéciales. En août, Talence Situations spéciales a progressé de 4,8%. « Nous avons réalisé quelques allègements de dossiers qui ont bien performé au cours de ce mois tels que Gamesa, Fnac-Darty et TF1, mais également réduit la pondération de LafargeHolcim, Ipsos et Carrefour, comme l’expliquent les gérants dans leur rapport. Enfin, pour faire face à quelques rachats, nous avons vendu nos positions en Dometic, Sonae, Credito Valtellinese, Carl Zeiss Meditec et Kinepolis ». Principales positions de Talence Situations Spéciales au 31 août 2020 : Engie (4,8%), Fnac Darty (4,5%), Carrefour (4,2%), Ferragamo (4%) et Haulotte Group (3,9%).

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end des plus parfaits et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés