Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPRA sur 1000Mercis, rachat probable des minoritaires d’Orange Belgium, OPE de S&P sur IHS Markit, offre mixte de Salesforce sur Slack, relèvement du prix de l’OPA inamicale de GardaWorld sur G4S et discussions en vue d’une OPA sur Siltronic, sans oublier les opérations en cours (Genkyotex, Devoteam) : les grandes manœuvres se poursuivent. Ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris et Bruxelles

1000Mercis lance une OPRA au prix de 18 € par action. Ce pionnier de la publicité et du marketing digital, qui a adopté la marque Numberly pour l’ensemble de ses activités, a déposé un projet d’offre publique de rachat de ses propres actions. 1000Mercis s’engage à acquérir un maximum de 500.000 actions, soit 18,94% de son capital, au prix unitaire de 18 €. Ce prix représente une prime de 12,8% par rapport au cours du 30 novembre 2020 et une prime équivalente sur la moyenne des 60 dernières séances avant cette date. Les fondateurs et actionnaires majoritaires, Mme Yseulys Costes, présidente du conseil d’administration et directrice générale, et M. Thibaut Munier, administrateur et directeur général délégué, qui détiennent ensemble 46,27% du capital et 62,60% des droits de vote, n’envisagent pas d’apporter leurs actions à l’offre.

Orange envisage une OPA volontaire conditionnelle sur Orange Belgium. L’opérateur télécom, qui détient déjà 52,9% de sa filiale en Belgique, proposerait une offre en espèces, sans condition de seuil, au prix de 22 € par action, soit une prime de 35,6% par rapport au cours d’Orange Belgium au 2 décembre 2020 et de 49,3% par rapport au cours moyen sur les six derniers mois. Si les conditions sont réunies, Orange envisagera une radiation éventuelle des actions d’Orange Belgium d’Euronext Brussels. A noter que cette communication d’Orange n’est que l’expression d’une intention et ne constitue pas une notification formelle d’une offre publique d’acquisition volontaire. Si Orange SA décide de lancer formellement l’offre, elle déposera à cette fin un dossier auprès de la FSMA, l’Autorité de régulation belge.

Sur les autres marchés

S&P Global lance une OPE amicale sur IHS Markit. Par suite d’un accord définitif, le fournisseur de données financières va pouvoir acquérir cette société américaine, célèbre pour ses indices d’activités économiques, dans le cadre d’une opération entièrement réalisée en actions. Aux termes de cet accord, chaque action IHS Markit sera échangée contre 0,2838 action S&P Global, valorisant IHS Markit 44 milliards de dollars, dont 4,8 milliards de dette. À l’issue de la transaction, les actionnaires de S&P Global détiendront 67,75% du nouvel ensemble et ceux d’IHS Markit 32,25%. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au cours du second semestre 2021. Elle nécessite l’approbation des actionnaires de S&P Global et d’IHS Markit et n’est soumise à aucune condition de financement.

Salesforce lance une offre mixte amicale pour acquérir Slack. À la suite d’un accord définitif, le spécialiste des technologies de la relation client (CRM) va pouvoir mettre la main sur cette messagerie d’entreprises pour un montant de 27,7 milliards de dollars. Salesforce s’affirme ainsi de plus en plus comme un rival de Microsoft, propriétaire de Teams et concurrent de Slack. Pour chaque action Slack apportée (qui a progressé de 95% depuis le 1er janvier 2020), les actionnaires recevront 26,79 $ en espèces et 0,0776 action Salesforce. « Ensemble, Salesforce et Slack façonneront l’avenir des logiciels d’entreprise et transformeront la façon de travailler dans le monde du tout numérique et du travail depuis n’importe où », comme l’a déclaré Marc Benioff, PDG de Salesforce.

GardaWorld relève le prix de son OPA inamicale sur G4S. Le géant canadien, spécialisé dans les services de sécurité (sécurité physique, transport des valeurs, sécurité électronique, services d’enquête…) a décidé de relever de 23,7% le prix de son offre pour acquérir son concurrent britannique, coté à la Bourse de Londres. Pour chaque action G4S, GardaWorld offre maintenant 235 pence par action, contre 190 pence initialement, valorisant la société active dans 85 pays et qui compte plus de 533.000 employés, 3,68 milliards de livres sterling. L’offre court désormais jusqu’au mercredi 16 décembre 2020, à 13h00, heure de Londres. À en juger par le cours de G4S à Londres (248,8 pence), le marché semble penser que la bataille n’est pas terminée.

Siltronic en discussions avancées avec GlobalWafers en vue d’une OPA. Après plusieurs mois de négociations intensives, le fabricant allemand Siltronic est en passe de conclure un mariage avec le taïwanais GlobalWafers afin de créer un acteur de premier plan dans l’industrie des plaques pour semi-conducteurs (wafers). Siltronic s’attend à ce que GlobalWafers fasse une OPA volontaire à un prix d’offre de 125 € par action. Ce prix représente une prime de 10% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 48% par rapport à la moyenne des 90 dernières séances. Le comité de direction de Siltronic considère que ce prix d’offre est attractif et approprié. Les deux sociétés envisagent une publication des bans au cours de la deuxième semaine de décembre.

Les opérations en cours

Elles se terminent

Genkyotex : l’OPA simplifiée court jusqu’au 11 décembre 2020. Le groupe suédois Calliditas Therapeutics, qui détient désormais 62,66% du capital de cette société spécialisée dans le développement de thérapies NOX, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 2,80 €. Ce prix représente une prime de 27,8% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 21,7% par rapport à la moyenne des cours des 60 dernières séances. Seuls les actionnaires apportant leurs actions Genkyotex à l’offre selon la procédure semi-centralisée seront éligibles au paiement éventuel de compléments de prix. À l’issue de l’OPA, si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Devoteam : l’OPA est rouverte jusqu’au 16 décembre 2020. A l’issue de l’offre publique close le 30 novembre, la société Castillon, contrôlée par MM. Godefroy et Stanislas de Bentzmann, détient désormais 72,40% du capital du groupe de conseil en technologies. Castillon s’engage donc de nouveau à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 98 €. Ce prix fait ressortir une prime de 24,8% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce de l’offre, le 9 juillet 2020, et une prime de 34,8% sur la moyenne des cours des 60 séances avant cette date.

Elles sont imminentes

EasyVista : le complément au projet de note d’information a été déposé. Natixis, agissant pour le compte d’EasyVista Holding (contrôlée par des fonds gérés par Eurazeo PME), a informé l’AMF de la modification du projet d’OPA simplifiée visant les titres de la société EasyVista, déposé le 29 septembre 2020, en ce que l’initiateur envisage dorénavant de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire si les conditions requises sont remplies. Les autres stipulations du projet d’offre demeurent inchangées.

Spir Communication : le projet note en réponse a été déposé. Ce projet, qui contient notamment le rapport établi par le cabinet Ledouble, représenté par Mmes Agnès Piniot et Stéphanie Guillaumin, mandaté par Spir Communication comme expert indépendant, est diffusé en application de l’article 231-26 du règlement général de l’AMF.

A savoir

Bourrelier Group : vers une offre publique de retrait ? L’ex-Bricorama annonce que, dans un arrêt du 26 novembre 2020, la Cour d’Appel de Paris a rejeté le recours visant la décision de l’AMF publiée le 19 mars 2020. Cette décision de l’AMF avait fait droit aux demandes déposées de manière coordonnée par JG Capital Management, l’IDI et Lazard Frères Gestion en vue d’obtenir, sur le fondement de l’article 236-1 du règlement général de l’AMF, le dépôt d’une offre publique de retrait visant les actions Bourrelier Group. Bourrelier Group, son PDG, M. Jean-Claude Bourrelier, M14 et les actionnaires issus de la famille de Jean-Claude Bourrelier étudient actuellement les suites à donner à cette décision de justice et tiendront les actionnaires informés.

Reworld Media a acquis 13,5% du capital d’Hopscotch Groupe, portant sa participation à 15,53%. Les deux groupes cotés interviennent dans des univers complémentaires, les médias et l’événementiel, en partageant la même stratégie de digitalisation et de création de contenus dédiés à des communautés. Le projet des deux groupes est de développer rapidement des offres uniques sur le marché en associant leurs expertises dans les domaines de la création de contenu, de l’événementiel et du digital. Il permettra aussi aux deux groupes, qui réalisent 30 à 40 % de leur activité à l’international, d’associer leurs forces dans les principaux pays et continents pour accompagner leurs clients dans leur déploiement.

Casino a finalisé la cession à Aldi France de 545 magasins Leader Price, 2 supermarchés Casino et 3 entrepôts, pour une valeur d’entreprise de 717 millions d’euros (incluant jusqu’à 35 millions d’euros de complément de prix). Casino pourrait, par ailleurs, céder prochainement à Aldi des magasins Leader Price complémentaires pour un montant pouvant atteindre 11 millions. Cette opération porte le montant des cessions d’actifs non stratégiques finalisées à 2,8 milliards d’euros depuis juillet 2018.

Acheter-Louer.fr : les actionnaires seront fixés le 16 décembre 2020. Lors de l’audience de référé qui s’est déroulée le 30 novembre, les parties ont présenté leurs arguments sur la demande de désignation d’un mandataire ad hoc en vue de convoquer en urgence une assemblée générale mixte soutenue par les concertistes déclarés autour de M. Beydoun et de Yeeld SAS. Acheter-Louer.fr s’est opposé fermement à cette demande qu’elle considère irrecevable et totalement infondée, contraire à l’intérêt de la société et celui de ses actionnaires. Madame la Présidente du Tribunal de commerce d’Évry a indiqué qu’elle rendrait sa décision le 16 décembre prochain.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end au chaud et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés