Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Le conseil d’administration de Suez a rejeté le projet de rapprochement avec Veolia et son offre à 18 € par action, Hologic Hub a déposé son OPA sur SuperSonic Imagine et Merck lance une OPA amicale sur la biotech Pandion Therapeutics : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Le président du tribunal de commerce de Nanterre s’est déclaré incompétent pour statuer sur l’OPA de Veolia. L’ordonnance du 8 février dernier, rendue sans débat contradictoire et faisant interdiction à Veolia de déposer une offre publique d’achat sur Suez, est annulée. En conséquence, les procédures engagées par Suez devant le tribunal de commerce de Nanterre pour tenter d’empêcher le dépôt par Veolia d’une offre publique et son examen par l’Autorité des Marchés financiers (AMF) prennent fin. Le recours introduit par Suez devant la Cour d’appel de Paris contre l’avis de dépôt de l’AMF n’étant pas suspensif, l’OPA de Veolia suit donc son cours.

Le conseil d’administration de Suez juge que le projet industriel et l’offre à 18 € de Veolia ne sont pas acceptables. Lors de sa réunion du 24 février 2021, le conseil a décidé à l’unanimité que les conditions n’étaient pas réunies pour accueillir favorablement un tel projet. L’intérêt social de Suez n’est pas préservé dans une opération qui implique son démantèlement, précise le groupe. Autres arguments avancés : les résultats 2020 confirment que le prix de l’action Suez proposé par Veolia et payable au plus tôt en mai 2022 n’est pas satisfaisant ; Le projet de rapprochement met en jeu l’emploi des salariés du Groupe Suez ; L’opération envisagée est soumise à des risques d’exécution majeurs pour les clients et les actionnaires. D’autres éléments affectent le projet de Veolia et restent irrésolus à ce stade. Veolia ne fournit notamment aucune précision sur le projet de cession de Suez Eau France à Meridiam et reste vague sur les conditions offertes à Engie (notamment s’agissant du complément de prix). Le marché attend maintenant la réaction de Veolia à cette décision.

SuperSonic Imagine : l’OPA simplifiée est officiellement déposée. Comme annoncé le 16 février 2021, Hologic Hub a déposé un projet d’offre publique visant les actions de cette société spécialisée dans l’imagerie médicale par ultrasons. Cette offre sera suivie le cas échéant d’un retrait obligatoire et ce afin de proposer une fenêtre de sortie en amont de la mise en œuvre des opérations de recapitalisation. Hologic Hub, qui détient 80,67% du capital, s’engage donc à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 1,50 €. Ce prix fait ressortir une prime de 19% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 13,6% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 1er au 16 avril 2021.

Sur les marchés étrangers

Merck lance une OPA amicale sur Pandion Therapeutics. A la suite d’un accord définitif, le groupe pharmaceutique américain va pouvoir acquérir cette société de biotechnologie, spécialisée dans le traitement des maladies auto-immunes, pour un montant d’environ 1,85 milliard de dollars. Merck offre 60 dollars par action Pandion Therapeutics, ce qui fait ressortir une prime de 134% par rapport au dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce de l’opération et un gain de 300% depuis le 1er janvier 2021. Sous réserve des conditions de clôture habituelles, l’opération devrait être finalisée au cours du premier semestre 2021.

Les opérations en cours

Explosifs et produits Chimiques : l’OPA simplifiée se terminera mercredi 3 mars 2021. E.J. Barbier (détenue à 100% par 4 Décembre, laquelle est contrôlée par Argos Wityu SAS), qui détient 69,57% du capital de cet expert de la démolition urbaine ou industrielle (79,1% avec les actions auto-détenues), s’engage à acquérir le solde des actions au prix unitaire de 400 €, contre 363 € initialement. Comme il est précisé dans la note d’information, « le cours de bourse ne constitue pas une référence pertinente pour apprécier la valeur de l’action, compte tenu de la très faible liquidité sur le marché et du poids significatif des transactions réalisées par le principal actionnaire minoritaire ». L’initiateur n’envisage pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

La Foncière Verte : l’OPR prendra fin également le 3 mars 2021. PH Finance (contrôlée par M. Jean-Luc Petithuguenin), qui détient de concert avec Foncière PH Green 99,98% du capital de cette société immobilière, s’engage à acquérir les 76 actions non détenues au prix unitaire de 420 €. Ce prix fait ressortir une prime de 278% sur le dernier cours coté avant le dépôt du projet d’offre (111 €) et une prime de 225% sur l’actif net de liquidation IFRS (129,30 €). La mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée dans la mesure où les conditions de détention sont d’ores et déjà remplies.

Les résultats

Selectirente : l’OPR ne fait pas le plein. A l’issue de son offre publique au prix unitaire de 87,30 €, close le 19 février 2021, Sofidy (contrôlée par Tikehau Capital Advisors) détient désormais de concert avec d’autres actionnaires 54,69% du capital de cette foncière spécialisée dans les commerces de proximité en centre-ville.

Tours de table

Groupe Open : les fondateurs, de concert avec Montefiore Investment, montent dans le capital. Les fondateurs de cette entreprise de services du numérique, agissant de concert avec un fonds géré par Montefiore Investment, via la société New GO, détiennent désormais 72,5% du capital de Groupe Open. Suite à l’OPA, les fondateurs ont cédé à New GO une partie de leurs actions Groupe Open et ce, au prix de l’offre, soit 15 € par action. Le solde des actions a été apporté en nature sur la base du prix de l’offre de 15 € par action. Ces opérations de cessions et d’apports en nature sont décrits dans la note d’information ayant reçu de l’AMF le visa n° 20-545 le 10 novembre 2020.

Etablissements Peugeot Frères et FFP changent la dénomination sociale de leur filiale commune Maillot I, pour la renommer Peugeot 1810. Cette filiale, à qui Etablissements Peugeot Frères et FFP ont apporté en septembre 2020 l’intégralité de leurs titres Peugeot S.A. et Faurecia, détient 7,2% de Stellantis, ensemble né de la fusion entre le Groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles en janvier 2021. Détenue à 23,5% par les Établissements Peugeot Frères et à 76,5% par FFP, cette entité est aujourd’hui le 2e actionnaire du 4e groupe automobile mondial. Les actionnaires de Stellantis devront approuver le 8 mars la distribution de ses actions Faurecia, ce qui, le cas échéant, donnerait à Peugeot 1810 la détention de 3,14% de l’équipementier automobile.

A savoir

Aéma Groupe (La Macif) est entré en négociations exclusives avec le groupe Aviva pour l’acquisition d’Aviva France. Suite au choix du groupe Aviva de recentrer ses activités, Aéma Groupe a manifesté son intérêt pour le rachat d’Aviva France et a déposé une offre ferme au travers de son affiliée Macif SAM. Avec 7,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 335 millions d’euros de résultat net et 3 millions de clients en 2019, Aviva France est un acteur généraliste de l’assurance jouissant de positions fortes en épargne retraite, sur les marchés de l’assurance dommages, de la prévoyance, de l’assurance santé, de la gestion d’actifs ainsi que sur l’assurance des professionnels. Dans ce cadre, Aéma Groupe a la volonté de construire un projet de partenariat durable avec l’AFER et ses adhérents qui lui font confiance pour leurs solutions d’épargne et de retraite.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end ensoleillé et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés