Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Offre en vue sur DL Software, OPA de RBI sur Popeyes Louisiana Kitchen, fusion de Walter Meier et Tobler, échec des rapprochements Kraft Heinz/Unilever et Steinhoff/ShopRite, sans oublier la réponse de Safran à TCI : la semaine été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouvelles offres

En France

DL Software : OPA en vue de 21 Centrale Partners. Les actionnaires majoritaires de l’éditeur de logiciels destinés aux PME sont entrés en négociation exclusive en vue de la cession du contrôle de l’entreprise sur la base d’un prix de 22,06 € par action DL Software. En cas d’accord, une OPA simplifiée serait lancée, assortie d’un complément de prix de 1 € par action, si l’initiateur venait à détenir plus de 95% du capital et des droits de vote. Le prix d’acquisition représente une prime de 7,7% sur le cours du 21 février (12,6% avec le complément de prix) et une prime de 23,1% sur le cours moyen des 3 derniers mois avant cette date (28,7% avec le complément).

A l’étranger

Restaurant Brands International (RBI) acquiert Popeyes Louisiana Kitchen. Le propriétaire de l’enseigne Burger King, dont l’actionnaire de référence est 3G Capital, a conclu un accord pour acquérir l’exploitant des restaurants Popeyes, dont la création remonte à 1972, pour un montant de 1,8 milliard de dollars. Pour chaque action, il sera offert 79 dollars en numéraire, soit une prime de 19,5% sur le cours de clôture de vendredi et de 27% sur la moyenne des trente dernières séances avant cette date. La transaction devrait être finalisée d’ici le début d’avril 2017.

Walter Meier et Tobler fusionnent pour former un des leaders suisses de la technique du bâtiment. « Le rendement actuel de Tobler équivaut à celui de Welter Meier, raison pour laquelle la fusion des deux entreprises s’effectuera au rapport de un pour un », est-il précisé. Après la conclusion de cette transaction, Woleseley, grossiste en chauffage et en matériel sanitaire, domicilié en Angleterre, détiendra 39,2% des actions Walter Meier. La fusion devrait pouvoir être mise en œuvre au cours du deuxième trimestre 2017, à condition d’obtenir l’aval de l’assemblée générale de Walter Meier et celui de la commission de la concurrence.

Les opérations avortées

Unilever : Kraft Heinz jette l’éponge. Deux jours après avoir confirmé son intérêt pour le géant anglo-néerlandais de l’agroalimentaire et des cosmétiques (avec plus de 400 marques vendues dans 190 pays), le groupe américain a décidé dimanche dernier de renoncer à son projet. Dans un communiqué, Kraft Heinz indique avoir « convenu à l’amiable de retirer sa proposition de rapprochement des deux sociétés », tout en rappelant que les deux groupes « se tiennent en haute estime ».

Steinhoff International et ShopRite renoncent à leur fusion. Suite à l’opposition de certains actionnaires minoritaires, le groupe sud-africain d’ameublement (qui avait tenté récemment d’acquérir Darty via Conforama) et son compatriote, spécialisé dans la distribution alimentaire, ont annoncé avoir mis un terme à leurs discussions en vue d’une fusion. L’homme d’affaires Christoffel H. Wiese, qui possède 16% de ShopRite et 23% de Steinhoff, était à l’origine de ce projet de mariage évalué à 12,9 milliards d’euros, visant à créer un géant de la distribution en Afrique. Malgré ce revers, il a indiqué à Reuters qu’il entendait conserver ses deux participations.

Les opérations en cours

En France

Zodiac Aerospace : Safran répond à TCI. Sous la signature de son président Ross McInnes, le conseil d’administration de Safran a répondu à la lettre de TCI Fund Management (TCI), reçue le 14 février 2017. En substance, Safran explique que le projet d’acquisition de l’équipementier aéronautique « a une dimension stratégique claire », qu’il « est créateur de valeur et serait mis en œuvre selon des modalités financières en ligne avec des transactions comparables ». Quant à « la demande d’un vote des actionnaires de Safran avant le lancement de l’offre publique », elle « est infondée au plan juridique comme selon les principes de bonne gouvernance ». Pour consulter le courrier de Safran (6 pages) : http://www.safran-group.com/fr

A l’étranger

Aevis Victoria publie le prospectus de l’OPA sur LifeWatch. Le groupe suisse de cliniques privées et d’hôtels de luxe a annoncé, le 24 janvier 2017, une offre publique amicale sur cette société spécialisée dans les services de diagnostic à distance. Pour chaque action LifeWatch, Aevis offrira 0,1818 action Aevis ou 10 francs suisses par action. Ernst & Young, qui a été mandaté en tant qu’expert indépendant, a évalué la valeur de l’action Aevis entre 68,20 et 74,80 francs suisses. L’action LifeWatch est ainsi valorisée entre 12,40 et 13,60 francs suisses dans le cadre de l’offre d’échange. La période d’offre débutera le 7 mars et s’achèvera le 10 avril 2017.

Les résultats

A2micile Europe : VLC Holding sous les 90%. A l’issue de l’OPA simplifiée au prix unitaire de 27 €., la société VLC Holding détient directement 41,40% du capital du spécialiste des prestations de services à la personne et 88,34% de concert avec M. Joël Chaulet, Mme Estelle Vogel, et MM. Alain Lerasle et Vincent Chaulet.

Sorties de cote

Ausy : le retrait obligatoire est intervenu le 23 février 2017.  Il a porté sur 292 643 actions au prix unitaire de 55 € et 55 Ornanes au prix unitaire de 63,51 € (coupon couru inclus). Pour rappel, à l’issue de l’OPA rouverte, Randstad France détenait 95,18% du capital et 95,17% des droits de vote.

Octo Technology : le retrait obligatoire interviendra le 28 février 2017. Il portera sur 208 037 actions au prix de 22,50 € et 34 159 BSA au prix de 1,7222 €. Pour mémoire, à l’issue de son offre publique, Accenture détient 95,92% du capital et 54,16% des bons de souscription en circulation. Les actions non présentées à l’offre par les minoritaires représentent 4,08% du capital, voire 4,15% en additionnant les actions susceptibles d’être créées par exercice des BSA non présentés.

A savoir

Orange exclut un rachat de Canal+. « Il n’y a aucune discussion entre Vivendi et nous concernant une participation d’Orange dans Canal+ », a indiqué Stéphane Richard, PDG de l’opérateur télécoms, devant les analystes financiers, à l’occasion de la présentation des résultats annuels 2016. Ajoutant : « Il n’y a pas de discussion capitalistique. Nous parlons seulement de partenariats industriels et commerciaux qui sont déjà forts », Orange étant le premier distributeur des chaînes de Canal+.

Vivendi : quid de Mediaset ? « Nous entendions trouver un accord avec Mediaset – et entendons toujours le trouver. Mais les informations présentées par Mediaset sur Mediaset Premium étaient différentes de la réalité, explique Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi, dans un entretien aux Echos. Aujourd’hui, nous n’avons plus d’échanges, mais nous réfléchissons à différents scénarios. Nous détenons un peu moins de 30 % du capital et des droits de vote et nous n’avons pas besoin de 100 %. Nous pouvons très bien demeurer actionnaire minoritaire. L’important est que cela donne lieu à un partenariat constructif ».

Peugeot/Opel : Michel Sapin et Brigitte Zypries sur la même longueur d’onde. « Nous, ministres de l’Économie allemand et français, allons dès maintenant mener des échanges intensifs ainsi qu’une concertation étroite au sujet d’une possible alliance entre le groupe PSA et Adam Opel AG. Nous exprimons clairement l’espoir et l’attente que le rapprochement de ces grands constructeurs d’automobiles européens, s’il se réalise, soit une réussite. Nous déclarons notre volonté expresse d’accompagner de manière constructive les négociations en cours entre les entreprises impliquées ».

A lire

Diffusion de fausses informations : l’AMF présente l’avancement de ses travaux. La diffusion d’un faux communiqué Vinci, le 22 novembre 2016, et son impact sur le cours du titre (chute de plus de 18 % en séance, près de 4% à la clôture) ont conduit l’Autorité de régulation à réfléchir aux mesures susceptibles de prévenir la survenance de tels incidents, ou à tout le moins de limiter leurs conséquences sur le marché. Pour consulter le détail de ces mesures :

http://www.amf-france.org/Actualites/Communiques-de-presse/AMF/annee-2017.html?docId=workspace%3A%2F%2FSpacesStore%2Ffba06651-ed84-4e46-a9db-1876b4330712

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un très beau week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés.