Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Accord de rapprochement scellé entre Veolia et Suez, OPA de Greiner sur Recticel, maintien du prix de l’OPA de BPCE sur Natixis à 4 € par action, ouvertures des offres publiques sur XPO Logistics Europe, PSB Industries et EOS Imaging : en dépit de l’Ascension, l’actualité a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Veolia et Suez ont signé l’accord de rapprochement, après approbation de leurs conseils d’administration respectifs. Cet accord permet à Veolia d’acquérir les actifs stratégiques nécessaires à son projet de construction du champion mondial de la transformation écologique et confirme que le prix d’acquisition par action Suez sera relevé à 20,50 € (dividende attaché). Cette offre révisée de Veolia devrait être recommandée par le conseil d’administration de Suez avant le 29 juin, après l’obtention d’une attestation d’équité par l’expert indépendant (Finexsi) et avis du comité de groupe. A l’issue de l’OPA de Veolia, GIP et Meridiam à hauteur de 40% du capital chacun, et du groupe Caisse des Dépôts (dont la CNP Assurances) à hauteur de 20%, deviendraient les actionnaires du nouveau Suez. L’actionnariat salarié est prévu à hauteur de 3% initialement et pourrait être porté à 10% du capital d’ici à 7 ans.

Recticel : OPA en vue de Greiner au prix de 13,50 € l’action. Le groupe autrichien a conclu un accord avec la Compagnie du Bois Sauvage pour acquérir l’intégralité de sa participation de 27,03% dans Recticel (isolation pour la construction, mousses flexibles, literie) au prix de 13,50 € par action. Greiner annonce également son intention de lancer une OPA conditionnelle sur Recticel au même prix de 13,50 € par action après dividende de 26 cents, soit une valeur totale de 13,76 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 10,6% sur le cours du 11 mai 2021 et une prime de 17,3% sur la moyenne des cours des 6 derniers mois. L’offre devrait être clôturée au cours du 4e trimestre 2021.

Natixis : le prix de l’OPA de BPCE reste fixé à 4 €. A la suite de rumeurs de marché évoquant de manière erronée une éventuelle augmentation du prix de l’offre publique d’achat simplifiée sur les actions Natixis, BPCE confirme que l’offre interviendra au prix ferme et définitif de 4 € par action (coupon détaché). Ce prix fait ressortir une prime de 15,5% sur le dernier cours non affecté avant l’annonce (3,46 €, le 5 février) et une prime de 37,9% sur la moyenne des 3 derniers mois précédant cette date. Si les conditions requises sont remplies, BPCE demandera la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Les opérations en cours

XPO Logistics Europe : l’OPR est ouverte jusqu’au 26 mai 2021. XPO Logistics, qui détient 96,07% du capital de cette entreprise de logistique (ex-Norbert Dentressangle), s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 315 €. Ce prix fait ressortir une prime de 7,9% sur le cours du 1er avril 2021 et une prime de 14,1% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. La mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée dans la mesure où les conditions sont d’ores et déjà remplies.

PSB Industries : l’OPA simplifiée se déroule jusqu’au 28 mai 2021. Alpha 20, qui détient de concert avec d’autres actionnaires 84,24% du capital de ce spécialiste de l’emballage en cosmétique-parfumerie, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 30 €. Ce prix fait ressortir une prime de 61,3% sur le cours du 25 mars 2021 et une prime de 61,6% sur la moyenne des 60 séances avant cette date. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

EOS Imaging : l’OPA est rouverte du 17 mai au 2 juin 2021. Alphatec Holdings (ATEC), qui détient 89,12% des actions et 57,22% des Océanes de ce pionnier de l’imagerie médicale orthopédique, s’engage à acquérir chaque action EOS Imaging au prix de 2,45 €. Ce prix reflète une prime de 40,8% sur le cours de l’action, le 16 décembre 2020. L’OPA vise également les Oceanes pour un prix unitaire de 7,01 € (coupon attaché dû le 31 mai 2021) ou 6,81 € (coupon détaché). Si les conditions requises sont remplies, ATEC a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Tours de table

Danone a finalisé la cession de sa participation de 9,8% dans Mengniu, annoncée le 12 mai 2021. L’opération s’est soldée par un produit de cession brut d’un montant de 15,4 milliards de dollars de Hong Kong, soit 1,6 milliard d’euros. Le règlement de l’opération aura lieu le 17 mai 2021. En ligne avec l’allocation de capital de Danone, les produits de l’opération seront retournés dans leur majorité aux actionnaires au travers d’un programme de rachat d’actions dont les détails seront annoncés lors de son lancement.

Suez a acquis les intérêts minoritaires de Suyu. A la suite de l’acquisition de la participation indirecte de 50% de NWS, Suez détient désormais 100% de Suyu. Le montant final de la transaction s’évalue à 253 millions d’euros. En 2019, Suyu a généré un Ebitda et un résultat net de 32 millions d’euros. Cette transaction sera relutive dès 2021 en matière de résultat net récurrent et de free cash-flow récurrent, précise Suez.

A savoir

ESI Group : fin du pacte d’actionnaires. Le groupe, spécialisé dans les progiciels destinés à la réalisation d’essais virtuels, a été informé de la volonté de Amy-Sheldon Loriot de Rouvray, Cristel Loriot de Rouvray, John-Alexandre Loriot de Rouvray, Amy-Louise Loriot de Rouvray, et la succession Dubois représentée par Xiumei Dubois de mettre un terme, chacun en ce qui les concerne, à la convention d’actionnaires conclue le 25 octobre 2000. Il est précisé que la date effective de fin du pacte d’actionnaires est le 5 juin 2021. L’action de concert existant entre ces actionnaires a pris fin le 5 mai 2021 et les déclarations de franchissement de seuil ont été faites auprès de l’AMF.

Saint-Gobain en négociations exclusives avec Chausson pour l’acquisition de Panofrance, distributeur spécialiste de bois et de panneaux pour la construction et l’agencement. Panofrance a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 160 millions d’euros en 2020 avec une trentaine de points de vente répartis sur toute la France. Elle viendra compléter l’enseigne Dispano, filiale de Saint-Gobain spécialisée dans le négoce de produits bois et dérivés, qui dispose de 46 points de vente en France et a réalisé un chiffre d’affaires de 380 millions d’euros en 2020. Cette acquisition permettra à Saint-Gobain de densifier sa présence territoriale sur ce marché en forte croissance.

Remondis prêt à devenir actionnaire minoritaire du « Nouveau Suez ». Le groupe allemand, spécialisé dans le recyclage et la gestion des ressources en eau, « souhaite pouvoir participer au tour de table du nouveau Suez aux côtés des actionnaires français que sont Meridiam et la Caisse des Dépôts dont le groupe familial est déjà un partenaire minoritaire et de long terme au sein du groupe Transdev ». Dans un courrier adressé au président de Suez, Philippe Varin, et à son directeur général, Bertrand Camus, le PDG de Remondis, Ludger Rethmann, dit accepter « le principe que la majorité du capital restera détenue par un actionnariat français » et précise que la montée au capital du « Nouveau Suez » ne nécessiterait pour le groupe allemand aucun financement extérieur.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite de passer entre les gouttes et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés