Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Projet d’OPRA sur Netgem, OPA en vue sur ANF, Thermocompact et Jimmy Choo, OPR dans les tuyaux pour Areva, sans oublier les changements de tour de table (Fnac Darty, Hermès, Air France-KLM) et les bruits de marché : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouvelles offres

En France

Netgem : projet d’OPRA au prix de 2,50 € par action. Afin de distribuer aux actionnaires une grande partie de sa trésorerie disponible (30,1 millions d’euros à fin juin 2017), Netgem propose de lancer une offre publique de rachat d’actions d’un montant de 25 millions d’euros. L’OPRA portera sur dix millions d’actions, soit 24,2% du capital, au prix unitaire de 2,50 €, soit une prime de 4,6% sur le dernier cours au 27 juillet 2017. En complément, la société se réserve la possibilité d’annuler aussi tout ou partie des actions auto-détenues qui représentent 7,9% du capital. Ce projet d’OPRA devrait être déposé dans le courant du mois de septembre 2017.

ANF Immobilier : projet d’OPA d’Icade à 22,15 € par action. Un protocole a été signé en vue d’acquérir le bloc majoritaire détenu par Eurazeo, représentant 50,48% du capital, qui sera suivi d’une OPA obligatoire à un prix de 22,15 € par action. Ce prix représenterait une prime de 5% sur le cours du 21 juillet 2017 et de 10,2% sur la moyenne des cours des 3 derniers mois avant cette date (corrigée du dividende détaché le 6 juin 2017). Il offrirait par ailleurs une prime et une décote de respectivement +5,7% et -15,2% par rapport à l’actif net réévalué triple net au 30 juin 2017 et celui au 31 décembre 2016 (corrigé du dividende).

Thermocompact : changement de contrôle en vue à 45,20 €. Le groupe spécialisé dans le revêtement de surface par métaux précieux a conclu un protocole d’accord avec Edify, holding industrielle cotée à la Bourse de Luxembourg. Il porte sur l’acquisition de la totalité du capital de Thermo Technologies, holding de contrôle détenant 84,5% du capital de Thermocompact. Le prix envisagé s’établit à 46,80 €, avant détachement du dividende de 1,60 €, et de 45,20 € après détachement. La valeur de 45,20 € serait retenue comme le prix de l’OPA, sous réserve de l’attestation d’équité de l’expert indépendant et de l’avis de conformité de l’AMF.

A l’étranger

Michael Kors s’offre Jimmy Choo. L’entreprise américaine connue pour ses montres et ses sacs à main a conclu un accord avec JAB Luxury, holding de la famille allemande Reimann, qui détient 67,66% de son capital, pour un montant de 896 millions de livres. Michael Kors paiera 230 pence par action pour l’enseigne, célèbre pour ses chaussures de luxe qui portent le nom de son créateur, soit une prime de 36,5% par rapport au dernier cours avant l’annonce de la mise en vente.

Les opérations en cours

Areva : l’OPR va pouvoir être lancée. L’AMF a examiné le projet d’offre publique de retrait et l’a déclaré conforme. L’Etat, qui détient 92,22% du capital, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 4,50 €. Ce prix fait ressortir une décote de 13,5% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce, le 11 janvier 2017. Il fait également apparaître une prime de 16,2% par rapport au cours du 15 juin 2016 (selon le groupe, l’information relative aux modalités de la restructuration et au possible retrait de la cote était perçue par le marché dès cette date) et de 7,9% sur la moyenne des 60 jours avant cette date.

Essilor/Luxottica : le projet de rapprochement se poursuit. Les deux groupes ont déposé conjointement des notifications auprès des autorités de la concurrence dans trois des cinq juridictions dont l’approbation est une condition suspensive à la finalisation du rapprochement, à savoir les Etats-Unis, le Canada et le Brésil. L’objectif commun, en coopération avec les autorités concernées, est de finaliser la procédure d’approbation autour de la fin de l’année. Avec, à la clé, une offre publique d’échange, à raison de 0,461 action Essilor pour une action Luxottica.

Les résultats

PCAS : Novacap pointe à plus de 75%. A l’issue de l’OPA simplifiée à 16,94 € par action, cette structure contrôlée par Eurazeo a acquis 2 923 598 actions dans le cadre de la procédure de semi-centralisation et 309 127 actions en Bourse. Novacap a ainsi porté son contrôle à 75,9% dans le capital de ce fabricant de molécules complexes.

Sortie de cote

Cegid Group : le retrait obligatoire est intervenu le 27 juillet 2017. Il a porté sur 160 273 actions et 50 BAAR de l’éditeur de logiciels de gestion aux prix de 86,25 € par action et 68,25 € par BAAR, nets de tous frais.

CCA International: le retrait obligatoire est intervenu le 27 juillet 2017 au prix de 6,25 €. Dans l’hypothèse où Finapertel serait tenu de payer un complément de prix à Res Publica et M. Jean-Pierre Scotti, il s’est engagé à le verser également aux actionnaires de CCA International.

Changement de tour de table

Fnac Darty : Ceconomy deviendra le premier actionnaire. Artémis a conclu un accord de cession au groupe allemand Ceconomy, issu de la scission de Metro Group, portant sur une participation de 24,33% du capital de Fnac Darty. La finalisation de l’opération, qui est notamment soumise à la réalisation de conditions réglementaires, est actuellement prévue d’ici la fin août 2017.

Hermès International : le groupe familial au-delà des deux tiers du capital. Par suite d’acquisitions en Bourse par la société H51, le groupe familial Hermès détient désormais 66,67% du capital et 77,13% des droits de vote (74,92% pour les décisions concernant l’affectation des résultats), répartis de la manière suivante : H51 (53,24% du capital), H2 (6,51%), autres membres (5,96%) et autodétention (0,95%).

Air France-KLM : changement de tour de table en vue. Delta et China Eastern souscriront à part égale à deux augmentations de capital réservées pour un montant total de 751 M€ au prix de 10 € par action, leur permettant d’acquérir chacune 10% du capital d’Air France-KLM. Par rapport au cours du 26 juillet 2017, le prix de souscription présente une décote de 17%. Les partenaires se sont engagés à ne pas dépasser le seuil de 10% pendant 5 ans et à ne pas céder leur participation à une autre compagnie sans l’accord du conseil d’administration d’Air France-KLM.

Bruits de marché

B&M : Asda envisage de lancer une offre. La chaîne britannique de supermarchés Asda, filiale du géant américain de la distribution Wal-Mart, envisage d’acquérir le distributeur à bas prix B&M European Value Retail (BME), selon The Sunday Times. Le 3e distributeur britannique, derrière Tesco et Sainsbury’s, n’en est qu’au stade de la réflexion. Mais le mouvement de concentration s’est clairement intensifié dans le secteur. En 2016, Sainsbury’s a racheté Home Retail (maison mère de l’enseigne Argos) pour 1,4 milliard de livres et le mois dernier Tesco a annoncé son projet de rachat du grossiste Booker pour un montant de 3,7 milliards de livres. Pour consulter l’article du Sunday Times : https://www.thetimes.co.uk/edition/business/asda-eyes-4-4bn-bid-for-b-m-qqp7f0lpf

A lire

OPA : à qui le tour ? Dans sa dernière édition, l’hebdomadaire Le Revenu a sélectionné douze valeurs, toutes tailles confondues, susceptibles de faire l’objet d’une opération financière à court ou moyen terme. Certaines sociétés retenues disposent de belles positions dans leur secteur, mais manquent de taille critique (Carbios, Alès Groupe, Naturex, NRJ Group…). Dans d’autres cas, le ou les actionnaires principaux sont susceptibles de passer la main en cas d’offre attrayante. Pour consulter l’article du Revenuhttp://www.lerevenu.com/bourse/opa-qui-le-tour

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un très beau week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés.