Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Projet d’OPR sur SFR Group, OPA amicale sur NxStage Medical, confirmation de l’offre sur Worldpay, rachat des actions préférentielles d’Unilever, sans oublier les opérations en cours (Eurosic, Mobileye, Hitachi Kokusai Electric) et les bruits de marché (Charter Communications, Constellium, Rockwell Collins) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouvelles offres

En France

SFR Group : projet d’OPR d’Altice à 34,50 € par action. Altice N.V. a conclu le 9 août 2017 plusieurs accords d’acquisition d’actions SFR Group par voie d’échange contre des actions ordinaires A d’Altice N.V. Ces accords permettent au groupe Altice de s’assurer une détention de 95,9% du capital et des droits de vote de SFR Group. En conséquence, le groupe Altice a annoncé son intention de déposer auprès de l’AMF, en septembre 2017, une offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire au prix de 34,50 € par action SFR. Ce prix fait ressortir une prime de 9,7% sur le dernier cours avant l’annonce, lequel affichait une hausse de 17,2% depuis le 1er janvier.

A l’étranger

Fresenius Medical Care (FMC) lance une OPA amicale sur NxStage Medical. Le fournisseur allemand de produits de dialyse annonce l’acquisition de son concurrent américain, spécialisé dans les appareils de dialyse à domicile, pour un montant de 1,97 milliard de dollars, soit 5,4 fois le chiffre d’affaires réalisé en 2016 (366 millions de dollars). Pour chaque action NxStage apportée, FMC propose 30 $ en numéraire, soit une prime de 29,6% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce. FMC compte finaliser l’opération dans le courant de l’année 2018.

Vantiv va pouvoir s’offrir Worldpay pour 7,7 milliards de livres. Cinq semaines après l’annonce du projet d’offre, les conseils d’administration des deux sociétés spécialisées dans les solutions de paiement sont parvenus à un accord formel au terme duquel Vantiv lancera une offre mixte, à raison de 0,55 £ et 0,0672 action nouvelle Vantiv pour chaque action Worldpay apportée. Sur cette base, l’ancienne filiale de la Royal Bank of Scotland est ainsi valorisée 385 pence (dividende de 5 pence inclus), soit une prime de 19% sur le cours du 3 juillet.

Unilever rachète ses actions préférentielles. Après un accord conclu avec NN Investment Partners et ASR Nederland en vue d’acquérir l’ensemble de leurs actions préférentielles d’Unilever NV, entité cotée à Amsterdam, le géant des produits de consommation a l’intention de lancer une offre publique aux mêmes conditions sur le solde des titres détenus par les minoritaires afin de simplifier la structure de son capital. L’offre, d’un montant de 450 millions d’euros, serait réalisée au prix de 3.078 € pour chaque action préférentielle 6% (et à 307,80 € par dixième de part) et au prix de 3.262 € par action préférentielle 7% (et à 326,20 € par dixième de part).

Les opérations en cours

En France

Eurosic : l’offre publique d’achat et d’échange de Gecina est en marche. Avec l’obtention du feu vert de l’Autorité de la concurrence, une nouvelle étape dans le rapprochement a été franchie. L’acquisition des blocs de contrôle d’Eurosic représentant 85,3% du capital devrait intervenir d’ici fin août 2017. Par suite, Gecina déposera un projet d’OPA et d’OPE visant l’ensemble des titres Eurosic non encore détenus à cette date. Branche en numéraire : 51 € par action et par OSRA 2015 et 2016. Branche en titres (ajustée) : 23 actions Gecina pour 64 actions ou OSRA Eurosic (contre 7 actions Gecina pour 20 actions ou OSRA Eurosic initialement, en raison du détachement du DPS dans le cadre de l’augmentation de capital).

A l’étranger

Mobileye : Intel prolonge son OPA jusqu’au 21 août 2017. A l’issue de la période d’offre initiale, le géant américain des puces informatiques contrôle environ 84% du capital du groupe israélien de haute technologie, spécialisé dans les systèmes d’assistance à la conduite et dans le développement de la voiture autonome. Pour compléter sa participation, Intel a décidé de prolonger son offre jusqu’au 21 août 2017. Pour chaque action Mobileye, Intel offre 63,54 $, valorisant Mobileye 15,3 milliards de dollars. A ce niveau, Intel paie Mobileye la bagatelle de 42,7 fois le chiffre d’affaires réalisé en 2016 et environ 30 fois celui prévu pour 2017.

KKR suspend son projet d’OPA sur Hitachi Kokusai Electric (HKE). La firme d’investissement américaine devait prendre, via une OPA (et un rachat d’actions) débutant le 10 août, le contrôle de la filiale d’équipements électroniques du groupe Hitachi, sous réserve de conditions suspensives. Or une tierce partie a fait part de son désaccord au conseil d’administration, estimant que l’offre de KKR pourrait être défavorable aux actionnaires minoritaires. KKR et Japan Industrial Partners (JIP) ont donc décidé de suspendre l’opération d’un montant de 2,3 milliards de dollars, tout en poursuivant les discussions avec les différentes parties prenantes.

Les résultats

EDP Renovaveis : Energias de Portugal (EDP) obtient 5% supplémentaires. A l’issue de son offre au prix de 6,75 € par action, le groupe d’électricité et de gaz portugais a porté son contrôle de 77,53% à 82,56% dans le capital de sa filiale spécialisée dans les énergies renouvelables, soit un investissement de 296 millions d’euros. N’ayant pas réussi à détenir plus de 90% du capital, EDP ne pourra toutefois pas procéder à la radiation du titre, introduit en 2008 à la Bourse de Lisbonne.

Sortie de cote

Etam Développement : le retrait obligatoire est intervenu le 9 août 2017. Il a porté sur 72 179 actions au prix unitaire de 49,30 € (dividende 2016 détaché), net de tous frais, représentant 1% du capital et 0,54% des droits de vote de cette société spécialisée dans le prêt-à-porter féminin.

CIC : le retrait obligatoire est intervenu le 11 août 2017. Il a porté sur 83 868 actions au prix unitaire de 390 €, net de tous frais, représentant 0,22% du capital et des droits de vote de ce réseau bancaire français créé en 1859.

Changement de tour de table

CBO Territoria : Hendigo a franchi le seuil de 20%. Par suite d’une acquisition hors marché, cette société de droit belge (détenue à hauteur de 37,5% chacun par MM. Serge Goblet, Jean-Marc Heynderickx et à hauteur de 25% par M. Philippe Diricq), détient désormais 20,36% du capital de cet opérateur immobilier actif sur le département français de La Réunion. De ce fait, le concert composé de Hendigo et de Mme Isabelle Thoumyre-Goblet détient 21,16% du capital. Hendigo n’envisage pas de prendre le contrôle de CBO Territoria, pour autant, elle envisage de poursuivre ses achats si de nouvelles opportunités se présentent.

Bruits de marché

Charter Communications très entourée sur le Nasdaq. L’action du deuxième câblo-opérateur américain a gagné 2,6% sur la semaine, à 394,53 $, en hausse de 37% depuis le début de l’année, ce qui porte sa capitalisation à 102 milliards de dollars. Selon la chaîne de télévision américaine CNBC, le groupe de télécoms international Altice, contrôlé au plus haut niveau par M. Patrick Drahi, travaillerait sur une offre d’achat sans aucune garantie qu’Altice s’engage toutefois dans cette voie. Pour consulter l’article de CNBC : https://www.cnbc.com/2017/08/09/altice-weighing-bid-for-charter-communications.html

Constellium toujours recherchée en Bourse. L’action du fabricant néerlandais de produits en aluminium pour l’automobile, l’emballage et l’aéronautique continue sur sa lancée, en s’adjugeant 10,2% sur la semaine, à 8,75 €, en hausse de 56% depuis le début de l’année, ce qui porte sa capitalisation à 924 millions d’euros. Selon une dépêche de l’agence Bloomberg, Constellium aurait reçu des marques d’intérêt d’un prétendant dont l’identité n’est pas connue. Pour consulter la dépêche de Bloomberg : https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-08-03/constellium-is-said-to-weigh-options-after-takeover-interest

Rockwell Collins très active à Wall Street. L’action de l’équipementier aéronautique américain a progressé cette semaine de 5,8%, à 125,83 $, en hausse de 35,6% depuis le début de l’année, ce qui porte sa capitalisation à 20,4 milliards de dollars. Selon The Wall Street Journal, le conglomérat United Technologies, qui pèse 94,7 milliards en Bourse, serait en pourparlers avec Rockwell Collins en vue d’une offre amicale, lui permettant de renforcer son pôle aéronautique. Les deux groupes se sont néanmoins refusés à tout commentaire. Pour consulter l’article du Wall Street Journal : https://www.wsj.com/articles/united-tech-in-takeover-talks-with-rockwell-collins-1502124246

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un très grand week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés.