Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Une OPR (Euler Hermes), plusieurs OPA amicales (Realdolmen, Blue Buffalo Pet Products, Fidessa), une fusion (Albertsons/Rite Aid), une surenchère (NXP) et une offre révisée en baisse (Qualcomm), sans oublier les opérations en cours (Hubwoo, SES Imagotag, General Cable, Baccarat) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Euler Hermes Group : Allianz lance une OPR au prix de 122 €. Après avoir acquis 1,44% du capital supplémentaire en Bourse, Allianz a porté son contrôle à 93,86%, le flottant représentant 4,69% en tenant compte des actions auto-détenues. Dans le prolongement de son OPA initiale, Allianz a donc l’intention de déposer une offre publique de retrait visant toutes les actions aux mains du public du leader mondial des solutions d’assurance-crédit, laquelle sera suivie d’un retrait obligatoire. Le prix offert demeurera inchangé par rapport à l’offre précédente, soit 122 € par action.

GFI Informatique lance une OPA amicale sur Realdolmen. Avec cette opération, GFI vise à renforcer son implantation en Belgique et au Luxembourg, en ligne avec sa stratégie d’expansion internationale. Le prix offert de 37 € par action représente une prime de 11% sur le cours du 22 février 2018 et un bonus de 22% par rapport aux cours des 3 derniers mois. A ce niveau, Realdolmen est valorisée 196 millions d’euros. La réussite est conditionnée à l’obtention de plus de 75% du capital. Un groupe d’entités et de personnes liées à la famille Colruyt et QuaeroQ, représentant ensemble 21,94% du capital, se sont engagées à apporter leurs actions à l’offre.

General Mills acquiert Blue Buffalo Pet Products.  Après avoir conclu un accord, le groupe agroalimentaire américain va lancer une OPA sur son compatriote, spécialisé dans la fabrication d’aliments pour animaux de compagnie. Pour chaque action Blue Buffalo Pet Products, General Mills offre 40 $, soit une prime de 17,2% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce et une prime de 23% sur la moyenne des 60 dernières séances, valorisant la société 7,8 milliards de dollars. L’opération devrait être finalisée avant la fin de l’exercice 2018 de General Mills.

Temenos lance une OPA sur Fidessa. Les conseils d’administration des deux sociétés se sont mis d’accord sur les termes d’une offre en espèces lancée par le groupe suisse, via sa filiale Temenos Holdings UK, afin de créer un leader mondial des logiciels de services financiers. Selon les termes de l’offre, les actionnaires de Fidessa recevront 35,67 £ en espèces pour chaque action Fidessa apportée, ainsi que le droit de recevoir les dividendes qui représentent 0,797 £ par action. Le prix de 35,67 £ représente une prime de 36,9% sur le cours du 16 février 2018 (26,05 £).

Albertsons Companies et Rite Aid ne vont faire plus qu’un. La société américaine de grande distribution annonce un accord de fusion avec l’une des principales chaînes de pharmacies des Etats-Unis. Selon les termes de l’accord, les actionnaires de Rite Aid auront le droit d’échanger dix de leurs actions contre une action Albertsons et 1,83 $ en cash (ou 1,079 action Albertsons). A l’issue de l’opération, les actionnaires de Rite Aid détiendront entre 28% et 29,6% du nouvel ensemble contre 70,4% et 72% pour ceux d’Albertsons. La transaction, approuvée par les conseils d’administration des deux sociétés, devrait être finalisée au second semestre 2018.

NXP Semiconductors : Qualcomm relève le prix de son offre. Qualcomm River Holdings BV, filiale du fabricant américain de semi-conducteurs, a conclu un accord avec son concurrent néerlandais en vue de relever de 15,9% le prix de son OPA qui est porté en conséquence à 127,50 $ par action NXP. L’accord modifié, qui a été approuvé par les conseils d’administration des deux groupes, abaisse par ailleurs le seuil minimal de réussite de l’opération de 80% à 70% des actions. Qualcomm a déjà obtenu l’accord de neuf actionnaires, dont des fonds affiliés à Elliott Advisors et à Soroban Capital Partners, qui détiennent plus de 28% du capital de NXP.

Qualcomm : Broadcom ajuste son prix… à la baisse. Broadcom a décidé d’adapter son offre suite à la décision du conseil d’administration de Qualcomm de relever le prix de son OPA sur NXP qui est porté de 110 $ à 127,50 $ par action. Broadcom est désormais prêt à acquérir Qualcomm pour 79 $ par action, soit 57 $ en espèces et 22 $ en actions nouvelles Broadcom, ce qui valorise le groupe de semi-conducteurs  à 117 milliards de dollars contre 121 milliards précédemment. Néanmoins, le prix sera de nouveau porté à 82 $ par action si l’acquisition de NXP devait échouer.

Les opérations en cours

Hubwoo : l’OPA simplifiée est ouverte jusqu’au 7 mars 2018. Perfect Commerce (groupe Proactis), qui détient 78,95% du capital de ce spécialiste des solutions de gestion, s’engage à acquérir les actions non détenues, représentant 21,05% du capital, au prix unitaire de 0,20 €. Le prix proposé fait ressortir une prime de 25% sur le cours avant l’annonce de la transaction, le 18 octobre 2017, et de 27% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. L’initiateur a précisé ne pas envisager de procéder à une fusion-absorption de Hubwoo ni à un retrait obligatoire.

SES Imagotag : l’OPA simplifiée va pouvoir démarrer. Après examen, l’AMF a déclaré conforme le projet d’offre publique. BOE Smart Retail, filiale de BOE Technology Group, qui détient 53,84% du capital, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 30 €. Ce prix fait ressortir une décote de 3% sur le cours du 15 juin 2017, veille de l’annonce de l’opération, et une décote de 0,5% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Il valorise cette société, spécialisée dans les systèmes d’étiquetage électronique, 386 millions d’euros.

General Cable : les actionnaires approuvent l’OPA de Prysmian Group. Lors de l’assemblée extraordinaire, qui s’est tenue le 16 février 2018, les actionnaires du fabricant américain de câbles ont approuvé l’acquisition de la société par Prysmian au prix de 30 $ par action (soit une prime de 81% sur le cours du 14 juillet 2017, dernière séance avant l’annonce d’une revue stratégique). Au total, 75,34% du nombre d’actions ordinaires en circulation et environ 99% du total des voix ont voté en faveur de l’opération. La transaction devrait être conclue d’ici le 3e trimestre 2018.

Baccarat : mise sous séquestre de la participation détenue par CP Crystal Luxco. Baccarat a annoncé le 19 octobre 2017 la signature par Fortune Fountain Capital du contrat d’acquisition de 88,8% du capital, auprès d’entités affiliées à Starwood Capital et à L Catterton (CP Crystal Luxco). Par une ordonnance du 21 février 2018, le Juge des référés du Tribunal de commerce de Nancy a ordonné la mise sous séquestre de la participation détenue par CP Crystal Luxco dans Baccarat jusqu’au prononcé de la décision de la Cour d’appel de Nancy sur le jugement du 3 avril 2017. Les cédants ont engagé des discussions avec FFC sur les conséquences de cette ordonnance. Baccarat informera le marché de l’issue de ces discussions.

Les résultats

IGE+XAO : seulement 1 682 actions apportées à l’OPA rouverte. A l’issue de son offre publique rouverte au prix de 132 € par action, qui s’est terminée le 14 février 2018, Schneider Electric Industries a donc porté son contrôle de 70,57% à 70,69% dans le capital de l’éditeur de logiciels de CAO (représentant 61,86% des droits de vote). Schneider Electric ne pourra donc pas mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Tours de table

Les Nouveaux Constructeurs : M. Moïse Mitterrand exempté d’OPA. M. Olivier Mitterrand envisage de procéder à la donation de l’intégralité des actions Premier Investissement de catégorie D qu’il détient au bénéfice de son fils, Moïse. A l’issue de la donation, M. Moïse Mitterrand contrôlerait Premier Investissement et franchirait ainsi le seuil des 30% du promoteur immobilier, pour détenir au total 93,70% du capital et 95,75% des droits de vote. Considérant que l’opération projetée peut s’analyser comme un reclassement au sein du groupe familial Mitterrand sans incidence sur le contrôle ultime de la société, l’AMF a octroyé une dérogation.

GTT sous pression à la Bourse de Paris. L’action de ce spécialiste des systèmes de confinement pour le transport maritime et le stockage du GNL a perdu 5,7% sur la semaine, à 54,15 €, ramenant sa capitalisation à 2 milliards d’euros. Sommerville Investments, filiale du fonds souverain singapourien Temasek, a cédé la totalité de sa participation, représentant 10,4% du capital, pour 213,8 millions d’euros. Le placement, dirigé par Société Générale, a fait ressortir un prix d’environ 55,50 €.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end au chaud et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés