Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Des OPA annoncées (Dom Security, Fauvet-Girel, Baccarat), des propositions d’achat (APN Outdoor, China Biologic Products), des cessions (Glow), des relèvements de prix (21st Century Fox, Virgin Money), un rachat de minoritaires (Foundation Medicine) et un échec (Grupo Media Capital) : la semaine a été très riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

En France

Dom Security lance une OPA simplifiée sur ses propres titres. L’offre sera libellée au prix unitaire de 75 € et portera sur un maximum de 240.000 actions, représentant 10% du capital. Ce prix fait ressortir une prime de 27,1% par rapport au cours du 19 juin. Groupe SFPI, qui détient 70,55% du capital de Dom Security, a fait part de son intention de ne pas apporter sa participation. Cette OPAS s’inscrit dans le cadre d’un projet de réorganisation du groupe devant conduire à la fusion-absorption de Dom Security par Groupe SFPI, sur la base d’une parité indicative de 20 actions Groupe SFPI pour une action Dom Security, soit une prime instantanée de 11,9%.

Fauvet-Girel : OPA en vue de Krief Group. Cette société contrôlée par Louis Petiet, spécialisée dans le « business development », a conclu, le 19 juin 2018, un accord portant sur l’acquisition de 242.527 actions Fauvet-Girel, représentant 96,70% du capital, détenues son actionnaire historique (Spaclo) et des membres de la famille fondatrice. L’acquisition de ce bloc, ainsi que l’OPA consécutive, seront réalisés au prix de 33,27 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 82,8% sur le dernier cours avant l’annonce et valorise Fauvet-Girel 8,3 millions d’euros. Krief Group n’a pas l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Baccarat : Fortune Fountain Capital a finalisé l’acquisition de 88,8% du capital. Le fonds chinois a acquis, le 21 juin 2018, les actions des filiales de Starwood Capital Group et L Catterton au prix de 222,70 € par action pour un total d’environ 164 millions d’euros. Cette opération sera suivie du dépôt auprès de l’AMF, dans les prochaines semaines, d’une offre publique obligatoire sur le solde des actions en circulation, au même prix par action. FFC n’a pas l’intention de procéder à un retrait de la cote de Baccarat du marché réglementé d’Euronext Paris.

A l’étranger

Engie cède sa participation dans Glow pour 2,6 milliards d’euros. Le 20 juin, le producteur et fournisseur d’énergie a signé un accord de cession avec le groupe thaïlandais Global Power Synergy Public Company (GPSC) en vue de la vente de sa participation de 69,1% dans Glow, producteur d’électricité indépendant coté à la Bourse de Thaïlande, pour un montant de 2,6 milliards d’euros. La transaction est soumise à la réalisation de conditions suspensives, parmi lesquelles l’approbation des actionnaires de GPSC et l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

JCDecaux propose d’acquérir le groupe australien APN Outdoor. Le n°1 mondial de la communication extérieure a soumis une proposition indicative pour acquérir 100% du capital d’APN Outdoor Group sur la base de son périmètre actuel, via un Scheme of Arrangement, pour 6,52 dollars australiens par action, soit une prime de 30% sur le cours moyen pondéré sur les 6 derniers mois, correspondant approximativement à 1,1 MdA$ (700 millions d’euros). La proposition est soumise à due diligence, à l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires et autres conditions usuelles. A ce stade préliminaire, aucun accord n’a été conclu entre les parties, et il n’existe aucune certitude que la proposition aboutira à une transaction.

Twenty-First Century Fox : Walt Disney relève son offre. Le groupe américain de divertissement a signé un accord modifié pour acquérir 21st Century Fox pour un montant de 71,3 milliards de dollars (contre 52,4 milliards initialement), moitié en numéraire, moitié en titres, après un spin-off (scission) de certaines activités. Selon les termes de l’accord, les actionnaires de 21st Century Fox recevront 38 $ en espèces ou en actions nouvelles Walt Disney. Cette opération, qui rebat les cartes du secteur, devra néanmoins passer sous les fourches caudines des autorités de la concurrence.

CYBG va pouvoir acquérir Virgin Money. Après plusieurs semaines de négociation, cet holding, qui détient déjà Clydesdale Bank et Yorkshire Bank, est parvenu à un accord pour prendre le contrôle de la banque britannique, fondée par Richard Branson en mars 1995. Selon les termes de l’accord, les actionnaires de Virgin Money se verront proposer 1,2125 action nouvelle CYBG pour chaque action apportée (contre 1,1297 action initialement). Sur la base du cours de 306 pence par action CYBG, le 15 juin 2018, l’offre valorise Virgin Money 1,7 milliard de livres, soit 371 pence par action, ce qui fait ressortir une prime de 19% sur le cours avant l’annonce.

China Biologic Products : CCRE soumet une offre à 110 $ par action. Cette filiale de la société d’investissement chinoise Citic Capital Holdings, qui détient déjà 5,1% du capital de cette société biopharmaceutique, a annoncé lundi une offre au prix de 110 $ l’action, soit une prime de 34,1% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq, valorisant China Biologic Products, qui produit et commercialise des produits dérivés du plasma humain, 3,65 milliards de dollars.

Roche rachète les actions des minoritaires de Foundation Medicine. Le groupe pharmaceutique suisse, qui détenait déjà la majorité du capital suite à une OPA en avril 2015, va acquérir le solde des titres non détenus de l’entreprise américaine, spécialisée dans le séquençage génomique. Pour chaque action Foundation Medicine, Roche offre 137 $, soit une prime de 29% sur le dernier cours avant l’annonce et une prime de 68% sur la moyenne pondérée des cours des 3 derniers mois. A ce niveau, la transaction est valorisée 2,4 milliards de dollars. L’opération, approuvée par les conseils d’administration des deux entreprises, devrait être finalisée au 2e semestre.

Altice : échec au rachat de Grupo Media Capital. Le groupe de télécoms international, contrôlé par M. Patrick Drahi, avait conclu un accord avec Prisa en vue de l’acquisition de sa participation majoritaire (94,69% via sa filiale Vertix) dans le groupe de presse portugais. La transaction, qui reposait sur une valeur d’entreprise de 440 millions d’euros, était soumise aux conditions de clôture habituelles, et notamment à l’approbation des autorités de régulation. Mais faute de feu vert des dites autorités, Altice ne peut donc pas mettre la main sur Media Capital. « L’échec de l’achat est une occasion manquée de stimuler le secteur des télécommunications et des médias au Portugal », a déclaré la branche lusitanienne d’Altice.

Les opérations en cours

Realdolmen : l’offre rouverte de GFI se termine lundi 25 juin 2018. Pendant la période d’acceptation initiale, 88,92% des titres émis (sur une base entièrement diluée), ont été apportés. GFI Informatique a donc décidé de procéder à la réouverture volontaire de l’offre, qui a débuté le 5 juin et prendra fin le 25 juin 2018, aux mêmes conditions, soit 37 € par action Realdolmen et 11,03 € par warrant.

LaSalle Hotel Properties confirme son soutien à l’OPA de Blackstone. Le conseil d’administration du groupe hôtelier estime que la proposition de Pebblebrook Hotel Trust, reçue le 11 juin 2018, n’est pas supérieure à celle de Blackstone. Au terme de l’accord conclu le 20 mai, la société d’investissement américaine s’engage à acquérir chaque action LaSalle Hotel Properties au prix de 33,50 $, soit une prime de 4,9% par rapport au dernier cours avant l’annonce et de 35% par rapport au cours du 27 mars, veille de l’annonce de la première offre de Pebblebrook Hotel Trust.

Les résultats

Electro Power Systems (EPS) : l’OPA d’Engie n’a pas fait recette. A l’issue de son offre, qui s’est déroulée du 1er au 14 juin 2018, GDF International, filiale à 100% d’Engie, a porté son contrôle de 56,09% à 56,92% dans le capital de cette entreprise spécialisée dans les solutions de stockage d’énergie. Il est vrai que le prix offert de 9,50 € présentait une décote de 16,7% sur le dernier cours précédent l’annonce de l’acquisition. Par suite de l’exercice de bons de souscription d’actions, le 15 juin 2018, GDF International détient désormais 59,89% du capital et des droits de vote.

Vonovia réussit son offre sur l’autrichien Buwog. Après l’expiration du délai d’acceptation prolongé, le 18 juin 2018, le premier groupe d’immobilier résidentiel allemand détient désormais 90,7% du capital. Vonovia a demandé à Buwog qu’une assemblée générale des actionnaires se prononce sur le transfert des actions détenues par les minoritaires à Vonovia (Squeeze-out).

Vonovia prend également le contrôle de Victoria Park. A l’issue de son OPA au prix de 38 couronnes suédoises par action, close le 18 juin, sa filiale Vonovia Acquisition Holding, détient 63,8% des actions de Victoria Park (sur une base diluée). Vonovia a prolongé la période d’acceptation jusqu’au 3 juillet 2018.

Sortie de cote

La Société des Lecteurs du «Monde» (SLM) a quitté Euronext Access. Les associés réunis en assemblée générale le 16 juin 2018 ont approuvé la décision de demander à Euronext Paris le retrait de la cotation des actions du marché Euronext Access. Cette demande a été présentée à Euronext Paris, qui l’a exceptée, et a pris effet à compter du 20 juin 2018. La SLM détient 7,71% du capital de la structure Le Monde Partenaires et Associés (LMPA), qui détient elle-même 19% du Monde SA.

Les points sur les i

EDF activement recherchée en Bourse. L’action du fournisseur d’électricité a gagné 5,05% cette semaine, à 11,86 €, soit un gain de 16,8% depuis le début de l’année. Selon le magazine Challenges, le gouvernement réfléchirait à une scission du groupe. La première partie regrouperait les actifs nucléaires d’EDF tandis que la seconde réunirait ceux liés aux énergies renouvelables. Le plan serait « techniquement prêt » à la rentrée, mais Matignon étudierait l’impact social d’une telle décision. La scission d’EDF « n’est pas à l’ordre du jour », a répondu Martin Vial, commissaire aux participations de l’Etat, dans un entretien à BFM Business.

Vranken-Pommery Monopole étudie un rapprochement. « Dans le prolongement de leurs relations commerciales, les Groupes Vranken-Pommery Monopole en France, et Codornìu en Espagne, étudient les opportunités de renforcement de leurs liens », a déclaré le deuxième acteur Champenois dans un communiqué laconique. L’action reste stable sur la semaine à 23,30 €, soit une capitalisation de 208 millions d’euros.

Renault n’absorbera pas Nissan ou Mitsubishi. Lors de l’assemblée générale du groupe Mitsubishi au Japon, Carlos Ghosn, président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, a été on ne peut plus clair : « Quiconque demandera à ce que Nissan et Mitsubishi deviennent des filiales à 100% de Renault a zéro chance de parvenir à ses fins ». Et d’ajouter : « Nous ne croyons pas qu’une entreprise qui domine les autres soit quelque chose de durable ». Des propositions devraient être faites aux principaux actionnaires de l’alliance au début du nouveau mandat de Carlos Ghosn.

A savoir

Utilisez l’icône de partage ! A la fin de chaque article du Journal des OPA, vous trouvez désormais l’icône de partage Twitter. En cliquant sur l’oiseau stylisé, vous rediffusez l’adresse d’une page web aux membres de votre réseau sur le site de microblogging.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end enchanteur et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés