Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Rejet d’une OPA sur la Scor, projet d’OPR-RO sur Aufeminin, offres mixtes sur LaSalle Hotels Properties et sur Ocean Rig, sans oublier les opérations en cours (Capio, Gemalto) et les bruits de marché (Global EcoPower, Iliad) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

En France

Scor repousse une OPA de Covéa au prix de 43 € par action. Covéa, premier actionnaire de Scor avec 8,2% du capital et l’un des principaux assureurs français (marques GMF, MAAF et MMA), a adressé, le 24 août 2018, au président du conseil d’administration de Scor, une proposition amicale de rapprochement via une OPA visant 100% du capital. Le projet d’offre était libellé au prix de 43 € par action, soit une prime de 22,6% sur le cours du 30 août (35,07 €), valorisant le 4e réassureur mondial 8,2 milliards d’euros. Covéa a pris acte du rejet de sa proposition par le conseil d’administration de Scor qui a conduit au retrait de son projet d’offre.

Aufeminin : projet d’offre publique de retrait de TF1. A la suite de l’acquisition d’actions au prix de 39,47 € par action, TF1 annonce détenir 95,26% du capital et 95,22% des droits de vote de l’éditeur de sites Internet. En conséquence, TF1 annonce son intention de déposer auprès de l’AMF un projet d’offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire portant sur le solde des actions non encore détenues. L’OPR sera déposée au prix de 39,47 € par action, soit un prix égal à celui de l’OPA ouverte du 14 juin au 4 juillet 2018, sous réserve des travaux de l’expert indépendant, à savoir le cabinet Ledouble, représenté par Mme Agnès Piniot.

A l’étranger

LaSalle Hotels Properties dit oui à Pebblebrook Hotel Trust. Le conseil d’administration du groupe hôtelier, qui possède 41 établissements haut de gamme représentant 10.400 chambres, a finalement conclu un accord avec Pebblebrook. LaSalle a donc résilié son accord avec Blackstone (une indemnité de 112 millions de dollars lui sera versée pour rupture d’accord) et annulé son assemblée extraordinaire prévue pour le 6 septembre 2018, destinée à ratifier l’accord initial avec la société d’investissement. Pour chaque action LaSalle apportée, Pebblebrook offre désormais 0,92 action nouvelle avec la possibilité de recevoir 37,80 $ en espèces pour 30% des actions apportées, ce qui valorise la transaction 5,2 milliards de dollars.

Transocean lance une offre mixte amicale sur Ocean Rig. Le groupe suisse, actif dans l’exploitation pétrolière offshore et tristement célèbre par l’explosion de sa plateforme Deepwater Horizon en avril 2010, a conclu un accord avec son concurrent basé à Athènes dans le cadre d’une transaction évaluée à 2,7 milliards de dollars (dette comprise). Pour chaque action Ocean Rig apportée, l’initiateur offre 1,6128 action nouvelle Transocean et 12,75 $ en espèces, soit une contrepartie totale de 32,28 $, sur la base du cours au 31 août 2018. Cette offre fait ressortir une prime de 20,4% sur la moyenne pondérée des cours d’Ocean Rig au cours des dix dernières séances sur le Nasdaq. A l’issue de la fusion, les actionnaires de Transocean et d’Ocean Rig détiendront respectivement 79% et 21% du capital du nouvel ensemble.

Les opérations en cours

Capio : l’OPA de Ramsay Générale de Santé (RGdS) a démarré le 6 septembre, dans la mesure où le processus avec la Commission européenne et l’Autorité de la concurrence française a progressé plus rapidement que prévu. Pour rappel, RGdS a annoncé, le 13 juillet 2018, une OPA visant l’ensemble des actions Capio admises aux négociations sur le Nasdaq Stockholm à un prix de 48,5 couronnes par action. La période d’acceptation de l’offre expirera le 25 octobre 2018. Le règlement pourrait avoir lieu aux alentours du 7 novembre 2018. RGdS se réserve le droit de prolonger la période d’acceptation ainsi que de reporter la date de règlement.

Thales et Gemalto obtiennent le feu vert du CFIUS. Les deux sociétés ont obtenu l’autorisation règlementaire de la part du Comité pour l’investissement étranger aux Etats-Unis (CFIUS). Avec les autorisations des autorités de concurrence compétentes en Chine, en Israël et en Turquie, et les décisions d’autorisation relatives aux investissements étrangers en Australie et au Canada, Thales et Gemalto ont ainsi obtenu 6 des 14 autorisations requises. L’opération devrait être réalisée peu de temps après l’obtention de toutes les autorisations règlementaires, ce qui est envisagé avant la fin de l’année 2018.

Les résultats

Naturex : Givaudan porte son contrôle à 98%, retrait obligatoire en vue. A l’issue de l’offre rouverte au prix de 135 € par action, le leader mondial de la création d’arômes et de parfums a reçu en dépôt 78.626 actions. En conséquence, Givaudan a porté son contrôle à 98,06% du capital et au moins 95,91% des droits de vote de la société. L’initiateur devrait donc mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Tours de table

BNP Paribas : nouvelle offre secondaire de titres First Hawaiian Inc. L’offre a porté sur 20 millions de titres, soit 14,8% des actions de FHI, vendus pour un montant total de 577 millions de dollars. A la suite de cette opération, BNP Paribas détiendra 18,4% des actions ordinaires de FHI (16,2% en cas d’exercice de la totalité de l’option de sur-allocation). Le groupe BNP Paribas anticipe un impact positif de cette opération de 5 points de base sur son ratio CET1 au 30 septembre 2018. Le groupe bancaire confirme la comptabilisation de sa participation dans FHI par mise en équivalence dans ses états financiers à compter du 3e trimestre 2018.

A savoir

Generali en passe d’acquérir Sycomore Asset Management. La compagnie d’assurance italienne a annoncé l’entrée en négociations exclusives avec les actionnaires de Sycomore AM, afin d’acquérir une participation majoritaire et de conclure un partenariat stratégique. Pour Generali, le partenariat envisagé constitue une nouvelle étape dans la mise en œuvre de sa stratégie multi-boutique en gestion d’actifs annoncée en mai 2017, avec l’objectif de devenir la plate-forme multi-boutique numéro une en Europe. Basé à Paris, Sycomore est un gestionnaire d’actifs indépendant avec plus de 8,3 milliards d’euros d’actifs sous gestion en juillet 2018.

Vivendi se dit « profondément préoccupé par la gestion désastreuse de Telecom Italia (TIM) ». Depuis qu’Elliott a pris le contrôle du conseil d’administration à la suite de l’assemblée générale du 4 mai 2018, « les performances boursières sont dramatiques », avance Vivendi. « Le cours de Bourse de TIM a perdu environ 35 % depuis le 4 mai. Il est au plus bas depuis 5 années alors que dans son position paper du 9 avril, Elliott promettait un doublement du cours de Bourse en deux ans ». Et d’ajouter : « La nouvelle gouvernance est défaillante : la propagation de rumeurs (dont celle du départ du CEO) provoque des dysfonctionnements nuisibles à la bonne marche et aux résultats de TIM ». Vivendi, premier actionnaire avec 24% des actions, reste néanmoins « convaincu de l’important potentiel de développement de TIM ».

Bruits de marché

Global EcoPower suspendue de cotation, le 5 septembre. A la demande de cette société, spécialisée dans la construction de centrales autonomes de production d’électricité mettant en œuvre des énergies renouvelables, la cotation des actions a été suspendue sur Euronext Growth dans l’attente de la publication d’un communiqué et jusqu’à nouvel avis. Au cours de 1,195 €, en baisse de 60,2% depuis le 1er janvier, Global EcoPower affiche une capitalisation boursière de 8 millions d’euros.

Iliad très entourée sur le marché. L’action de la maison mère de Free a gagné jusqu’à 8,3% vendredi pour terminer à 107,30 €, en hausse de 2,3%, réduisant sa moins-value à 46,3% depuis le 1er janvier 2018. Simple rebond technique ou perspective d’une opération financière ? Dans une note d’analyse, Oddo BHF envisage trois scénarios : un rachat des actionnaires minoritaires (qui ferait sens suite à la réorganisation des participations de Xavier Niel), une opération d’envergure avec un autre opérateur télécom, à l’image de Fastweb et KPN, ou un rapprochement avec un groupe média comme Lagardère Studios.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un très beau week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés