Rififi en perspective

Lagardère : Vivendi et Amber Capital signent un pacte. Malgré leurs divergences, et à la suite des très mauvais résultats annoncés par Lagardère au premier semestre 2020 (résultat net part du groupe négatif de 481 millions d’euros pour un chiffre d’affaires en recul de 38%), Vivendi et Amber Capital ont décidé de signer un pacte. Vivendi et Amber Capital, qui sont respectivement les premier et deuxième actionnaire de Lagardère avec 23,5% et 20% du capital, vont dans ce cadre entamer auprès de Lagardère des démarches afin d’avoir, chacun, au conseil de surveillance une représentation minoritaire, de trois membres pour Amber Capital et un membre pour Vivendi.

En cas de refus, chacune des parties aura la faculté de solliciter en justice la convocation d’une assemblée générale ; dans ce cas l’autre partie devra se joindre à cette action. Chacune des parties devra présenter la désignation des candidats qu’elle entend faire désigner et, le cas échéant, les révocations nécessaires à leur désignation. Les parties au pacte se sont engagées à voter en faveur des résolutions nécessaires à la mise en œuvre des nominations au conseil de surveillance.

L’engagement de vote des parties est limité à l’assemblée générale à laquelle ces résolutions seront le cas échéant soumises et prendra fin immédiatement à l’issue de cette assemblée. Il sera réitéré si ces décisions n’étaient pas adoptées et étaient présentées lors d’une assemblée générale ultérieure.

Vivendi et Amber Capital ont également souhaité stabiliser l’actionnariat en se consentant pour cinq ans, aux termes d’un accord conclu ce jour, un droit de première offre et un droit de préemption réciproques. Il sera résilié de plein droit dès lors qu’une partie cessera de détenir, directement ou indirectement, moins de 10% du capital de Lagardère. Ce pacte ne crée aucun accord entre les signataires sur la stratégie ou le contrôle de Lagardère.