Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Modification des termes de l’OPA sur Faiveley, nombreuses opérations à l’étranger (Time Warner, NXP, B/E Aerospace), sans oublier les offres en cours (Ausy, Alcatel-Lucent, Cnova, Syngenta, SLM…) et les bruits de marché : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouvelles offres

En France

Faiveley Transport : les termes de l’OPA de Wabtec sont amendés. Les actionnaires devraient pouvoir choisir entre une offre en numéraire au prix de 100 € par action et une offre alternative leur permettant d’apporter leurs titres en échange d’actions Wabtec, sur la base d’un ratio équivalent à celui dont aura bénéficié la famille Faiveley (entre 1,152 et 1,161 action Wabtec pour 1 action Faiveley), l’offre étant plafonnée. Wabtec et Faiveley se réservent la possibilité de limiter l’offre publique à celle en numéraire dans le cas où le cours de Wabtec avant le dépôt de l’offre serait tel que la valeur représentée par l’offre alternative serait inférieure au prix de l’offre en numéraire. L’acquisition du bloc de contrôle de la famille Faiveley par Wabtec est toujours attendue pour le 4e trimestre 2016.

A l’étranger

AT&T acquiert Time Warner pour un montant de 85,4 milliards de dollars. Les conseils d’administration de l’opérateur de télécoms et le propriétaire des chaînes HBO et CNN ainsi que des studios WarnerBros se sont réunis et ont validé à l’unanimité le rapprochement des deux groupes. Pour chaque action Time Warner, les actionnaires recevront 53,75 $ en numéraire et l’équivalent de 53,75 $ en titres AT&T (1,437 action si le cours moyen d’AT&T est inférieur à 37,411 $ ; 1,3 action si le cours moyen d’AT&T est supérieur à 41,349 $), soit une contrepartie totale de 107,50 $ par action. Cette offre fait ressortir une prime instantanée de 20,2%, voire de 35,7% sur le cours avant la révélation des négociations.

NXP : Qualcomm lance une OPA amicale à 47 milliards de dollars. Le fabricant américain de semi-conducteurs va acquérir son concurrent néerlandais, lui permettant d’étendre ses activités à l’automobile, l’internet des objets et les réseaux. Qualcomm proposera d’acquérir chaque action cotée sur le Nasdaq au prix de 110 dollars en espèces, soit une prime de 11,5% sur le cours de mercredi. « L’acquisition de NXP accélère notre stratégie d’expansion de notre technologie, leader dans les appareils mobiles, vers de nouveaux secteurs remplis d’opportunités », a déclaré Steve Mollenkopf, directeur général de Qualcomm. Le nouvel ensemble devrait réaliser un chiffre d’affaires de plus de 30 milliards de dollars.

Rockwell Collins acquiert B/E Aerospace. L’équipementier aéronautique américain a annoncé dimanche le rachat de son compatriote, spécialiste des intérieurs d’avions, pour 6,4 milliards de dollars (8,3 milliards en valeur d’entreprise). Pour chaque action B/E Aerospace, il est proposé une contrepartie totale de 62 $, composé de 34,10 $ en numéraire et l’équivalent de 27,90 $ en actions Rockwell Collins, soit une prime de 22,5% par rapport au cours du 21 octobre. Par ricochet, l’annonce de cette transaction a relancé les spéculations sur Zodiac Aerospace (en juin dernier, des rumeurs – démenties – avaient évoqué un projet de rachat par Safran).

Les opérations en cours

En France

Ausy : Randstad France a déposé officiellement son offre. L’initiateur s’engage à acquérir la totalité des actions existantes au prix unitaire de 55 € (soit une prime de 27,6% sur le cours du 17 juin), ainsi que la totalité des Ornanes existantes au prix unitaire de 63,25 € augmenté du coupon couru. L’initiateur se réserve la faculté de renoncer à son offre s’il ne détient pas au moins 65% des droits de vote sur une base totalement diluée. Le concert, composé des dirigeants d’Ausy, de la société Hisam et de M. Georges Pelte, s’est engagé à apporter à l’offre la totalité des actions qu’il détient, soit 37,98% du capital. Si les conditions étaient réunies à l’issue de l’offre, Randstad se réserve la faculté de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Alcatel-Lucent : l’OPR de Nokia sera clôturée lundi 31 octobre. Dans l’attente de la décision de la Cour d’appel qui va statuer sur un recours, Nokia a pris plusieurs engagements si la Cour annulait et/ou réformait la décision de conformité de l’AMF : restitution des titres Alcatel-Lucent acquis dans le cadre de l’OPR-RO aux anciens porteurs qui en feraient la demande ; dépôt d’un projet modifié d’OPR-RO conforme à la décision de la Cour d’appel ; versement du complément de prix aux porteurs qui n’ont pas demandé la restitution de leurs titres. Dès lors, l’AMF a décidé que l’OPR sera clôturée le 31 octobre, le retrait obligatoire intervenant le 2 novembre 2016.

A l’étranger

Cnova : l’OPA de Casino va pouvoir être lancée. A l’issue du rapprochement de la filiale brésilienne, Cnova Comércio Eletrônico, avec Via Varejo, approuvé par les actionnaires et prévu pour le 31 octobre 2016, Casino lancera simultanément aux Etats-Unis et en France des offres publiques d’acquisition au prix de 5,50 dollars par action et son équivalent en euros. A ce titre, Casino a indiqué à Cnova que son projet de note d’information liée à l’offre en France sera déposé auprès de l’AMF durant la deuxième quinzaine de novembre 2016 et, une fois le visa de l’AMF obtenu, les offres seront lancées.

Syngenta/ChemChina : l’opération devrait être bouclée au 1er trimestre 2017. Dans le cadre de son OPA amicale, annoncée en février 2016, le leader de l’industrie chimique en Chine devrait de nouveau prolonger son offre qui court actuellement jusqu’au 8 novembre 2016. « Les régulateurs […] ont récemment demandé des informations supplémentaires, et nous nous attendons maintenant à ce que le processus se poursuive jusqu’au premier trimestre 2017 », a déclaré Syngenta. Pour mémoire, ChemChina va acquérir le géant suisse, issu de la fusion en 2000 des divisions agrochimiques d’AstraZeneca et de Novartis, pour un montant de 43 milliards de dollars. Pour chaque action Syngenta apportée, ChemChina offrira 465 $ augmenté d’un dividende spécial de 5 francs suisses.

SLM Solutions : GE renonce à son offre. A l’expiration du délai de validité de son OPA au prix de 38 euros par action (avec une prime de 38% sur le cours avant l’annonce), General Electric n’a pas réussi à obtenir les 75% du capital du fabricant allemand d’imprimantes 3D, valorisé 683 millions d’euros. Cette condition n’étant pas satisfaite, l’offre est considérée comme caduque. « GE n’a aucun projet de révision de l’offre. C’est fini », a déclaré un porte-parole du conglomérat américain.

Aixtron/FGC : Berlin décide de réexaminer l’opération. Alors que l’OPA du groupe chinois Fujian Grand Chip Investment sur l’équipementier allemand de semi-conducteurs s’acheminait vers un succès avec des promesses de ventes représentant 65% du capital, le gouvernement allemand a retiré une autorisation accordée le 8 septembre et décidé de réexaminer l’opération d’un montant de 670 millions d’euros. Selon le quotidien Handelsblatt, une enquête des services secrets américains a montré « que des produits d’Aixtron, destinés au secteur des semi-conducteurs, pouvaient aussi être utilisés à des fins militaires, ce qui fait craindre à Washington que la Chine ait recours aux équipements d’Aixtron dans son programme nucléaire ».

Changements de tour de table

Hilton Worldwide : HNA Group va prendre environ 25%. Le conglomérat chinois va acquérir cette participation dans la chaîne hôtelière américaine auprès de la firme d’investissement Blackstone qui conservera 21% du capital. Pour ce faire, HNA déboursera 6,5 milliards de dollars, soit 26,25 $ par action, faisant ressortir une prime de 14,5% sur le dernier cours de vendredi. La transaction devrait être finalisée au cours du premier trimestre de 2017. Conformément à l’accord conclu entre les parties, HNA ne pourra pas dépasser le seuil de 25% sans le consentement de Hilton.

Bruits de marché

Rockwell Automation : Schneider Electric tord le cou aux rumeurs. Le spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes note, dans un communiqué, « les récentes spéculations sur une possible offre de Schneider Electric sur Rockwell Automation » et « dément catégoriquement ces rumeurs ». Cette mise au point fait suite à un article du site StreetIndider (http://www.streetinsider.com/) faisant état d’un éventuel intérêt du groupe français pour son concurrent américain.

Vers un rapprochement General Electric/Baker Hughes ? Suite à une information du Wall Street Journal, évoquant un rapprochement du conglomérat industriel avec le spécialiste des services parapétroliers, General Electric a confirmé des discussions sur « des partenariats potentiels ». En précisant un élément important : « Bien que rien ne soit conclu, aucune des options comprennent un achat pur et simple ».

A lire

L’AMF publie deux guides pour accompagner les sociétés cotées. L’un sur l’information permanente qui a pour objectif d’accompagner les sociétés cotées et leurs dirigeants dans la mise en œuvre de leurs nouvelles obligations issues du règlement européen sur les abus de marché (MAR). L’autre sur l’information périodique qui recense les principales obligations d’information, mais aussi les positions et les recommandations de l’AMF et de l’ESMA en la matière.

Pour consulter le Guide de l’information permanente et de la gestion de l’information privilégiée :

Pour consulter le Guide de l’information périodique des sociétés cotées sur un marché réglementé :

 L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un excellent week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés.

Partager