Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Avec la Fête nationale, la période a été relativement calme sur le front des opérations. A noter toutefois la demande d’une ouverture d’enquête de la part de l’Adam sur l’OPA de BPCE et les discussions avancées entre NortonLifeLock (ex-Symantec) et Avast.

Les nouveautés

Natixis : Colette Neuville a demandé à l’AMF l’ouverture d’une enquête sur l’OPA de BPCE. La présidente de l’Association de défense des actionnaires minoritaires conteste la gouvernance des fonds des actionnaires salariés, qui auraient été contraints à revoter, ainsi que la prolongation de l’offre jusqu’au 9 juillet. « J’ai demandé à l’AMF l’ouverture d’une enquête destinée à vérifier notamment la régularité de l’apport à l’offre des FCPE, explique-t-elle, dans une lettre circulaire. Sans l’apport des titres des FCPE, la BPCE n’aurait en effet pas atteint les 90% du capital nécessaires à la mise en œuvre du RO ». Et d’ajouter : « Si l’AMF décide de donner une suite favorable à ma demande [et] s’il est établi que les salariés ont subi des pressions, cela pourrait permettre de remettre en cause le succès de l’offre et donc la mise en œuvre du retrait obligatoire ». A suivre.

Les opérations en cours

Baccarat : l’OPA simplifiée se termine vendredi 23 juillet 2021. Fortune Legend Limited (Tor Investment Management), qui détient au moins 97,10% du capital de cette cristallerie de renommée mondiale, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 190 €. Ce prix fait ressortir une prime de 40,7% sur le dernier cours coté du 15 décembre 2020, dernière séance avant la suspension, et une prime de 43,5% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Par ailleurs, un complément de prix sera versé en cas de cession de la société, dans les 5 ans, à chaque actionnaire ayant apporté ses actions dans le cadre de l’offre ou via le retrait obligatoire.

Cinq sociétés sont actuellement en période de pré-offre. Toutes ces sociétés ont fait l’objet d’une annonce d’offre publique, mais le projet n’a pas encore été officiellement déposé auprès de l’AMF. Par ordre d’apparition, il s’agit de Bel (projet d’OPRA et d’OPR d’Unibel à 440 € par action), Engie EPS (projet d’OPA simplifiée de Taiwan Cement Corporation à 17,10 € par action), Société Marseillaise du Tunnel Prado Carénage (projet d’OPA simplifiée de Vinci Concessions et Eiffage au prix de 23 € par action), Tessi (projet d’OPR de Pixel Holding à 172 € par action) et Voluntis (projet d’OPA simplifiée d’Aptar Group à 8,70 € par action).

Les résultats

Bourrelier Group : M14 frôle les 100%. A l’issue de son OPR au prix de 52,50 € par action, le groupe familial Bourrelier (dont l’initiateur de l’offre, M14, fait partie) détient désormais 99,32% du capital et 99,17% des droits de vote de l’ex-Bricorama. À noter que M14 n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire. Pour mémoire, l’AMF avait fait droit aux demandes déposées de manière coordonnée par JG Capital Management (qui détenait 6,77% du capital), l’IDI (1,02%) et Lazard Frères Gestion (1,74%) en vue d’obtenir le dépôt d’une OPR visant les actions Bourrelier Group. Ces actionnaires faisaient valoir « une absence de liquidité […] qui les empêche de céder leurs participations dans des conditions normales de délai et de cours ».

Tarkett : la famille Deconinck sous les 90%. À l’issue de son OPA simplifiée au prix de 20 € par action, close le 9 juillet 2021, Tarkett Participation (famille Deconinck) détient 85,9% du capital et 85% des droits de vote de ce groupe spécialisé dans les revêtements de sol et les surfaces sportives. Les conditions n’étant pas réunies, Tarkett Participation ne pourra pas demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Sortie de cote

Videlio : le retrait obligatoire interviendra lundi 19 juillet 2021. Il portera sur 596.609 actions au prix de 2,60 €, représentant 2,29% du capital de ce concepteur de solutions audiovisuelles, qui sera donc détenu à 100% par Crozaloc (société holding contrôlée par le concert composé de Talis, Comir et Theia Holding).

Natixis : le retrait obligatoire interviendra mercredi 21 juillet 2021. Il portera sur 251.846.401 actions au prix de 4 €, représentant 7,97% du capital. La suspension de la cotation des actions Natixis est maintenue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire. A l’issue de son OPA simplifiée, close le 9 juillet 2021, BPCE détient désormais 91,80% du capital et des droits de vote de cet établissement financier.

Bruits de marché

Avast très recherchée à la Bourse de Londres. L’action de l’entreprise connue pour son logiciel antivirus a gagné 22,1% cette semaine, à 610 pence, portant sa capitalisation à 6,3 milliards de livres. NortonLifeLock (ex-Symantec), spécialisée dans l’édition de logiciels liés à la sécurité et à la protection des données, a confirmé qu’elle est en discussions avancées avec le conseil d’administration d’Avast en vue d’un éventuel rapprochement. Celui-ci pourrait être structuré par le biais d’une offre en espèces ou en actions. Pour se conformer à la législation, NortonLifeLock doit, d’ici le 11 août 2021 au plus tard, annoncer son intention ou pas de déposer une offre sur Avast.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end dépaysant et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés

Partager