L'offre du jour

Cottin Frères veut racheter plus d’un tiers de ses actions. Le Crédit Agricole Mutuel Champagne Bourgogne, agissant pour le compte de Cottin Frères, a donc déposé un projet d’offre publique de rachat de ses propres actions, représentant 34,44% de son capital, au prix unitaire de 4,07 €. Ce prix de 4,07 € fait ressortir une prime de 13,1% sur le cours du 1er août 2013, dernier jour de cotation avant la suspension, et de 10,3% sur la moyenne pondérée des 3 mois précédents. Par ailleurs, le bonus atteint 5,7% par rapport à l’actif net comptable au 30 septembre (3,85 €) et 24,1% sur l’actif net réévalué « de liquidation » (3,28 €). Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 6 au 26 mars prochain.

Louis et Armand Cottin qui agissent de concert et détiennent respectivement 35,56% et 29,30% du capital, se sont engagés à ne pas apporter leurs titres. De même, Cottin Frères n’a pas non plus l’intention d’apporter son autocontrôle à l’offre. Aussi, il ne sera procédé à aucune réduction des demandes. Important : si Louis et Armand Cottin venaient à détenir plus de 95% du capital, les membres du concert ont l’intention de déposer un projet d’OPR suivie le cas échéant d’un retrait obligatoire, libellé au même prix de 4,07 € par action.

Rappelons que, le 30 juillet 2013, Henri Maire et Cottin Frères ont conclu un accord visant à la cession de la totalité des fonds de commerce et des actifs d’exploitation détenus par Labouré Roi et Nicolas Potel, filiales du groupe Cottin Frères, au profit d’Henri Maire. Cette cession est devenue effective le 30 septembre 2013 et son prix définitif a été connu le 15 octobre 2013, après l’achèvement des opérations d’inventaires. La société ayant réalisé la cession de la quasi-intégralité de ses actifs et de ceux de ses filiales et n’ayant plus de salariés, une offre publique est donc mise en œuvre, visant au rachat des titres des actionnaires minoritaires.

© Médiange. Tous droits réservés.

Partager