L'offre du jour

Plantations des Terres Rouges, une OPE de Bolloré avant le retrait. Vincent Bolloré continue de simplifier l’organigramme de son groupe. Après Bolloré Investissement en 2006 et Saga en 2010, c’est au tour des Plantations des Terres Rouges de quitter définitivement la cote. Bolloré SA, qui contrôle déjà 97,17% du capital, via ses différents holdings (Cie des Glénans, SIFA, Financière du Champ de Mars, Cie du Cambodge…), a décidé de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Le prix indicatif, qui ne préjuge pas du prix définitif, est fixé à 2 000 euros par action, suite à un rapport établi par Mediobanca di Credito Finanziario à la demande de Bolloré SA. Ce prix valorise 100% des Plantations des Terres Rouges (PTR) à 2,27 milliards d’euros, soit une prime de 44,4% sur le dernier cours et d’environ 64% sur la moyenne non pondérée des 3 derniers mois. Le « juste prix » sera évalué par le cabinet Accuracy, désigné en qualité d’expert indépendant.

Préalablement au retrait obligatoire, Bolloré souhaite offrir une faculté d’échange aux actionnaires, à raison de 7 actions nouvelles Bolloré SA (qui cote 298,45 euros) pour 1 action PTR, ce qui valorise ainsi cette dernière 2 089,15 euros. A noter que le paiement du dividende 2012 attaché aux actions PTR interviendra préalablement. Bolloré précise toutefois qu’il se réserve la possibilité de modifier cette parité si le prix du retrait obligatoire s’avérait différent.

Constituée en Indochine, le 13 octobre 1910, sous le nom de « Plantations d’Hévéas de Xatrach », PTR est aujourd’hui une société de participation financière (Soparfi) luxembourgeoise. Elle possède directement 61,8 % de la Cie du Cambodge (qui détient notamment 55,5 % de la Financière du Loch et de la Cie de Pleuven), 17,24 % de Financière Moncey (holding détenant 42,1 % de la Financière de l’Artois), 100 %  de Cormoran Participations, 98,4 % de SFA (propriétaire de trois fermes américaines), 17,44 % de Socphipard (ex Banque Rivaud), 1,9 % de Socfin (150 000 hectares de plantations en Asie et en Afrique) et 99,9 % de PTR Finances (terminaux à conteneurs portuaires de Libreville au Gabon et de Lomé au Togo).

Pour 2012, PTR a annoncé un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros, contre 107 millions en 2011, en raison principalement de l’intégration globale du groupe Havas. Quant au bénéfice net part du groupe, il s’est établi à 176 millions, contre 42 millions en 2011, suite aux bons résultats d’Havas et des activités africaines. Les capitaux propres, part du groupe, s’élèvent désormais à 1 208 millions, soit 1 064 euros par action. Les assemblées générales de PTR et de Bolloré se tiendront respectivement les 29 mai et 5 juin prochain. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’OPE pourrait se dérouler du 13 au 28 juin, prélude à la radiation des titres. La simplification des structures du groupe Bolloré sera toutefois loin d’être terminée.

G.B.

© Médiange. Tous droits réservés.

Partager