Recticel : Bruxelles ouvre une enquête approfondie sur l’OPA de Greiner

L’enquête initiale de la Commission européenne a identifié un certain nombre de préoccupations préliminaires concernant le regroupement des activités mousses techniques de Greiner et de Recticel. À ce stade, la Commission craint que l’opération n’entraîne un choix réduit et des prix plus élevés pour les rouleaux de mousse techniques, des mousses réduisant le bruit, les vibrations et la dureté, ainsi que des mousses filtrantes sur un certain nombre de marchés européens locaux, tels que l’Autriche, l’Allemagne, la Pologne et la République tchèque.

Pour chacun de ces produits, l’entité fusionnée détiendrait des parts de marché combinées élevées sur des marchés déjà concentrés, en particulier localement dans les pays d’Europe centrale, indique Bruxelles. La Commission va maintenant mener une enquête approfondie sur les effets de l’opération envisagée afin de déterminer si ses préoccupations initiales en matière de concurrence sont confirmées. Elle dispose désormais de 90 jours ouvrables, jusqu’au 8 avril 2022, pour prendre une décision. L’ouverture d’une enquête approfondie ne préjuge pas de l’issue de l’enquête.

Pour rappel, l’OPA inamicale de Greiner a été ouverte le 14 octobre 2021. L’Autorité belge des services et marchés financiers (FSMA) a approuvé le prospectus du groupe autrichien Greiner dans le cadre de son offre publique sur Recticel au prix de 13,50 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 10,6% sur le cours du 11 mai 2021, dernière séance avant l’annonce de l’opération, et une prime de 17,3% sur la moyenne des cours des 6 derniers mois avant cette date.

Recticel estime toujours que l’offre de Greiner ne répond pas aux intérêts légitimes de toutes les parties prenantes et en plus sous-évalue l’entreprise, spécialiste des mousses de polyuréthane. Le conseil d’administration a d’ailleurs commandé et reçu une attestation d’équité de KBC Securities indiquant que le prix d’offre annoncé de 13,50 € par action n’est pas équitable envers les actionnaires d’un point de vue financier. Recticel continue d’examiner activement ses alternatives stratégiques.

Partager