L'offre du jour

Bouygues Construction : Bouygues lance une OPR à 3 950 € l’action ! Le groupe Bouygues, par l’entremise de Portzamparc (Groupe BNP Paribas), a déposé en fin de journée auprès de l’AMF un projet d’offre publique de retrait visant les actions de sa filiale à 99,97% Bouygues Construction, qui figure sur l’ex-compartiment des valeurs radiées de marchés réglementés. Bouygues s’engage à acquérir les 430 actions non détenues, représentant 0,03% du capital, au prix unitaire de 3 950 €. Cette offre s’inscrit dans le cadre d’une opération de simplification de la structure capitalistique de Bouygues Construction par l’acquisition du solde du capital tout en offrant une opportunité de liquidité aux actionnaires minoritaires.

Le prix de 3 950 € extériorise une prime comprise entre : 5,7% et 14,4% par rapport aux valeurs obtenues par la méthode DCF ; entre 36,6% et 44,9% par rapport aux valeurs obtenues par la méthode des comparables boursiers ; entre 11,5% et 15,7% par rapport aux évaluations des analystes financiers suivant la valeur Bouygues SA, de 661% par rapport à l’actif net comptable par action (ANC) au 30 juin 2020. A noter que le versement de dividendes de 325 millions d’euros (soit 190,48 € par action) n’a pas été déduit du montant des capitaux propres servant de base au calcul de l’ANC.

Pour rappel, le 31 mars 1990, Bouygues, qui détenait à cette date avec ses filiales 96,7% du capital, a décidé de déposer une offre publique de retrait portant sur la totalité des actions de la société alors dénommée Dragages et Travaux Publics pour un prix de 600 francs par action (soit environ 91,5 €). À l’issue de cette OPR, le Groupe Bouygues détenait 99,50% du capital et la société a été radiée de la cote officielle à compter du 9 mai 1990. La mise au nominatif des actions a été décidée à l’occasion de l’assemblée générale mixte des actionnaires du 21 juin 1990. Et la société figure (sous son ancienne dénomination) sur la liste des sociétés figurant le 1er juillet 1998 au relevé quotidien du Hors Cote dont les titres ont été radiés d’un marché réglementé.

Bouygues, qui remplit d’ores et déjà les conditions de détention, a demandé à l’AMF de procéder au retrait obligatoire dès la clôture de l’offre publique. Sous réserve du feu vert de l’Autorité de régulation, l’offre devrait se dérouler du 4 au 17 février 2021.