L'offre du jour

Explosifs et Produits Chimiques : OPA simplifiée en perspective au prix de 429 € par action. Les actionnaires d’E.J. Barbier, holding de contrôle détenant 67,46% du capital et 82,98% des droits de vote de la Société Anonyme d’Explosifs et de Produits Chimiques (EPC) ainsi que 3.777 parts de fondateur (soit 12,82% des parts), sont entrés en négociations exclusives avec Argos Wityu. Ces négociations portent sur l’acquisition de la totalité du capital et des droits de vote d’E.J. Barbier par 4 Décembre SAS, société de reprise contrôlée par quatre fonds gérés par Argos et dans laquelle certains actionnaires d’E.J. Barbier et certains dirigeants d’EPC détiendraient une participation minoritaire.

La conclusion des accords définitifs pourra intervenir à l’issue de la procédure d’information et de consultation des institutions représentatives du personnel d’EPC. La réalisation du transfert serait alors soumise à un certain nombre de conditions suspensives, au nombre desquelles l’obtention d’autorisations réglementaires en France et à l’étranger, l’obtention d’autorisations au titre du contrôle des concentrations, ainsi que la convocation d’une assemblée générale extraordinaire d’EPC aux fins de se prononcer sur le rachat des parts de fondateur.

Conformément à la réglementation, en cas de réalisation de cette opération, 4 Décembre SAS déposera une OPA simplifiée sur le solde du capital d’EPC. L’offre devrait intervenir à un prix par action EPC de 429 €, soit une décote de 48,9% par rapport au dernier cours coté sur le compartiment B d’Euronext Paris. Ce prix est « cohérent avec le prix d’acquisition des actions E.J Barbier et résulte d’un processus compétitif de cession organisé par les vendeurs et leurs conseils et de la négociation entre ces derniers et Argos, qui a également conduit à une valorisation des parts de fondateur à un prix unitaire de 480 € », explique le groupe fondé en 1893, expert dans le domaine de la démolition urbaine ou industrielle et du forage-minage.

Si l’expertise de valorisation des parts de fondateur, effectuée en application des dispositions du décret n°67-452 du 6 juin 1967 portant application de l’article 8 ter de la loi du 23 janvier 1929, concluait à une valorisation différente de 480 €, le prix par action de 429 € serait ajusté. Un expert indépendant sera amené à se prononcer sur le caractère équitable des conditions financières de l’offre publique. Afin de favoriser le développement du groupe, l’acquisition envisagée d’E.J. Barbier et l’OPA simplifiée seront financées en fonds propres et quasi-fonds-propres sans recours à un endettement extérieur. Argos n’a pas l’intention de solliciter un retrait obligatoire.

Le conseil d’administration d’EPC, réuni le 14 novembre 2019, a accueilli favorablement le principe de l’opération et constitué, en son sein, un comité ad hoc composé de deux administrateurs indépendants aux fins, d’une part, de proposer l’expert indépendant et, d’autre part, d’assurer la supervision de la mission de l’expert indépendant. En fonction des délais nécessaires à la réalisation des procédures d’information et de consultation et à la levée des conditions suspensives, le transfert pourrait intervenir, le cas échéant, au cours du premier semestre 2020.

La société a demandé à Euronext de suspendre la cotation des actions et parts de fondateurs. La reprise des négociations interviendra lundi 18 novembre 2019.