L'offre du jour

Media 6 : projet d’OPA simplifiée au prix de 10,53 € par action. Vasco (société contrôlée par M. Bernard Vasseur, fondateur de Media 6) a déposé auprès de l’AMF, par l’entremise de la Banque Neuflize OBC, un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de ce spécialiste du marketing sur le point de vente. Vasco, qui détient de concert avec les membres de la famille Vasseur, 84,71% du capital et 89,97% des droits de vote, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 10,53 €.

Ce prix représente une prime de 27,6% par rapport au dernier cours avant la suspension de cotation du 22 mars 2021 et de 19,7% par rapport à la moyenne pondérée des 60 séances précédant cette même date. Il valorise Media 6 à 30,3 millions d’euros. Media 6 n’a jamais fait appel aux marchés et n’envisage pas d’y avoir recours dans l’avenir. Et les coûts récurrents de cotation sur le marché réglementé d’Euronext Paris sont aujourd’hui disproportionnés par rapport à la faible liquidité de l’action, comme le précise la société dans la note d’information. Dès lors, si les conditions requises sont remplies, Vasco a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Fondée en 1978 par M. Bernard Vasseur, Media 6 crée et agence des lieux de vente, fabrique leurs supports de communication et de présentation, afin de favoriser l’augmentation de leur fréquentation, d’optimiser et d’orienter les ventes au moment de l’acte d’achat. La société intervient sur les marchés de la publicité sur lieu de vente (PLV) et du mobilier commercial et agencement d’espace de vente. La clientèle de Media 6 est principalement composée des grandes références du monde du luxe, de la pharmacie, de la grande distribution, de l’alimentaire et du secteur naval.

Au 30 septembre 2020, Media 6 a réalisé un chiffre d’affaires de 68,2 millions d’euros, dont 27% à l’international dans plus de 53 pays. Depuis 2018, le chiffre d’affaires connaît une érosion en raison d’un moindre niveau d’activité des segments agencement et métal. Cette sensibilité s’est par ailleurs accrue depuis la crise du Covid en 2020, du fait de la fermeture des commerces, des restrictions de circulation, et des reports de programmes d’investissements de la part des clients de Media 6.