L'offre du jour

NTT rachète les intérêts minoritaires de sa filiale NTT Docomo. Le géant japonais des télécoms a annoncé son intention de détenir 100% de sa filiale, premier opérateur mobile du pays. NTT, qui possède déjà 66,21% du capital de NTT Docomo, propose d’acquérir chaque action au prix de 3.900 yens, soit une prime de 40,5% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce, valorisant la transaction 4.250 milliards de yens (soit environ 34,5 milliards d’euros). Cette opération intervient au moment où le gouvernement japonais souhaite une réduction des tarifs des opérateurs de téléphonie mobile afin de donner un supplément de pouvoir d’achat aux consommateurs. Si le rachat des minoritaires était couronné de succès, NTT, contrôlé à hauteur de 34,69% par l’Etat japonais, aura les mains libres pour répondre aux avances de l’exécutif.