L'offre du jour

Selectirente : projet d’OPR de Sofidy à 87,30 € par action. Selectirente envisage sa réorganisation pour devenir une foncière européenne de référence dans les commerces de proximité en centre-ville. Dans ce contexte, le conseil de surveillance a adopté, lors de sa réunion du 9 décembre 2020, un projet d’évolution de la forme juridique de la société, en vue de passer du statut de SA à celui de société en commandite par actions. La mise en œuvre de la transformation requiert l’accord des actionnaires, qui seront à cette fin convoqués à une assemblée générale devant se tenir courant février 2021. En outre, en raison du changement de forme juridique, les actionnaires minoritaires auront la faculté de vendre leurs titres dans le cadre d’une offre publique de retrait.

Cette offre sera initiée par Sofidy, qui contrôle à ce jour de concert 52,05% du capital de Selectirente et qui devrait déposer un projet de note d’information courant décembre 2020 auprès de l’Autorité des marchés financiers. L’OPR sera ouverte rapidement à la suite de l’assemblée générale mixte, en cas d’approbation des résolutions relatives à la transformation. Le prix envisagé de l’OPR est de 87,30 € par action Selectirente (dividende attaché), ce qui représente une prime de 9,8% par rapport au cours de clôture le 8 décembre 2020 et de 9,9% par rapport aux cours moyens pondérés par les volumes sur trois mois. Ce prix correspond par ailleurs au haut de la fourchette d’estimation de l’actif net réévalué à fin 2020 (entre 86,50 € et 87,30 €).

Le conseil de surveillance rendra public son avis motivé sur l’OPR qui sera établi au vu d’un rapport sur le caractère équitable du prix d’un point de vue financier qui sera établi par un expert indépendant. A cette fin, le conseil de surveillance, sur recommandation d’un comité ad hoc constitué à cet effet, a désigné le Cabinet Ledouble, représenté par Mme Agnès Piniot et Mme Stéphanie Guillaumin. Le rapport de l’expert indépendant sera publié dans la note en réponse que Selectirente publiera courant janvier 2021.

Les concertistes ont fait part de leur soutien à ce projet de transformation et se sont engagés à ne pas apporter leurs actions à l’OPR. De même, des engagements de non-présentation à l’OPR ont été conclus avec certains actionnaires significatifs tiers, n’agissant pas de concert avec les concertistes. L’OPR portera donc sur 7,5% du capital et des droits de vote. L’objectif recherché est de s’assurer que les concertistes et Sofidy ne franchissent pas le seuil de détention de 60% du capital ou des droits de vote qui rendrait la société inéligible au régime SIIC. L’OPR ne sera pas suivie de retrait obligatoire, ni d’une radiation des actions d’Euronext Paris.