L'offre du jour

Sodifrance : projet d’OPR de Sopra Steria au prix de 17,10 € par action. Sopra Steria a signé un accord de négociations exclusives en vue d’acquérir le bloc de contrôle représentant 94,03 % du capital de Sodifrance, afin de créer un leader français des services du numérique dédiés au secteur de l’assurance et de la protection sociale. L’acquisition de ce bloc de contrôle, au prix de 17,10 € par action, serait intégralement payé en numéraire. Il conduirait au dépôt par Sopra Steria, auprès de l’AMF, d’une offre publique de retrait suivie d’une procédure de retrait obligatoire au même prix, conformément à la réglementation en vigueur.

Créée en 1986, Sodifrance est une entreprise française de services du numérique (ESN) ayant réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 106,5 millions d’euros réparti pour une moitié sur la région parisienne et pour l’autre moitié en régions, dont plus d’un tiers dans la région Ouest. Avec 1.160 collaborateurs, elle détient une forte expertise dans le domaine de l’assurance et de la retraite/protection sociale/santé (50% du chiffre d’affaires) auprès de grands comptes. Sa présence dans le domaine bancaire est également importante (21% du chiffre d’affaires).

Le rapprochement avec Sodifrance permettrait à Sopra Steria d’établir « une position de leader en France dans le secteur de l’assurance et de la protection sociale avec un volume d’affaires d’environ 200 millions d’euros, l’acquisition de nouveaux clients et le renforcement de comptes existants », explique le groupe. « Il complèterait l’offre du groupe dans ce secteur (conseil, solutions, expertises technologiques et digitales), ce qui lui permettrait d’accélérer la modernisation des patrimoines applicatifs des acteurs de l’assurance et de la protection sociale ».

Les complémentarités entre les deux entités inscriraient ce rapprochement dans la perspective de servir les objectifs de résultat opérationnel d’activité supérieur à 10% pour le pôle France de Sopra Steria (1,8 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2019). Les synergies de coût sont estimées à 4,6 millions d’euros sur base annuelle à partir de la 2e année pour un coût de mise en œuvre de 3,8 millions.

Le projet d’acquisition est soumis aux consultations et conditions préalables usuelles (instances représentatives du personnel, autorité de la concurrence) et pourrait être finalisé à la fin du deuxième trimestre ou au début du troisième trimestre 2020.