L'offre du jour

Spir Communication : projet d’OPR à 1,85 euro, dividende de 6,56 euros détaché. Suite à la cession au groupe Axel Springer de 100% des titres de la société Concept Multimédia opérant sous la marque Logic-Immo.com, Kepler Cheuvreux, agissant pour le compte de Sofiouest, a déposé auprès de l’AMF un projet d’offre publique de retrait visant les actions Spir Communication. L’initiateur qui détient à ce jour, directement et indirectement, via Prépart SCS, 68,07% du capital et 80,99% des droits de vote, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 1,85 € (coupon de 6,56 € détaché le 7 juin 2018 et mis en paiement le 11 juin).

Le prix de l’offre augmenté de l’acompte sur dividende, soit un montant équivalent à 8,41 euros, présente une prime de 138%, sur le cours du 21 février 2017, dernier cours avant la suspension de cotation), et de 150% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Il fait par ailleurs ressortir une prime de 10% sur l’actif net comptable social ajusté au 30 avril 2018 hors séquestre (1,68 euro).

Important : l’offre est assortie de trois compléments de prix qui seront versés par l’initiateur à tous les porteurs d’actions ayant apporté leurs titres à l’offre dans les hypothèses suivantes :

– un 1er complément de prix lié à la libération potentielle du montant de 20 M€ placé en séquestre (réduit des appels en garantie éventuels) au titre des garanties consenties au groupe Axel Springer dans le cadre de la cession susvisée ;

– un 2e complément de prix lié à la cession, par la société Spir Communication de son pôle Adrexo, afin de permettre aux actionnaires de bénéficier de la quote-part du complément de prix éventuel de 3 M€ prévu par le protocole de conciliation homologué du 18 novembre 2016 (dû par l’acquéreur du pôle Adrexo en cas d’atteinte d’un niveau de résultat opérationnel contractuellement prévu) ;

– un 3e complément de prix lié à un éventuel changement de contrôle de la société à venir et permettant aux actionnaires ayant apporté leurs titres à l’offre de bénéficier de la différence de prix éventuelle entre le prix de l’offre et le prix qui serait offert par un tiers acquéreur en cas d’acquisition intervenant dans un délai de six ans à compter de la date de clôture de la présente offre.

Si les titres non présentés à l’OPR ne représentent pas plus de 5% du capital ou des droits de vote, l’initiateur mettra en œuvre, à l’issue de celle-ci, un retrait obligatoire au même prix augmenté des compléments de prix éventuels.