Bruits de marché

Commerzbank très entourée à Francfort. L’action du 2e groupe bancaire allemand s’adjuge 2,4%, à 8,6 €, réduisant sa moins-value à 31,1% depuis le 1er janvier. A l’origine de ce regain d’intérêt, une information du magazine Der Spiegel selon lequel la Deutsche Bank et la Commerzbank seraient ouverts à l’idée d’une fusion, mais sans être d’accord sur le timing. Et ce d’autant que, comme l’indique Der Spiegel, le ministre des finances allemand, Olaf Scholz, s’est lui aussi déclaré prêt à envisager un rapprochement entre les deux premières banques allemandes.