Les points sur les i

Engie demande une amélioration des termes de l’offre de Veolia et est ouvert à toute offre alternative. Le conseil d’administration d’Engie s’est réuni jeudi 17 septembre 2020 afin de procéder à l’analyse de l’offre de Veolia, reçue le 30 août dernier, concernant une partie de la participation détenue dans le capital de Suez. Le conseil a considéré que cette offre n’est pas acceptable en l’état.

Le conseil a donné mandat à Jean-Pierre Clamadieu, président du conseil d’administration, et à Claire Waysand, directrice générale par intérim, de rechercher auprès de Veolia une amélioration des termes de son offre et d’obtenir des assurances complémentaires sur la qualité du projet et le respect des parties prenantes.

Par ailleurs, le conseil a été informé des échanges avec Suez. Il a néanmoins constaté qu’à ce jour, aucune offre alternative n’était parvenue à Engie. Le conseil a demandé à son président et à sa directrice générale par intérim de poursuivre ces échanges et d’étudier toute offre alternative qui devra être transmise dans les tous prochains jours à Engie.

« La cession potentielle de tout ou partie de la participation dans Suez s’inscrit dans le cadre de l’accélération de notre développement dans les infrastructures et les énergies renouvelables, a déclaré Jean-Pierre Clamadieu, président du conseil d’administration. Le conseil sera très attentif à la juste valorisation de cette participation, ainsi qu’à la solidité du projet industriel et aux garanties apportées à l’ensemble des parties prenantes. »