Les points sur les i

Gas Natural et EDP démentent l’existence de pourparlers. Après Gas Natural, c’est au tour d’Energias de Portugal (EDP) de démentir l’existence de négociations avec le groupe espagnol en vue d’une fusion des deux fournisseurs d’électricité. Lundi soir, des sources, rapportées par l’agence Reuters, avaient indiqué que le groupe espagnol Gas Natural (qui pèse 20 milliards d’euros en Bourse) était entré en contact avec son concurrent portugais (10 milliards) en vue d’une fusion qui donnerait naissance au n°4 européen des services aux collectivités en termes de capitalisation boursière.