Feu au rouge

EDP : l’assemblée générale rejette de facto l’offre de CTG. A près de 57%, les actionnaires d’Energias de Portugal, réunis en assemblée générale, ont rejeté une résolution visant à supprimer la limitation des droits de vote à 25%, ce qui était une condition posée par China Three Gorges (CTG) pour mener à bien son offre d’achat annoncée en mai 2018. Celle-ci est désormais caduque, a fait savoir la CMVM.Pour rappel, legroupe public chinois, qui tire son nom du barrage des Trois Gorges, la plus grande centrale hydroélectrique au monde, avait décidé de partir à l’assaut du groupe d’électricité et de gaz portugais. CTG, qui détient déjà 23,27% du capital, avait soumis une offre au prix de 3,26 € par action, valorisant EDP 11,9 milliards d’euros.