Feu au rouge

Qualcomm oppose une fin de non-recevoir à son concurrent Broadcom. Le conseil d’administration du n° 3 mondial des semi-conducteurs a rejeté aujourd’hui à l’unanimité la proposition non sollicitée faite par Broadcom. « Après un examen approfondi, mené en consultation avec nos conseillers financiers et juridiques, le Conseil a conclu que la proposition de Broadcom sous-estime considérablement Qualcomm et présente une incertitude réglementaire importante. Nous sommes convaincus que la stratégie mise en œuvre par Steve [Mollenkopf] et son équipe offre aux actionnaires de Qualcomm une valeur nettement supérieure à l’offre proposée », a déclaré Tom Horton, président de Qualcomm.

Pour rappel, pour chaque action Qualcomm, Broadcom propose 60 dollars en espèces et 10 dollars en actions nouvelles Broadcom, soit une contrepartie de 70 dollars, valorisant Qualcomm 130 milliards de dollars, dette nette de 25 milliards incluse. Ce prix fait ressortir une prime de 27,6% sur le cours du 2 novembre 2017, dernière séance avant l’annonce des premières informations sur cette éventuelle transaction, et une prime de 33% sur les 30 dernières séances précédant cette date. Broadcom a précisé que son offre de rachat était indépendante de l’acquisition en cours par Qualcomm de NXP Semiconductors pour un montant de 38 milliards de dollars.