Feu au vert

Areva : l’OPR va pouvoir être lancée. L’AMF a examiné le projet d’offre publique de retrait déposé par Oddo BHF, agissant pour le compte de l’Etat français, et l’a déclaré conforme (visa n° 17-398). L’Etat, qui détient directement et indirectement, via le CEA, 92,22% du capital, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues, représentant 7,78% du capital, au prix unitaire de 4,50 €, valorisant le producteur d’énergie nucléaire 1,7 milliard d’euros.

Ce prix fait ressortir une décote de 13,5% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce, le 11 janvier 2017. Il fait également apparaître une prime de 16,2% par rapport au cours du 15 juin 2016 (selon le groupe, l’information relative aux modalités de la restructuration et au possible retrait de la cote était perçue par le marché dès cette date) et de 7,9% sur la moyenne des 60 jours avant cette date.

Ce projet d’offre publique intervient dans le cadre de la perte de contrôle par Areva SA de NewCo, induite par l’augmentation de capital de NewCo réservée à l’Etat, prévue au plus tard le 31 juillet, et du projet de cession du contrôle majoritaire de New NP à EDF. A l’issue de l’OPR, un retrait obligatoire sera mis en œuvre, si les conditions nécessaires sont réunies, au même prix que l’OPR, soit 4,50 € par action.