Feu au vert

Bruxelles autorise l’acquisition de Tele2 NL par T-Mobile NL. L’opération envisagée devrait conduire à la fusion de T-Mobile NL, filiale de Deutsche Telekom, et de Tele2 NL, filiale de Tele2, respectivement troisième et quatrième plus grands opérateurs sur le marché de détail néerlandais des télécommunications mobiles. L’entité issue de la concentration continuerait d’occuper la troisième position sur le marché néerlandais, après KPN et VodafoneZiggo.

L’enquête a d’abord permis de constater que la concentration envisagée n’était pas susceptible de conduire à de fortes hausses de prix en raison de la part de marché cumulée limitée (25% environ) et de son augmentation relativement faible induite par Tele2 NL (gain de 5% environ). Il existe en outre des incertitudes quant au rôle de Tele2 NL en tant que force concurrentielle majeure sur le marché néerlandais.

Ensuite, la Commission européenne a constaté que l’opération n’accroîtrait pas la probabilité d’une coordination des comportements entre les opérateurs de réseaux mobiles, notamment parce que les deux autres opérateurs de réseaux mobiles, KPN et VodafoneZiggo, ont des stratégies et des incitations différentes qui s’appuient en grande partie sur la vente croisée de services de télécommunication mobile à leur clientèle fixe (vente de « paquets » de services de télécommunications).

Enfin, l’enquête a révélé qu’aucune modification potentielle des conditions offertes aux opérateurs de réseaux mobiles virtuels à la suite de l’opération envisagée n’aurait d’incidence importante sur le niveau de concurrence sur le marché néerlandais des télécommunications mobiles.

Dès lors, l’enquête de la Commission a permis de constater que l’opération envisagée n’était pas susceptible d’influer de façon significative sur le niveau des services ou sur les prix acquittés par les clients des services de télécommunication mobile aux Pays-Bas. La Commission en a donc conclu que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence dans l’Espace économique européen ou une partie substantielle de celui-ci et l’a autorisée sans condition.