Feu au vert

Feu vert de Bruxelles au rachat de Zodiac Aerospace par Safran. La Commission européenne a autorisé sans conditions le projet d’acquisition de Zodiac Aerospace par Safran, deux fournisseurs mondiaux d’équipements aéronautiques. Au préalable, elle a mené une vaste enquête concernant les marchés sur lesquelles elles sont présentes :

  • Les deux entreprises fournissent des systèmes électriques pour avions. La Commission n’a toutefois relevé aucun problème de concurrence grave : en effet, l’accroissement des parts de marché résultant de l’opération est très limité et l’entité issue de l’opération restera confrontée à une vive concurrence de la part des autres fournisseurs en place.
  • Sur les marchés sur lesquels les entreprises parties à la concentration exercent des activités à différentes étapes de la chaîne d’approvisionnement, par exemple en tant que fournisseurs de trains d’atterrissage et de systèmes de câblage ou d’éléments connexes, la Commission a constaté que l’entité issue de la concentration n’aurait pas la capacité et/ou la tentation d’évincer des tiers, notamment parce qu’il subsisterait, en tout état de cause, d’autres fournisseurs et clients.
  • En ce qui concerne la réunion des portefeuilles de produits des entreprises et d’éventuels effets préjudiciables pour la concurrence liés au fait que l’entité issue de la concentration pourrait évincer des concurrents proposant une gamme de produits plus restreinte, la Commission a constaté que la nouvelle entité n’aurait pas la capacité et/ou la tentation d’exclure des concurrents en liant ou en groupant la fourniture de différents systèmes et équipements.

La Commission est donc parvenue à la conclusion que l’opération envisagée ne poserait de problèmes de concurrence sur aucun des marchés en cause.

Pour connaître le détail de l’offre publique de Safran sur Zodiac Aerospace :

https://www.journaldesopa.com/opa-ope-opr/loffre-du-jour/zodiac-aerospace-safran-depose-officiellement-son-offre_15287.html