Lu dans la presse

Capgemini ne bougera pas le prix de 14 € proposé pour Altran. « C’est un prix équitable. Nous n’avons pas cherché à faire un raid boursier sur une société décotée », explique Paul Hermelin, PDG du groupe de services informatiques, dans un entretien aux Echos. Et d’ajouter : « Nous avons attendu qu’Altran annonce de bonnes nouvelles, qu’il soit sorti des difficultés avec Aricent. Nous proposons une prime de 30% sur le cours de Bourse juste avant l’offre et le cours a progressé de 100% depuis le début de l’année. Par ailleurs, avant notre annonce du 24 juin, neuf analystes sur dix avaient un objectif de cours, à douze mois, de 12,50 euros ».