Lu dans la presse

Clariant, Akzo Nobel : les fonds activistes en action. L’abandon de la fusion avec Huntsman « refait en théorie de Clariant une cible, mais pas suffisamment pour soutenir l’action », constate Les Echos dans un Crible. A l’inverse, les actionnaires d’Akzo Nobel « peuvent tout autant s’inquiéter de voir le numéro un européen des peintures céder à la fuite en avant [en fusionnant avec l’américain Axalta, ex-DuPont Coatings] pour échapper à l’américain PPG. Le néerlandais envisage le même genre de fusion défensive, aux fondements chancelants, et potentiellement destructrice de valeur ».