Lu dans la presse

Rothschid & Co ne sortira pas de la cote. La cotation a beaucoup de vertus, explique Alexandre de Rothschild, président exécutif de Rothschild & Co, dans un entretien aux Echos : « plus de transparence ; une capacité plus forte à attirer des collaborateurs de bon niveau ; et pourquoi pas envisager un jour de faire des opérations de fusions-acquisitions en titre. Enfin, et ce n’est pas le moins, cela permet de fidéliser nos « partners » mondialement qui détiennent aujourd’hui 5% du groupe ; ce niveau a vocation à augmenter. S’il pouvait doubler dans la durée, je n’y verrais que des avantages ».