Verbatim

Sopra Steria veut convertir en actions ses obligations CS. Comme annoncé dans son communiqué du 10 mars 2017, CS a engagé une réflexion stratégique sur une politique de croissance externe ciblée sur ses métiers. Dans cette perspective, le groupe Sopra Steria a fait part de son intention de convertir en actions les obligations convertibles CS qu’il détient, lui donnant ainsi accès à 11,39% du capital, et se déclare disposé à envisager d’accompagner la société dans l’hypothèse d’un renforcement des fonds propres lié à ses projets de développement.

Dans ce contexte, Duna & Cie et Sopra Steria, qui n’entendent pas agir de concert, substitueront au protocole actuel portant sur les obligations convertibles un droit de préemption réciproque, qui ne sera exerçable qu’à compter du 1er janvier 2018, avec faculté pour chacune des parties de solliciter une première offre de l’autre partie sur sa participation dans CS.