Allers et retours

Engie : l’Etat a cédé finalement 4,56% du capital. L’Agence des participations de l’Etat annonce la clôture de l’opération de placement institutionnel accéléré d’une participation de 4,1 % du capital d’Engie, soit 99,9 millions d’actions. Les titres proposés ont été placés en totalité auprès d’investisseurs institutionnels. Par ailleurs, l’Etat cède 11,1 millions de titres à Engie, soit 0,46 % du capital de manière concomitante au placement institutionnel accéléré, sur la base d’un prix par action égal à 13,80 euros (correspondant au prix du placement institutionnel accéléré), pour un montant de 153 millions d’euros. Ces actions seront ultérieurement proposées par Engie aux salariés et anciens salariés éligibles du groupe dans le délai d’un an.

Au total l’Etat a donc cédé 111 millions de titres pour un montant d’environ 1,53 milliard d’euros. Au terme de cette opération, l’Etat détient, via l’Agence des participations de l’Etat, 24,1 % du capital et 27,6 % des droits de vote d’ENgie, niveau calibré pour permettre une détention de plus du tiers des droits de vote à l’issue du délai prévu par la loi du 29 mars 2014 visant à reconquérir l’économie réelle.