Generix Group : Amplegest a vendu tous ses titres

 Cette société de gestion a donc cédé 1.280.387 actions de cet éditeur de logiciels spécialisé au prix unitaire de 9,50 € au profit de Montefiore Investment. Generix, ses dirigeants et Pléiade Investissement sont entrés en négociations exclusives, le 22 avril 2022, avec Montefiore Investment en vue de la conclusion d’un protocole d’investissement conduisant au dépôt d’une offre publique au prix de 9,50 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 33,8% sur le cours du 22 avril 2022 et une prime de 27,3% par rapport à la moyenne des 90 dernières séances.

Casino cède 6,5% du capital de Mercialys

Dans la continuité de la cession de 3% du capital de Mercialys au travers d’un total return swap (TRS) conclu le 6 décembre 2021 et dénoué le 22 décembre 2021, le groupe de distribution a procédé à la cession définitive de 6,5% supplémentaires du capital de cette société foncière au travers d’un nouveau TRS. La participation du Groupe dans Mercialys en termes de droits de vote passe donc de 16,8% à 10,3%. Les produits de cession au titre de cette opération s’élèvent à 59 millions d’euros.

Tikehau Capital ne détient plus d’actions Eurazeo

Tikehau Capital ne détient plus d’actions Eurazeo. La société d’investissement qui gère 31,8 milliards d’euros d’actifs (au 30 septembre 2021) a finalisé ce jour avec succès la cession de l’intégralité de sa position au capital d’Eurazeo. En 2021, Tikehau Capital a ainsi cédé un total de 5.165.207 titres Eurazeo à un prix moyen de 77,48 € par action. L’investissement du groupe au capital d’Eurazeo a généré un résultat de 182 millions d’euros (dividendes inclus) pour Tikehau Capital sur l’ensemble de la période de détention, soit un taux de rendement interne (TRI) de 10,7%.

Stellantis : Dongfeng Motor Hong Kong réduit sa participation

Stellantis : Dongfeng Motor Hong Kong réduit sa participation. Le constructeur automobile chinois a finalisé la cession de 36,1 millions d’actions Stellantis pour environ 600 millions d’euros. La transaction a été réalisée au prix de 16,65 € par action, soit une décote de 2,6% par rapport au cours de clôture de Stellantis (17,1 €). L’opération porte sur 1,2% du capital, ramenant ainsi la participation de Dongfeng à 4,5%.

Agache cède ses actions Carrefour

Agache cède ses actions Carrefour. Le holding de Bernard Arnault a lancé la cession du solde de sa participation dans le groupe de distribution, représentant environ 5,7% du capital social, dans le cadre d’un placement par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres réservé aux investisseurs institutionnels. Cette cession finalise le mouvement de sortie progressive du capital initié en septembre 2020.

Bouygues cède près de 3% du capital d’Alstom

Bouygues cède près de 3% du capital d’Alstom. Bouygues, qui détient 11.581.441 actions Alstom (soit 3,1% du capital), annonce son intention de céder 11.000.000 d’actions dans le cadre d’un placement auprès d’investisseurs qualifiés par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres. A l’issue du Placement, Bouygues conservera 0,16% du capital. La constitution du livre d’ordres sera assurée par BNP Paribas et J.P. Morgan, agissant en tant que coordinateurs globaux et teneurs de livres associés.

Kering a cédé 5,9% du capital de Puma

Kering a cédé 5,9% du capital de Puma pour un montant de 805 millions d’euros, correspondant à un prix de cession de 90,3 euros par action. A la suite de cette transaction, Kering détiendra une participation de 4% environ au capital de Puma. Le produit net de la transaction sera affecté aux besoins généraux de Kering et renforcera encore davantage sa structure financière. Le règlement-livraison du Placement est prévu le 1er juin 2021. Goldman Sachs et BNP Paribas sont intervenus en tant que coordinateurs globaux et teneurs de livre sur le placement, pour le compte de Kering.

Danone lance la cession de sa participation dans Mengniu

Danone lance la cession de sa participation dans Mengniu. Le groupe agroalimentaire français lance aujourd’hui la cession stratégique de sa participation d’environ 9,8% dans China Mengniu Dairy Company, une entreprise chinoise leader dans la fabrication et la distribution de produits laitiers en Chine, cotée à Hong Kong. Cette cession se fera par le biais d’un processus de placement accéléré.

Cette transaction fait suite à l’annonce du 28 février 2021 relative à la conversion par Danone de sa participation indirecte de long-terme dans Mengniu en une participation directe. La conversion s’est achevée le 16 avril 2021. Danone communiquera sur la réalisation de l’opération, ainsi que sur le montant du produit de cession en temps voulu. Sur la base du dernier cours coté, Mengniu capitalise 21,7 milliards de dollars.

Bombardier a cédé avec succès ses actions Alstom

Bombardier a cédé avec succès ses actions Alstom. La transaction a porté sur 3,1% du capital, au prix de 44 € par action, soit un montant total de 506 millions d’euros, dans le cadre d’un placement par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres auprès d’investisseurs qualifiés. Suivant le règlement du placement, Bombardier se sera entièrement départie de sa participation dans les actions ordinaires d’Alstom. Le règlement devrait avoir lieu le 7 mai 2021.


Renault a cédé avec succès l’intégralité de sa participation dans Daimler

Renault a cédé avec succès l’intégralité de sa participation dans Daimler, représentant 1,54% du capital. L’opération a été réalisée au prix de 69,50 € par action, soit un montant total de 1,143 milliard d’euros dans le cadre d’un placement auprès d’investisseurs qualifiés. Le produit de cette cession permettra au constructeur d’accélérer le désendettement de son activité Automobile. Le partenariat industriel entre Renault et Daimler est inchangé et n’est pas impacté par cette opération. Le règlement-livraison des actions devrait intervenir au plus tard le 16 mars 2021.

Bouygues a cédé avec succès 3,23% du capital d’Alstom

Bouygues a cédé avec succès 3,23% du capital d’Alstom. La transaction a été réalisée au prix de 41,65 € par action, soit un montant de 499,8 millions d’euros, dans le cadre d’un placement auprès d’investisseurs qualifiés. À l’issue du placement, Bouygues conservera 3,12% du capital et s’est engagé à conserver le solde de sa participation dans Alstom pendant une période de 60 jours à compter de la date de règlement-livraison.

Alstom : Bouygues cède 3,23% du capital

Alstom : Bouygues cède 3,23% du capital. Bouygues, dont la participation dans Alstom s’élève à 23.581.441 actions (représentant 6,35% du capital social d’Alstom), annonce son intention de céder 12.000.000 actions dans le cadre d’un placement auprès d’investisseurs qualifiés. À l’issue du placement, Bouygues conservera 3,12% du capital. Bouygues s’est engagé envers les banques en charge du placement à conserver le solde de sa participation dans Alstom pendant une période de 60 jours à compter de la date de règlement livraison, sous réserve des exceptions usuelles. La constitution du livre d’ordres est assurée par BNP Paribas et J.P. Morgan, agissant en tant que coordinateurs globaux et teneurs de livres associés, et par BofA Securities, Crédit Agricole CIB et Société Générale, agissant en tant que teneurs de livres associés.

FFP cède sa participation dans l’IDI

FFP cède sa participation dans l’IDI. FFP a signé un accord en vue de la cession de la totalité de sa participation de 10,1% dans le capital de l’IDI, pour un montant de 27,2 millions d’euros, avec une performance égale à 3 fois les capitaux investis. Investisseur dans sa filiale Euridi, puis dans le fonds Marco Polo depuis de nombreuses années, FFP est devenue actionnaire de l’IDI en 2006 et membre de son conseil de surveillance en 2007. En 2008, FFP et l’IDI se sont associés pour créer IDI Emerging Markets, société d’investissement spécialisée dans les fonds de capital-investissement dans les pays émergents. FFP accompagne cette équipe depuis cette date et demeure l’un des principaux investisseurs dans ses fonds, y compris IDI Emerging Markets Partners-Fund IV, en cours de levée. En conséquence, FFP a démissionné de son poste de membre du conseil de surveillance.

Accor a cédé 1,5% du capital de Huazhu pour un montant de 239 millions d’euros

Accor a cédé 1,5% du capital de Huazhu pour un montant de 239 millions d’euros. Cette transaction permet à Accor de cristalliser une fois de plus la création de valeur de l’investissement initial tout en simplifiant son bilan. À l’issue de cette opération, Accor détient 3,3% du capital de Huazhu et reste représenté au conseil d’administration du Groupe. Accor et Huazhu poursuivront le développement leur partenariat fructueux et la dynamique de croissance initiée en 2016. L’accord de master-franchise a permis l’ouverture en Chine de 300 hôtels économiques et milieu de gamme, principalement sous les marques ibis, Novotel et Mercure. Plus de 200 ouvertures d’hôtels supplémentaires sont prévues sur les 3 prochaines années.

Econocom Group : Walter Butler sort du capital

Econocom Group : Walter Butler sort du capital. BIS BV, filiale du groupe Econocom, a conclu ce 4 février 2021 un accord en vertu duquel elle acquiert la participation de 6,01% (soit 13.278.091 actions) détenue par deux sociétés contrôlées par Walter Butler (à savoir Butler Industries Benelux SA et Butler Industries) dans le capital d’Econocom Group SE. Le prix de cession convenu est de 2,825 € par action, soit un montant de 37,5 millions d’euros. Le règlement-livraison interviendra dans les prochains jours. Walter Butler était rentré au capital d’Econocom Group SE en 2013, à l’occasion de l’acquisition par le groupe de la société Osiatis. À la suite de cette transaction et comme convenu, Walter Butler a remis sa démission en tant qu’administrateur d’Econocom Group SE.

NextStage cède sa participation dans Fountaine Pajot

NextStage cède sa participation dans Fountaine Pajot, le n°2 industriel du marché du nautisme. Cette société d’investissement cotée sur le marché réglementé d’Euronext Paris, spécialiste de l’investissement en fonds propres dans les entreprises de taille moyenne (ETM), annonce la cession de l’intégralité de sa participation dans le Groupe Fountaine Pajot (au travers de sa holding de contrôle La Compagnie du Catamaran, dont NextStage détenait 38%). Le produit de cession et les dividendes versés par le groupe permettent à NextStage de réaliser un multiple de 3,7 et un TRI de 29% sur son investissement initial et sont le reflet des cinq années de collaboration fructueuse. Cette cession se fait sur une valeur identique à la valorisation retenue dans le calcul d’actif net réevalué au 30 septembre 2020 de NextStage.

FFP a cédé un tiers de sa participation dans Safran

FFP a cédé un tiers de sa participation dans Safran, soit 1.100.000 actions, pour un montant total de 132 millions d’euros, dans le cadre d’un contrat de cession à terme à échéance mars 2021. FFP a été l’un des principaux actionnaires du groupe Zodiac depuis 2006, et, en contribuant au rapprochement avec Safran, a participé à la création d’un leader mondial de l’aéronautique en 2018. Depuis la fusion, FFP a réalisé un taux de rentabilité interne (TRI) de 14,4 % sur son investissement dans Safran.

NextStage engage la cession de sa participation dans le Groupe Fountaine Pajot

NextStage engage la cession de sa participation dans le Groupe Fountaine Pajot. Cette société d’investissement cotée sur Euronext Paris annonce la cession prochaine de sa participation, ainsi que celle de FCPR NextStage Rendement, au capital du groupe rochelais Fountaine Pajot, numéro 2 européen de la plaisance (participation détenue au travers de La Compagnie du Catamaran, holding de contrôle), au profit d’Arkéa Capital Partenaire S.L.P. La Famille Fountaine reste l’actionnaire majoritaire du Groupe. La réalisation de cette opération est subordonnée à l’obtention d’une dérogation de l’AMF dont la demande a été déposée auprès de l’AMF et est en cours d’instruction. Les éléments financiers de la cession à réaliser seront communiqués à l’issue de l’obtention de la dérogation.

Peugeot a cédé 7% du capital de Faurecia

Peugeot a cédé 7% du capital de Faurecia. Le constructeur automobile annonce le succès de la cession de 9.663.000 actions Faurecia, représentant environ 7% du capital de Faurecia, dans le cadre d’un placement privé réservé aux investisseurs institutionnels pour un montant de 308 millions d’euros. A l’issue du placement, Groupe PSA détiendra environ 39% du capital de Faurecia. Le produit de cette cession sera distribué aux actionnaires de Stellantis, accompagné d’une distribution en nature de la participation restante de 39% dans Faurecia, comme annoncé le 14 septembre 2020, peu après la réalisation de la fusion et sous réserve de l’approbation du conseil d’administration et des actionnaires de Stellantis. Cette cession fait partie des mesures prises afin de s’assurer que Stellantis n’acquiert pas le contrôle de Faurecia, conformément aux dispositions de l’accord de fusion initial. Ceci devrait faciliter l’obtention des approbations réglementaires nécessaires liée à la fusion.

Le placement était dirigé par Crédit Agricole Corporate and Investment Bank et J.P. Morgan Securities agissant en qualité de Teneurs de Livre. Le règlement-livraison de la cession devrait intervenir le 2 novembre 2020.

Danone finalise la cession de sa participation dans Yakult

Danone finalise la cession de sa participation dans Yakult. Le groupe français a finalisé la cession de sa participation de 6,61% dans Yakult Honsha, annoncée précédemment. L’opération s’est soldée par un produit de cession brut d’un montant de 58 milliards de yens, soit environ 470 millions d’euros, qui permettra de renforcer la solidité financière de Danone. Le règlement de l’opération aura lieu le 9 octobre 2020.

A la suite de cette cession, les deux entreprises reconfirment leur engagement à poursuivre une relation stratégique de long terme et leur volonté commune de promouvoir les probiotiques. Les partenariats commerciaux existants sont maintenus, notamment les joint-ventures en Inde et au Vietnam. La collaboration entre Danone et Yakult a débuté en 2004. En 2018, Danone avait cédé la majeure partie de sa participation de 21,29% dans Yakult.

Kering cède une partie de sa participation dans Puma

Kering cède une partie de sa participation dans Puma. Kering annonce le lancement d’une cession d’un bloc d’environ 8,8 millions d’actions qu’il détient dans Puma SE, représentant environ 5,9% du capital, dans le cadre d’un placement auprès d’investisseurs qualifiés. Suite au placement, Kering détiendrait environ 9,8% des actions Puma en circulation. A l’issue du Placement, le flottant de Puma atteindrait environ 61,7%. Le produit net de la transaction sera affecté aux besoins généraux de Kering et renforcera encore davantage sa structure financière. BofA Securities et HSBC agissent en tant que coordinateurs globaux et teneurs de livre associés sur le placement, pour le compte de Kering.

Bouygues cède 4,8% du capital d’Alstom

Bouygues cède 4,8% du capital d’Alstom. Bouygues, dont la participation dans Alstom s’élève à 32,9 millions d’actions (soit 14,5% du capital), annonce son intention de céder 11 millions d’actions (soit 4,8% du capital). Cette transaction ferait suite à la vente de 29,15 millions d’actions Alstom en septembre 2019. A cette fin, Bouygues a conclu une vente à terme (avec BNP Paribas, soumise à la réalisation effective du placement, dont le dénouement interviendra le 3 novembre 2020.

A l’issue du dénouement physique de la vente à terme, Bouygues détiendra une participation d’environ 9,7% du capital d’Alstom. Jusqu’au dénouement physique, Bouygues conservera l’entière propriété de ses 32,9 millions d’actions et des 65,9 millions droits de vote associés afin de voter en faveur du projet d’acquisition de Bombardier Transport à l’assemblée générale extraordinaire prévue le 29 octobre 2020. Bouygues réitère sa confiance envers l’équipe dirigeante d’Alstom et dans sa stratégie.

Afin de couvrir cette vente à terme, BNP Paribas conduira un placement privé auprès d’investisseurs qualifiés avec construction accélérée d’un livre d’ordres pour un nombre d’actions équivalent à celui de la vente à terme. Cette Transaction permettra à Bouygues de disposer d’une flexibilité financière accrue.

Suez conclut un accord pour la cession de sa participation majoritaire dans Essal

Suez conclut un accord pour la cession de sa participation majoritaire dans Essal. Suez, à travers sa filiale Aguas Andinas, a conclu un accord avec Algonquin Power & Utilities Corp (Puc) pour la cession de sa participation de 53,51% dans Empresa de Servicios Sanitarios de Los Lagos S.A. (Essal) dans le cadre d’une OPA impliquant une valeur d’entreprise totale d’environ 295 millions de dollars. Essal fournit des services de production et de distribution d’eau potable, ainsi que de collecte et de traitement des eaux usées. Avec 33 accords de concessions, Essal dessert actuellement plus de 224.000 foyers et 10.000 entreprises au Chili. En 2019, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 77 millions de dollars et un Ebitda de 17 millions. L’opération, sous réserve de l’approbation des autorités réglementaires, devrait être conclue au 4e trimestre 2020.

Mercialys : Casino a cédé 5% du capital

Mercialys : Casino a cédé 5% du capital. Dans le cadre de son plan de cession d’actifs, le groupe de distribution annonce la cession additionnelle et définitive de 5% du capital de Mercialys au travers du total return swap (TRS) Mercialys. Avec cette opération, Casino va encaisser 26 millions d’euros de produits de cessions qui seront versés sur le compte séquestre dédié au remboursement de la dette brute. Cette cession ramène la participation de Casino dans Mercialys en termes de droits de vote de 25,3% à 20,3%.

Transgene cède une partie de sa participation dans Tasly BioPharmaceuticals

Transgene cède une partie de sa participation dans Tasly BioPharmaceuticals. Transgene, qui développe des immunothérapies du cancer, annonce l’encaissement de 22,2 millions de dollars suite à la vente à un fonds chinois d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals. Cette opération a porté sur 10,3 millions de titres, soit 38% des parts détenues par Transgene. Cette transaction renforce sa position de trésorerie et consolide sa visibilité financière jusqu’en 2022. À l’issue de cette opération, Transgene détient 17,1 millions d’actions Tasly BioPharmaceuticals, soit 1,58% du capital. La participation restante est valorisée à 36,9 millions de dollars sur la base du prix de la présente transaction. En mai 2020, Tasly Pharmaceuticals a annoncé son intention de procéder à l’introduction en Bourse de sa filiale Tasly BioPharmaceuticals sur le Shanghai Star Market.

Pour rappel, Transgene est devenu actionnaire de Tasly BioPharmaceuticals en août 2018, à hauteur de 27,4 millions de titres, soit 2,53% du capital, en contrepartie de la vente des droits chinois de T601 et T101, deux immunothérapies incorporant respectivement les technologies brevetées TG6002 et TG1050 de Transgene, qui sont actuellement développées par Tasly BioPharmaceuticals en Grande Chine. À l’époque, ces actions étaient évaluées à 48 millions de dollars. La présente transaction valoriserait l’ensemble de ces titres à 59 millions préalablement à l’introduction en Bourse.

Innelec Multimedia a cédé ses titres Focus Home Interactive

Innelec Multimedia a cédé ses titres Focus Home Interactive. Innelec annonce la cession effective à Neology Holding de l’intégralité des 164.635 actions Focus Home Interactive détenues. La finalisation de cette cession, sur la base d’un prix de 40 € par action Focus Home Interactive, représente un montant total de 6,58 millions d’euros en cash avec une plus-value latente d’environ 5 millions d’euros.  Cette opération permet ainsi à Innelec de renforcer sa trésorerie pour la période de forte activité de septembre à décembre 2020. Au 30 juin 2020, Innelec disposait d’une trésorerie de 22,7 millions d’euros, intégrant un prêt garanti par l’Etat (PGE) d’un montant de 12 millions d’euros.

Qwamplify a cédé sa participation de 25,6% dans Bilendi

Qwamplify a cédé sa participation de 25,6% dans Bilendi. La société, spécialisée dans les solutions digital & data marketing, a cédé l’intégralité de ses titres Bilendi soit 1.030.278 actions pour un montant de 10,3 millions d’euros, soit 10 € par titre. Ces titres avaient été acquis entre juillet et septembre 2015 pour environ 3,9 millions d’euros. L’achat de ces titres avait été financé par emprunt amortissable dont la somme restant due au 30 septembre 2019 était de 2,8 millions. Cette somme sera intégralement remboursée avec le fruit de cette cession. Qwamplify réalise ainsi une plus-value de plus de 6,4 millions et réduit à nouveau sa dette bancaire de 33% qui passe de 8,4 millions au 30 septembre à 5,6 millions aujourd’hui.

« Grâce à cette cession et l’importante plus-value réalisée, le Groupe retrouve des moyens financiers conséquents qui vont lui permettre d’accélérer sa croissance », explique Qwamplify. « Le Groupe a pour ambition de renforcer ses expertises digitales notamment dans les secteurs Social & Brand content, Analytics, ou de se renforcer dans des expertises SEO, e-mailing ou SEA ». A ce titre, Qwamplify confirme qu’un certain nombre de discussions sont en cours.

Mercialys : changement dans le tour de table

Mercialys : changement dans le tour de table. Le concert constitué de M. Jean-Charles Naouri et des sociétés qu’il contrôle a franchi en baisse, le 24 janvier 2020, le seuil de 30% du capital et détient désormais 29,95% du capital et 25,48% des droits de vote de cette société foncière, spécialisée dans les centres commerciaux.

Wendel finalise la cession d’une part de sa participation dans Allied Universal

Wendel finalise la cession d’une part de sa participation dans Allied Universal. Wendel et d’autres actionnaires existants d’Allied Universal ont finalisé la cession d’une part majoritaire de leur participation à Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et un nouveau groupe d’investisseurs mené par Warburg Pincus et une filiale de J. Safra Group. Dans le cadre de cette transaction, Wendel a cédé 79% de sa participation pour un produit net de cession de 721 millions de dollars, et conservera environ 6% de participation résiduelle dans la société.

Cette opération valorise l’investissement net de Wendel dans Allied Universal à environ 920 millions de dollars, incluant les produits de cession réalisés et non réalisés, soit 2,5 fois les capitaux totaux investis en dollars. La valorisation totale de la société est plus élevée de 670 millions de dollars par rapport à la dernière calculée dans l’actif net réévalué de Wendel du 16 novembre 2018. A la suite de la finalisation de la transaction, Wendel reconnaîtra dans ses comptes consolidés 2019 une plus-value comptable sur la totalité des titres détenus à environ 600 millions d’euros.

Latécoère : Tikehau Capital a vendu tous ses titres

Latécoère : Tikehau Capital a vendu tous ses titres. Dans un courrier adressé à l’AMF, la société d’investissement indique avoir apporté la totalité de ses actions dans le cadre de l’offre publique d’achat initiée par SCP SKN Holding I (Searchlight Capital Partners). Pour rappel, l’OPA a été rouverte lundi 9 décembre 2019 et sera close le 20 du même mois. SCP SKN Holding I s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 3,85 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 34,1% sur le dernier cours coté au 28 juin 2019. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Carrefour annonce le succès de la cession d’actions Argan

Carrefour annonce le succès de la cession d’actions Argan. CRFP 8, société contrôlée par Carrefour, a cédé 1.110.598 actions de cette foncière, spécialisée dans les plateformes logistiques, représentant environ 5% du capital. Le placement a été réalisé par voie de placement privé auprès d’investisseurs institutionnels au prix de 71,75 € par action pour un montant total de 79,7 millions d’euros. A l’issue de cette opération, CRFP 8 détiendra 0,2% du capital et s’est engagé à conserver l’intégralité de sa participation pour une période expirant 90 jours après le règlement-livraison, qui interviendra le 9 décembre 2019.

Axa : succès de la cession du solde de sa participation dans Axa Equitable Holdings

Axa : succès de la cession du solde de sa participation dans Axa Equitable Holdings. La compagnie d’assurances a annoncé ce mercredi le succès de la cession de 144.000.000 actions ordinaires d’Axa Equitable Holdings (EQH), dans le cadre d’une offre secondaire de ces actions. A la finalisation de l’offre, le produit net pour Axa s’élevait à environ 3,1 milliards de dollars américains, soit environ 2,9 milliards d’euros, correspondant à un prix net de 21,8 dollars américains par action.

Atos projette de céder une partie de sa participation minoritaire dans Worldline

Atos projette de céder une partie de sa participation minoritaire dans Worldline. Après avoir distribué 23,4% du capital de Worldline à ses actionnaires le 7 mai 2019, Atos lance la cession de 1,2 milliard d’euros d’actions Worldline, soit environ 12% du capital, dans le cadre d’un placement privé par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres. Simultanément au placement d’actions, Atos projette d’émettre des obligations venant à échéance en 2024 pour un montant nominal d’environ 500 millions d’euros, échangeables en actions Worldline, avec une prime de 35% au-dessus du prix du placement d’actions.

De plus, Atos a accepté de transférer à Atos UK2019 Pension Scheme pour 198 millions de livres sterling (représentant environ 230 millions d’euros) à la date de règlement-livraison du placement d’actions. Le fonds de pension pourrait recevoir jusqu’en janvier 2020 des actions Worldline supplémentaires selon certaines conditions.

Avec cette opération, Atos envisage de céder 52% de sa participation dans Worldline. Atos conservera une exposition à la hausse sur les actions sous-jacentes aux obligations. Après la finalisation de l’opération et en cas d’échange de l’intégralité des obligations ou d’exercice de l’option de remboursement en actions, Atos détiendra une participation résiduelle dans Worldline de 13% du capital et 22% des droits de vote. De plus, conformément aux accords conclus lors du transfert, le fonds de pension exercera les droits de vote afférents aux actions Worldline détenues selon les directives d’Atos.

Les produits de l’opération seront affectés au remboursement de la dette existante ainsi qu’aux besoins généraux d’Atos. Le placement d’actions et l’émission d’obligations sont destinés aux investisseurs institutionnels. Il n’y aura d’offre au public (autre qu’à des investisseurs qualifiés) dans aucun pays. Les conditions définitives du placement d’actions et de l’émission d’obligations devraient être annoncées au plus tard le 30 octobre 2019. Les obligations feront l’objet d’une demande d’admission aux négociations sur le marché Euronext Access.

Tikehau Capital annonce avoir réalisé avec succès la cession de 4,45% du capital d’Eurazeo

Tikehau Capital annonce avoir réalisé avec succès la cession de 4,45% du capital d’Eurazeo pour un produit total de 224,3 millions d’euros. L’opération a été effectuée au moyen d’un placement privé auprès d’investisseurs institutionnels par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres (accelerated book building offering).

L’opération de cession portera à 46 millions d’euros la contribution d’Eurazeo aux revenus du portefeuille de Tikehau Capital depuis le 1er janvier 2019. A l’issue de ce placement, Tikehau Capital conserve une participation résiduelle de 5,1% du capital d’Eurazeo. Tikehau Capital s’est engagé à ne pas céder sa participation résiduelle pendant une période de 90 jours à compter de la date de règlement-livraison.

Nomura International est intervenu en qualité de conseil financier de Tikehau Capital dans le cadre de la cession. Credit Suisse Securities (Europe) Limited et Citigroup Global Markets Limited sont intervenus chacun en qualité de teneur de livre associé, agent de placement associé et garant.

Thermador Groupe : CM CIC market solutions a replacé en deux heures 5,6% du capital

Thermador Groupe : CM CIC market solutions a replacé en deux heures 5,6% du capital. CM-CIC Market Solutions a été mandatée par la Financière Borde pour reclasser sur le marché 511.852 titres du groupe spécialisé dans la distribution de matériels pour la circulation des fluides dans le bâtiment et l’industrie, soit l’intégralité de sa participation. L’opération s’est déroulée hier soir, après la fermeture d’Euronext Paris, via une procédure de constitution de livre d’ordres accélérée par placement privé institutionnel qui s’est terminée aux alentours de 20 heures dès la couverture intégrale du livre d’ordres.

Pour rappel, la Financière Borde a été constituée en 2008 par les trois enfants de Jacques Borde (co-fondateur de Thermador), consécutivement à son décès soudain. Elle fut depuis cette date un actionnaire de référence de Thermador Groupe. Deux des enfants de Jacques Borde ont décidé de rester actionnaires, en tant qu’investisseurs individuels, à l’issue de l’opération.

Bouygues a cédé 13% du capital d’Alstom à des institutionnels

Bouygues a cédé 13% du capital d’Alstom à des institutionnels. Le groupe de services diversifié (construction, télécoms, médias), dont la participation dans Alstom s’élève à 62.086.226 actions, représentant 27,7% du capital, a réalisé avec succès la cession de 29.150.000 actions, soit 13% du capital, dans le cadre d’un placement par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres réservé aux investisseurs institutionnels. A l’issue de ce placement, Bouygues conserve 14,7% du capital d’Alstom. Le prix de cession s’est élevé à 37 € par action, soit un montant total de 1 079 millions d’euros, contre un cours de clôture d’Alstom de 39,38 €, mardi 11 septembre, faisant apparaître une décote de 6%.

Olivier Bouygues et la société Bouygues S.A. conservent leurs mandats d’administrateurs. Bouygues s’est engagé envers les banques en charge du placement à conserver pendant une période de 180 jours le solde de sa participation dans Alstom, sous réserve des exceptions d’usage.

Commentant cette cession d’actions, Martin Bouygues, président-directeur général du Groupe, a déclaré : « Je me félicite des résultats de cette opération. Ils témoignent de la confiance des investisseurs dans l’équipe dirigeante d’Alstom et de sa capacité à mettre en œuvre avec succès sa nouvelle stratégie « Alstom in Motion » présentée le 24 juin dernier pour devenir l’acteur mondial le plus innovant du marché pour une mobilité durable et intelligente ».

Rothschild & Co : changements dans le tour de table

Rothschild & Co : changements dans le tour de table. La société de droit néerlandais Ayre Corporation (contrôlée au plus haut niveau par la branche anglaise de la famille Rothschild) a franchi en baisse différents seuils et ne détient plus aucune action du groupe spécialisé dans le conseil financier. En conséquence, elle n’est plus membre du « concert élargi de la famille Rothschild » qui détient 49,40% du capital et 59,94% des droits de vote de Rothschild & Co. Il est précisé que la « branche anglaise » de la famille Rothschild demeure membre dudit concert, étant encore actionnaire de Rothschild & Co Concordia SAS par l’intermédiaire de la société de droit néerlandais Integritas BV.

SuperSonic Imagine : Bpifrance cède tous ses titres

SuperSonic Imagine : Bpifrance cède tous ses titres. Cet établissement public à caractère industriel et commercial a franchi en baisse, via Bpifrance Participations et Bpifrance Investissement, les seuils de 20%, 15%, 10% et 5% et ne détient plus aucune action de cette société spécialisée dans l’imagerie médicale par ultrasons (échographie). Pour rappel, Hologic a acquis 46% des actions de SuperSonic Imagine auprès de ses principaux actionnaires au prix de 1,50 € par action. Fin août, Hologic déposera un projet d’OPA, suivie le cas échéant, d’un retrait obligatoire, portant sur les actions en circulation au même prix de 1,50 € par action.

Eurazeo a cédé avec succès la totalité de sa participation dans Elis

Eurazeo a cédé avec succès la totalité de sa participation dans Elis. Le bloc représentant 5,67% du capital a été cédé au prix de 16,9 € par action, soit un produit de 212 millions d’euros, dans le cadre d’un placement accéléré auprès d’investisseurs institutionnels. Sur l’ensemble de son investissement, Eurazeo aura réalisé une plus-value de près de 440 millions d’euros et un multiple de 1,9 fois son investissement initial. Le placement a été assuré par Morgan Stanley en tant que seul teneur de livre. Rothschild & Cie agit en tant que conseil financier dans le cadre de l’opération.

Eurazeo vend des actions Elis

Eurazeo vend des actions Elis. La société d’investissement entend céder, par l’intermédiaire de sa filiale Legendre Holding 27, 5,67 % du capital d’Elis dans le cadre d’un placement par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres réservé aux investisseurs institutionnels. A l’issue du Placement, Eurazeo ne détiendra plus aucune action Elis. Le placement sera assuré par Morgan Stanley. Rothschild & Cie agit en tant que conseil financier de LH 27 dans le cadre de l’opération.

Axa annonce l’exercice intégral de l’option de surallocation

Axa annonce l’exercice intégral de l’option de surallocation liée à l’offre secondaire d’actions ordinaires d’Axa Equitable Holdings, Inc. récemment finalisée. Le produit net pour Axa, résultant de l’exercice de l’option consentie aux banques garantes, s’élève à 125 millions de dollars américains, soit 112 millions d’euros, correspondant à un prix net de 20,85 $ par action. A l’issue de cette cession d’actions supplémentaires, la participation d’Axa au capital d’EQH passe de 40,1% à 38,9%.

Séché Environnement : la CDC a cédé sa participation de 9,04%

Séché Environnement : la CDC a cédé sa participation de 9,04% à la holding familiale. Après neuf ans de présence au capital et au conseil d’administration de ce spécialiste du traitement des déchets, la Caisse des Dépôts a cédé en mai 2015 un premier bloc représentant environ 11% du capital, en partie à la famille Séché. La Caisse des Dépôts lui a cédé, le 28 juin, le solde de sa participation. En l’acquérant, le groupe familial Séché renforce ainsi son contrôle sur le capital avec une participation totale portée à 59,04% du capital et 66,51% des droits de vote.

Orange a cédé sa participation résiduelle de 2,5% du capital dans BT Group

Orange a cédé sa participation résiduelle de 2,5% du capital dans BT Group pour un montant net de 486 millions de livres sterling. Sur les actions cédées, environ 41 millions d’actions ont été rachetées par BT Group. Le règlement-livraison du placement des actions devrait intervenir le 2 juillet 2019. Citigroup Global Markets Limited est intervenu en tant que seul teneur de livre du placement.

Orange cède sa participation résiduelle dans BT Group

Orange cède sa participation résiduelle dans BT Group, soit 2,5 % du capital social, par le biais d’un placement privé par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres auprès d’investisseurs institutionnels. BT Group participera au placement en passant un ordre irréductible d’achat de 80 millions de livres sterling. A l’issue du placement, Orange ne détiendra plus d’actions de BT Group plc et n’aura plus aucune exposition économique aux actions de BT Group plc, ayant récemment effectué une opération de couverture sur la totalité des obligations échangeables émises en 2017.

Les modalités définitives du placement seront fixées par Orange à l’issue de la construction accélérée du livre d’ordres. Il n’y aura d’offre au public dans aucun pays. Le règlement-livraison du placement devrait intervenir le 2 juillet 2019. Le produit de cette opération sera affecté aux besoins généraux d’Orange. Citigroup Global Markets Limited agit en tant que teneur de livre du placement.

Ubisoft : Guillemot Brothers réduit sa participation

Ubisoft : Guillemot Brothers réduit sa participation. Cette structure contrôlée à 100% par la famille Guillemot, dont le siège social est à Londres, a franchi en baisse le seuil de 15% et détient désormais 14,98% du capital de l’éditeur de jeux vidéo. Néanmoins, le groupe familial Guillemot n’a franchi à cette occasion aucun seuil et détient 17,79% du capital et 24,65% des droits de vote d’Ubisoft.

Axa cède 40 millions d’actions ordinaires d’Axa Equitable Holdings

Axa cède 40 millions d’actions ordinaires d’Axa Equitable Holdings. Axa a annoncé hier la cession, en qualité d’actionnaire cédant, de 40.000.000 actions ordinaires d’Axa Equitable Holdings (EQH) à Morgan Stanley et Barclays, en qualité de banques garantes dans le cadre d’une offre secondaire de ces actions. Par ailleurs, Axa a consenti aux banques garantes une option permettant l’acquisition de 6.000.000 actions ordinaires d’EQH supplémentaires dans un délai de 30 jours.

Worldline : Atos ne détient plus que 27,3% du capital

Worldline : Atos ne détient plus que 27,3% du capital. Suite au transfert d’actions et à la mise en paiement d’une distribution exceptionnelle en nature d’actions Worldline détenues par Atos au profit de ses actionnaires, le groupe dirigé par Theirry Breton détient désormais 27,35% du capital et 34,89% des droits de vote du prestataire de services de paiement électronique.

EDF cède sa participation de 25% dans Alpiq

EDF cède sa participation de 25% dans Alpiq. A la suite de l’autorisation donnée par leurs organes de gouvernance respectifs, EDF, EBM (Coopérative Elektra Birseck) et EOS (EOS Holding SA) ont signé le 4 avril 2019 un accord relatif à la cession par EDF de sa participation dans l’énergéticien suisse Alpiq (représentant 25,04% du capital et des droits de vote) à EBM et EOS (pour moitié chacun).

Cette opération valorise la participation d’EDF dans Alpiq à environ 489 millions de francs suisses (soit environ 436 millions d’euros), sur la base d’un prix d’achat de 70 francs suisses par action Alpiq. Le contrat d’acquisition prévoit des mécanismes relatifs à d’éventuels compléments de prix.

Le financement de l’opération par EBM et EOS est assuré par CSA Energy Infrastructure Switzerland géré par Credit Suisse Energy Infrastructure Partners qui accordera à cet effet à EBM et EOS des prêts remboursables obligatoirement en actions Alpiq. La réalisation de la transaction reste soumise à l’autorisation de l’autorité allemande de la concurrence et pourrait intervenir d’ici la fin du 1er semestre 2019.

Crédit Agricole CIB cède 4,9% de Banque Saudi Fransi

Crédit Agricole CIB cède 4,9% de Banque Saudi Fransi. Crédit Agricole Corporate & Investment Bank S.A. annonce ce jour la signature de contrats avec un consortium d’investisseurs mené par Ripplewood prévoyant la vente d’une participation de 4,9% dans le capital de la Banque Saudi Fransi (BSF). Le prix de cession est de 31,50 Riyals saoudiens (SAR) par action pour un montant total de 1,86 milliard de SAR, soit environ 440 millions d’euros. Crédit Agricole CIB réduira ainsi à 10% sa participation dans la BSF. La réalisation de ces transactions est attendue au cours des prochaines semaines, soumise notamment à l’obtention des autorisations réglementaires. Dans le cadre de cette cession, Crédit Agricole CIB a accordé à Ripplewood la faculté de lui acheter une participation complémentaire de 6% au capital de la BSF, cette faculté pouvant être exercée d’ici fin décembre 2019 à un prix de 30 SAR par action pour un prix total de 2,17 milliards de SAR, soit environ 510 millions d’euros.

Vivendi cède le solde de sa participation dans Ubisoft

Vivendi cède le solde de sa participation dans Ubisoft. Comme prévu, Vivendi a vendu aujourd’hui le solde de sa participation dans Ubisoft (5,87% du capital) pour un montant de 429 millions d’euros, représentant une plus-value comptable de 220 millions d’euros. Vivendi n’est plus actionnaire d’Ubisoft et garde l’engagement de ne pas acquérir d’actions d’Ubisoft pendant cinq ans. Au total, la cession de la participation de Vivendi dans Ubisoft a représenté un montant de 2 milliards d’euros, soit une plus-value de 1,2 milliard d’euros. Vivendi, qui détient déjà Gameloft, leader mondial des jeux pour mobile, confirme son intention de continuer à se renforcer dans les jeux vidéo.

 

BNP Paribas cède des titres SBI Life

BNP Paribas cède des titres SBI Life. BNP Paribas annonce la cession sur le Bombay Stock Exchange de 9,23% du capital de SBI Life par sa filiale d’assurance BNP Paribas Cardif le 1er  mars 2019. BNP Paribas Cardif a cédé sur le marché 92,25 millions de titres SBI Life, dont 90 millions ont été acquis par une entité affiliée à The Carlyle Group. Le Groupe BNP Paribas anticipe une plus-value nette d’impôt d’un peu plus de 450 millions d’euros dans ses résultats consolidés du 1er trimestre 2019 ainsi qu’un impact positif de près de 5bp sur son ratio CET1 au 31 mars 2019 (après prise en compte d’un taux de distribution de 50%). A l’issue de cette opération, BNP Paribas Cardif détiendra une participation de 12,77% dans SBI Life.

FFP lance la cession de ses actions DKSH

FFP lance la cession de ses actions DKSH. La société d’investissement, contrôlée par les Etablissements Peugeot Frères, a engagé la cession de la totalité de ses titres DKSH, société suisse leader des services aux entreprises pour leur implantation et leur expansion sur les marchés d’Asie du Sud-Est. La vente porte sur 5,9% du capital, dans le cadre d’un placement par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres réservé aux investisseurs institutionnels. A l’issue de cette opération, FFP ne détiendra plus d’actions DKSH cotées sur SIX Swiss Exchange (ISIN CH0126673539). Le règlement-livraison des actions devrait intervenir le 22 février 2019.

Eurazeo annonce la cession de sa participation dans Neovia

Eurazeo annonce la cession de sa participation dans Neovia. Eurazeo, Idia, Future French Champions, et Unigrains, actionnaires depuis 2015 de Neovia au côté d’InVivo (actionnaire historique majoritaire), annoncent la cession effective de l’intégralité du capital de Neovia à Archer Daniels Midland Company, coté à la Bourse de New York (code : ADM). Au cours des trois dernières années, sous l’impulsion d’Eurazeo, de son actionnaire historique InVivo, et de son équipe de management Neovia s’est profondément transformée et a accéléré son internationalisation ainsi que son expansion sur les métiers à plus forte valeur ajoutée. La société a notamment réalisé plus de 15 acquisitions sur la période à l’international, faisant passer son chiffre d’affaires réalisé hors d’Europe de 52% à près de 75%.

Grâce au soutien de son nouvel actionnaire, dont les positions commerciales sont fortement complémentaires, Neovia est idéalement positionnée pour renforcer son leadership mondial dans la nutrition animale, explique Eurazeo. Les produits de cession relatifs à cette opération représentent 225 millions d’euros pour Eurazeo et ses partenaires investisseurs, dont 170 millions d’euros pour la quote-part Eurazeo, soit un multiple de près de 2 fois son investissement initial et un taux de rendement interne (TRI) d’environ 20%.

Spie Batignolles : Ardian cède sa participation minoritaire

Spie Batignolles : Ardian cède sa participation minoritaire. Ardian, un des leaders de l’investissement privé avec 82 milliards de dollars d’actifs gérés et/ou conseillés, annonce la cession de ses 18% détenus au capital du groupe Spie Batignolles, acteur majeur dans les métiers du bâtiment, des infrastructures et des services. Dans le cadre de cette opération, 200 managers de Spie Batignolles entrent nouvellement au capital de l’entreprise aux côtés de l’équipe dirigeante menée par Jean-Charles Robin, président du directoire de Spie Batignolles.

Désormais, 360 collaborateurs de Spie Batignolles détiennent majoritairement le capital de l’entreprise, accompagnés par de nouveaux investisseurs financiers : EMZ Partners, Tikehau Capital via sa filiale de gestion d’actifs Tikehau Investment Management, Société Générale Capital Partenaires, IDIA Capital Investissement et Socadif Capital Investissement.

Altamir cède le solde de sa participation dans Albioma

Altamir cède le solde de sa participation dans Albioma. La société cotée de capital investissement annonce la cession du solde de sa participation dans Albioma à Impala, groupe diversifié qui emploie plus de 6 000 personnes dans l’énergie, l’industrie, les marques et la gestion d’actifs. La participation dans Albioma (environ 5,5% du capital), qui était détenue par Altamir via sa filiale Financière Hélios, est cédée pour un montant de 31,7 millions d’euros. A l’issue de cette transaction, Altamir ne détient plus d’actions Albioma.

SQLI : M. Roland Fitoussi cède des titres

SQLI : M. Roland Fitoussi cède des titres. Par suite d’une cession d’actions hors marché, l’ancien président du groupe spécialisé dans les plateformes de commerce digital, a déclaré, à titre de régularisation, avoir franchi en baisse, le 31 octobre 2018, indirectement, par l’intermédiaire des sociétés Hip Fenelon et Sethi qu’il contrôle, les seuils de 5% pour détenir à ce jour 0,97% du capital et 0,84% des droits de vote. Pour mémoire, le 26 septembre 2018, le conseil d’administration de SQLI a nommé M. Hervé de Beublain au poste de président en remplacement de M. Roland Fitoussi, démissionnaire pour convenances personnelles.

Wendel cède 4,73% du capital de Bureau Veritas

Wendel cède 4,73% du capital de Bureau Veritas. A l’issue de l’opération, Wendel détiendra environ 35,8% du capital et 51,9% des droits de vote de la société. Cette cession permettra d’augmenter sensiblement le flottant et la liquidité de Bureau Veritas tout en permettant à Wendel de demeurer son actionnaire majoritaire. « Avec cette opération, nous ajustons notre exposition au marché dans un contexte boursier volatil tout en demeurant l’actionnaire majoritaire de Bureau Veritas, un leader mondial de l’inspection et de la certification qui a démontré son exceptionnelle résilience et sa capacité à croître sur ses marchés stratégiques, a déclaré André François-Poncet, président du directoire de Wendel. « Le produit de la vente permettra à Wendel de disposer d’une flexibilité accrue pour poursuivre le développement de son portefeuille en se focalisant sur la recherche d’actifs de très grande qualité à la faveur d’une revalorisation des multiples de marchés ». La cession de 20.920.503 d’actions Bureau Veritas sera réalisée dans le cadre d’un placement privé dirigé par Goldman Sachs en qualité de teneur de livre. Wendel a souscrit vis-à-vis de la banque un engagement de ne pas procéder à une opération de marché similaire dans les 6 prochains mois, sous réserve de certaines exceptions usuelles.

Altamir : le flottant porté à 35% du capital

Altamir : le flottant porté à 35% du capital. La société Amboise SAS, contrôlée à 100% par M. Maurice Tchenio, a procédé au reclassement d’une partie des titres apportés à l’OPA visant les actions Altamir, conformément aux engagements pris pour favoriser la liquidité du titre. Pour rappel, à la clôture de l’offre publique en septembre dernier, Amboise SAS détenait, directement et indirectement, par l’intermédiaire d’Amboise Partners, 68,75% des actions ordinaires en circulation et des droits de vote d’Altamir. A l’issue de l’opération de reclassement, Amboise SAS détient désormais, directement et indirectement, 65% des actions ordinaires en circulation et des droits de vote d’Altamir.

Safran : l’Etat a réduit sa participation

Safran : l’Etat a réduit sa participation. L’Agence des participations de l’Etat annonce la clôture le 1er octobre 2018 de l’opération de cession par l’Etat de 10.410.000 actions Safran (soit 2,35% du capital) lancée ce même jour. Cette opération rapportera à l’Etat environ 1,24 milliard d’euros. Au terme de ce placement, l’Etat restera le premier actionnaire de Safran, avec 10,81% du capital et 17,67% des droits de vote. Conformément aux dispositions de l’article 31-2 de l’ordonnance n° 2014-948 du 20 août 2014 relative à la gouvernance et aux opérations sur le capital des sociétés à participation publique, 1.156.667 actions supplémentaires (soit 0,26% du capital) seront ultérieurement proposées aux salariés et anciens salariés du groupe. Le produit de cession de ces titres servira à alimenter le fonds pour l’innovation et l’industrie dédié au financement des innovations de rupture.

Rothschild & Co : Edmond de Rothschild a vendu tous ses titres

Rothschild & Co : Edmond de Rothschild a vendu tous ses titres. Cette société, contrôlée par M. Benjamin de Rothschild et sa famille, a franchi en baisse les seuils de 5% du capital et des droits de vote de Rothschild & Co et ne détient plus aucune action. Ce franchissement de seuils résulte d’une cession d’actions hors marché dans le cadre du dénouement des participations croisées des deux sociétés. Pour en savoir plus : Journal des OPA.

FFP annonce le succès de la cession d’actions Orpea

FFP annonce le succès de la cession d’actions Orpea, représentant environ 0,85% du capital de la société. Le placement a été réalisé par construction accélérée d’un livre d’ordres réservé aux investisseurs institutionnels au prix de 116 euros par action pour un montant de 63,8 millions d’euros. A l’issue de cette opération, FFP détient environ 5% du capital et 7,8% des droits de vote d’Orpea et s’est engagée à conserver l’intégralité de sa participation pour une période expirant 120 jours après le règlement-livraison du placement sous réserve de certaines exceptions usuelles.

FFP lance la cession de 550.000 actions Orpea

FFP lance la cession de 550.000 actions Orpea. La société d’investissement, contrôlée par les Etablissements Peugeot Frères, annonce avoir engagé la cession de 0,85% du capital du groupe spécialisé dans la prise en charge de la dépendance, dans le cadre d’un placement réservé aux investisseurs institutionnels. A l’issue de cette opération, FFP détiendra environ 5% du capital et 7,8% des droits de vote d’Orpea et s’est engagée à conserver l’intégralité de sa participation pour une période expirant 120 jours après le règlement-livraison du placement sous réserve de certaines exceptions usuelles. L’opération est dirigée par Société Générale Corporate & Investment Banking en qualité de seul Teneur de Livre.

Direct Energie : Luxempart a cédé tous ses titres

Direct Energie : Luxempart a cédé tous ses titres. Par suite d’une cession d’actions hors marché au profit de Total, cette société anonyme de droit luxembourgeois a franchi en baisse, le 6 juillet 2018, les seuils de 10% des droits de vote et 5% du capital et ne détient plus aucune action du fournisseur d’électricité et de gaz.

Vivendi va utiliser son option de sortie du capital de Fnac Darty

Vivendi va utiliser son option de sortie du capital de Fnac Darty, tout en poursuivant le développement de partenariats avec l’enseigne de distribution de biens culturels, de loisirs, de produits technologiques et d’électroménager. Vivendi a opté ce jour pour un dénouement en actions de l’opération de couverture conclue en janvier 2018 et portant sur sa participation de 11% du capital de Fnac Darty.

Ce dénouement interviendra le 10 juillet 2018. Vivendi recevra, en date du 12 juillet, le règlement de 267 millions d’euros correspondant au cours de couverture de 91 euros par action, pour un investissement initial, en mai 2016, de 159 millions d’euros, soit 54 euros par action. Les synergies opérationnelles qui ont pu être testées ces deux dernières années, comme la création d’un « corner Canal », seront poursuivies et renforcées au travers de collaborations et de partenariats entre les deux sociétés.

Stéphane Roussel et Simon Gillham, membres du Directoire de Vivendi, ont accepté de rester membres du Conseil d’administration de Fnac Darty.

Engie cède sa participation dans Glow pour 2,6 milliards d’euros

Engie cède sa participation dans Glow pour 2,6 milliards d’euros. Le 20 juin, Engie a signé un accord de cession avec le groupe thaïlandais Global Power Synergy Public Company (GPSC) en vue de la vente de sa participation de 69,1% dans Glow, producteur d’électricité indépendant coté à la Bourse de Thaïlande. La transaction est soumise à la réalisation de conditions suspensives, parmi lesquelles l’approbation des actionnaires de GPSC et l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires. Le montant de la transaction est évalué à 2,6 milliards d’euros.

Cette cession s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’Engie qui vise à réduire l’empreinte carbone du groupe et à se concentrer sur les activités peu émettrices de CO2, les infrastructures et les solutions clients. A la suite de la vente de sa participation dans Glow, Engie n’exploitera plus de centrale de production d’électricité à partir de charbon dans la région Asie-Pacifique. Avec cette cession, les capacités installées totales du Groupe à partir de charbon seront réduites de 14 %.

La transaction aura un impact de 3,3 milliards d’euros sur la dette nette consolidée d’Engie, permettant au groupe de finaliser son programme de rotation de portefeuille lancé il y a deux ans et d’accélérer sa transformation en favorisant les investissements dans ses trois moteurs de croissance : la production d’électricité peu émettrice de carbone, les infrastructures et les solutions clients.

Cohéris : DevFactory allège sa position

Cohéris : DevFactory allège sa position. Cette société, située aux Emirats Arabes Unis et contrôlée par M. Joseph Liemandt, a franchi en baisse le seuil de 20% et détient désormais 19,83% du capital et 19,28% des droits de vote de l’éditeur de logiciels. DevFactory déclare qu’en fonction de la décote par rapport à son estimation de la valeur intrinsèque de Cohéris, elle envisage de procéder à des acquisitions en fonction des opportunités du marché, mais sans prendre le contrôle de la société.

Mr.Bricolage élargit son flottant

Mr.Bricolage élargit son flottant. Ce fédérateur du commerce indépendant de proximité pour l’aménagement de la maison et du jardin annonce que l’ANPF a cédé ce jour hors marché un bloc de 500.000 actions Mr.Bricolage, représentant 4,81% du capital, à des institutionnels français n’agissant pas de concert. Le bloc a été acquis par Amiral Gestion et Keren Finance, deux sociétés de gestion françaises indépendantes. A cette occasion, Amiral Gestion a franchi à la hausse le seuil de 5% des droits de vote et détient 5,99% des droits de vote et 8,97% du capital.

Le concert formé autour de l’ANPF, société dont le capital est composé d’actionnaires adhérents de l’enseigne Mr.Bricolage, a souhaité favoriser la liquidité de l’action tout en marquant toujours l’engagement fort des adhérents au capital de Mr.Bricolage. A l’issue de la transaction, la proportion d’actions réparties dans le public augmente pour s’établir à 37,87% du capital, 60,15% restant détenues par le concert ANPF. Le groupe publiera ses résultats semestriels 2018, le 25 juillet après Bourse.

GBL cède 6,6% du capital de Burberry

GBL cède 6,6% du capital de Burberry. Groupe Bruxelles Lambert et sa filiale à 100% GBL Energy annoncent leur intention de céder environ 6,6% du capital de Burberry Group dans le cadre d’un placement privé par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres réservé aux investisseurs institutionnels.

Cette opération porterait sur l’intégralité de la participation de GBL dans Burberry et s’inscrirait dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de rotation de portefeuille du groupe. Le produit de la cession donnerait à GBL une flexibilité complémentaire pour procéder à de nouveaux investissements et poursuivre le rééquilibrage du portefeuille.

GBL communiquera à l’issue du placement, notamment les résultats de l’offre et les impacts financiers de la cession. Goldman Sachs agit en qualité de Teneur de livre sur l’opération.

Covestro : Bayer vend sa participation

Covestro : Bayer vend sa participation. Après avoir déjà réduit ses parts de 24,6% à 14,2% en janvier 2018, le groupe chimique allemand a décidé de vendre la totalité de ses actions restantes, soit 29 millions de titres, pour un produit cible d’environ 2,2 milliards d’euros sur la base du dernier cours (76,48 euros). Le placement a été lancé jeudi après la clôture et s’adresse exclusivement aux investisseurs institutionnels.

Ekinops : Aleph Golden Holding réduit sa position

Ekinops : Aleph Golden Holding réduit sa position. Suite à l’expiration de promesses de vente non exercées, cette structure de droit luxembourgeois, contrôlée par M. Hugues Lepic, a franchi en baisse les seuils de 25%, 20% et 15% du capital pour détenir désormais 13,45% des actions de ce concepteur de solutions de transmission sur fibres optiques pour les réseaux télécoms à très haut débit.

Albioma : Altamir cède une partie de ses titres

Albioma : Altamir cède une partie de ses titres. Altamir et sa filiale Financière Hélios ont lancé ce jour la cession d’un nombre total de 2.000.000 actions Albioma, représentant 6,6% du capital du producteur d’énergie indépendant. L’opération sera réalisée dans le cadre d’un placement privé réservé aux investisseurs institutionnels. Le placement est dirigé par Crédit Agricole Corporate and Investment Bank en tant que Teneur de Livre. A l’issue du placement, Altamir ne détiendra plus d’actions Albioma et Financière Hélios conservera 5,6% du capital. Financière Hélios a souscrit un engagement de conservation de 90 jours, sous réserve de certaines exceptions.

Veolia : Qatari Diar sort du capital

Veolia : Qatari Diar sort du capital. Cette société détenue à 100% par Qatar Investment Authority, le fonds souverain du Qatar, a annoncé le lancement de la vente de sa participation dans le numéro un mondial du traitement de l’eau et des déchets. Les 26,1 millions d’actions, représentant 4,6% du capital, ont été placées au prix unitaire de 19,41 € (contre 19,91 € lundi, à la clôture), soit un montant d’environ 506,6 millions d’euros.