Inside

Engie : l’Etat détient plus du tiers des droits de vote. L’Agence des participations de l’Etat (APE), agissant pour le compte de l’Etat, a franchi en hausse, le 4 avril 2018, par suite d’une attribution de droits de vote double, les seuils de 30% et 1/3 des droits de vote d’Engie pour détenir 24,10% du capital et 34,85% des droits de vote. Ce franchissement en hausse a fait toutefois l’objet d’une dérogation à l’obligation de déposer un projet d’offre publique visant les actions Engie.