Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. A l’exception de la proposition d’apports d’actifs faite à Hybrigenics, l’activité a été calme en France. A l’étranger, en revanche, les grandes manœuvres se poursuivent dans des secteurs aussi divers que le sport (Amer Sports), la santé (Tesaro), les médias (Tribune Media), voire le cannabis (Cronos). Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

En France

Hybrigenics demande à Moonstone Investments de clarifier son offre. L’entreprise biopharmaceutique a reçu une proposition non sollicitée d’apports d’actifs de la part de cette société d’investissement basée en Suisse en échange de l’émission d’actions nouvelles (au prix de 0,052 €) et d’obligations convertibles. Le facteur de dilution résultant des apports en nature se situerait entre un facteur 2 et 3,1. Hybrigenics prend acte de ce que Moonstone Investments ne veut pas déposer d’offre publique d’échange ou d’achat. Le conseil d’administration espère recevoir rapidement les informations complémentaires nécessaires à l’évaluation de sa proposition afin de pouvoir en discuter avec les actionnaires lors de l’assemblée générale mixte du 20 décembre 2018.

A l’étranger

Anta Sports propose d’acquérir Amer Sports. Trois mois après avoir marqué son intérêt, le consortium composé du groupe chinois Anta Sports Products, FountainVest Partners, Anamered Investments et Tencent a décidé de déposer une OPA en bonne et due forme sur le groupe finlandais, propriétaire de nombreuses marques (Salomon, Atomic, Wilson, Mavic, etc.). Le consortium propose d’acquérir chaque action au prix unitaire de 40 €, valorisant Amer Sports 4,6 milliards d’euros. Ce prix fait ressortir une prime de 39% sur le dernier cours coté sur le marché Nasdaq d’Helsinki avant la divulgation de la marque d’intérêt, le 12 septembre, et une prime de 43% sur les 3 mois précédents cette date. A l’issue de l’OPA, le consortium a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire, s’il détient plus de 90% des actions et droits de vote.

GlaxoSmithKline lance une OPA amicale sur Tesaro. Les grandes manœuvres se poursuivent dans l’industrie pharmaceutique. Le géant  britannique a conclu un accord définitif aux termes duquel GSK fera l’acquisition de cette entreprise américaine spécialisée dans le secteur de l’oncologie pour un montant de 5,1 milliards de dollars, dette nette comprise. Le prix de 75 $ par action représente une prime de 110% par rapport à la moyenne pondérée des cours sur les 30 dernières séances sur le Nasdaq (35,67 $). La transaction devrait être finalisée au cours du 1er trimestre 2019, sous réserve du respect des conditions de clôture habituelles.

Nextstar Media Group acquiert Tribune Media pour 4,1 milliards de dollars, donnant naissance au premier exploitant de chaînes de télévision locales aux Etats-Unis. Les deux sociétés ont conclu un accord définitif prévoyant l’acquisition de toutes les actions Tribune Media au prix unitaire de 46,50 $, ce qui fait apparaître une prime de 15,5% sur le cours du 30 novembre 2018 et une prime de 45% sur le cours du 16 juillet 2018, dernière séance avant les premières déclarations d’intention. La transaction devrait être finalisée d’ici le 3e trimestre 2019, sous réserve de l’obtention des approbations réglementaires et du respect des conditions habituelles.

Les opérations en cours

En France

Parrot : l’expert indépendant a été désigné. Le conseil d’administration a désigné Finexsi, représenté par M. Olivier Peronnet, en qualité d’expert indépendant chargé d’établir un rapport sur les conditions financières du projet d’offre de la société Horizon au prix de 3,20 € par action. Comme prévu par la règlementation, le conseil d’administration se réunira à nouveau pour émettre un avis motivé (pouvant intervenir courant janvier 2019) sur le projet d’offre après avoir pris connaissance notamment du rapport de l’expert indépendant, de la recommandation du comité ad hoc et de l’avis du comité d’entreprise.

A l’étranger

PepsiCo a finalisé l’acquisition de SodaStream International. Le groupe agroalimentaire américain connu pour ses boissons (Pepsi-Cola, Tropicana, Gatorade…) avait lancé une OPA sur le premier fabricant et distributeur de machines permettant de créer soi-même ses boissons pétillantes, eau gazeuse ou soda pour un montant de 3,2 milliards de dollars. PepsiCo a offert 144 $ par action SodaStream, soit une prime de 10,9% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce et une prime de 32% sur la moyenne pondérée des cours sur le mois précédent.

Sortie de cote

Parmalat : retrait de la Bourse de Milan en vue. Le groupe Lactalis, déjà propriétaire de 89,63% des actions de Parmalat, a procédé le 3 décembre 2018 à l’achat d’un bloc de 114.546.237 actions, portant ainsi sa participation à 95,81% du capital. La transaction s’est conclue au prix de 2,85 € par action, soit un prix inférieur à celui de l’OPA en mars-avril 2017 (3 €). Le groupe, au travers de sa filiale Sofil, a également déclaré auprès des autorités boursières italiennes son intention de mettre en œuvre une procédure de rachat obligatoire des actions détenues par les minoritaires et de procéder au retrait de la cotation à la Bourse de Milan.

Tours de table

Holdaffine veut reclasser une partie de sa future participation dans la Société de la Tour Eiffel. Holdaffine, actionnaire de référence d’Affine, a conclu des accords en vue de la cession, à l’issue de la fusion entre Affine et STE, de 6,86% du capital de STE post-fusion qu’elle recevra dans le cadre de la fusion (au prix de 48 € par action). A l’issue de ces opérations, Holdaffine demeurera actionnaire de STE à hauteur de 2,33% et a l’intention de céder tout ou partie du solde. La réalisation de ces opérations reste subordonnée à l’approbation du projet de fusion par les assemblées générales et spéciale d’Affine et de STE, convoquées pour le 18 décembre 2018.

Altria prend 45% dans le producteur canadien de cannabis Cronos. Le groupe américain, présent dans l’industrie du tabac et dans le vin, a conclu un accord en vue d’acquérir 146,2 millions d’actions au prix unitaire de 16,25 dollars canadiens, soit un montant de près de 2,4 milliards de dollars. Ce prix représente une prime de 41,5% sur le cours moyen des 10 dernières séances sur le Toronto Stock Echange avant le 30 novembre 2018, dernière journée avant l’annonce des discussions préliminaires. Altria recevra également des bons de souscription d’actions lui permettant, en cas d’exercice, de porter sa participation dans le capital de 45% à 55%.

Bruits de marché

L’Oréal très entourée cette semaine. L’action du leader mondial des cosmétiques s’est adjugée lundi 2,1% à 212,20 €. Dans un entretien accordé au Financial Times, Paul Bulcke, président du géant suisse, indique que la participation de 23,17% du groupe helvétique dans L’Oréal « figure de manière active à l’agenda du conseil d’administration ». Au 31 décembre 2017, rappelons-le, le capital était réparti entre Mme Françoise Bettencourt Meyers et sa famille (33,13%), Nestlé (23,17%), des institutionnels internationaux (29,28%), des institutionnels français (8,24%), des actionnaires individuels (4,74%), les salariés (1,30%) et l’auto-détention (0,14%).

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end sans trouble et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés