Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Octobre démarre avec un feu d’artifice. Pas moins de cinq offres publiques (3 OPA simplifiées, 2 OPR) ont été déposées ou annoncées sur des sociétés françaises : Traqueur, NR21, Groupe Flo, Futuren et Afone Participations. Sans oublier les opérations à l’étranger (Flutter Entertainment et TSG) et les rumeurs (Safilo). Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Traqueur : OPA simplifiée en vue à 1,50 € par action. A l’issue d’une augmentation de capital d’un montant de 7,7 millions d’euros au prix de 1,50 € par action, Coyote System, déjà détenteur de 66,6% du capital, offrira aux actionnaires minoritaires une porte de sortie sur leurs participations en déposant un projet d’OPA simplifiée au même prix de 1,50 €. L’offre serait suivie d’un retrait obligatoire si les conditions le permettent. Ce prix est identique à celui de l’OPA qui s’est déroulée du 30 novembre 2017 au 29 janvier 2018 sur cette société spécialisée dans les produits de localisation de véhicules volés. Elle fait ressortir une prime de 22% par rapport au cours précédant l’annonce de cette double opération.

NR21 : Altarea a déposé son OPA simplifiée. Suite à l’acquisition d’un bloc auprès de MM. Lionnel Rainfray et de Jean-Louis Pariente, Altarea détient désormais 63,63% du capital de cette société spécialisée dans les sous-vêtements et vêtements d’intérieur qui, le 25 septembre 2019, a adopté le statut de commandite. A noter que le prix par action du bloc a été réalisé à 0,94 €, lequel pourra être porté à 1,13 € en cas de paiement d’un complément de prix lié au recouvrement de créances à recevoir. Altarea s’engage à acquérir les actions détenues au prix de 1,13 €. L’initiateur n’envisage pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 25 octobre au 12 novembre 2019.

Groupe Flo : Groupe Bertrand a déposé son OPA simplifiée. Bertrand Restauration (contrôlée par M. Olivier Bertrand), qui détient désormais 77,17% du capital de ce groupe de restauration, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 0,208 €. Ce prix fait apparaître une décote de 1% sur le cours du 5 août 2019, dernière séance avant l’annonce, et une décote de 0,1% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 25 octobre au 7 novembre 2019.

Futuren : OPR en vue à 1,15 €. EDF Renouvelables détenant 90,50% du capital a déposé un projet d’offre publique de retrait qui devrait être déposé prochainement, au prix de 1,15 € par action. Compte tenu du niveau de détention, un retrait obligatoire au même prix sera mis en œuvre après l’offre publique. Ce prix fait ressortir une prime de 2,7% sur le dernier cours coté sur le compartiment B d’Euronext Paris avant l’annonce de l’offre (1,12 €) et valorise ce producteur d’électricité d’origine éolienne 320 millions d’euros. Pour mémoire, ce prix est identique à celui de l’OPA simplifiée, qui s’était déroulée du 6 au 19 juillet 2017.

Afone Participations : OPR en perspective à 13 € par action. Le conseil d’administration de cet opérateur de télécommunications et de paiements électroniques souhaite annuler des actions auto-détenues. Or, au résultat de cette annulation, FL Finance, Awys et M. Eric Durand-Gasselin, agissant de concert, franchiraient à la hausse le seuil de 90% des droits de vote. D’où leur intention de déposer dans les prochaines semaines une OPR qui sera suivie d’un retrait obligatoire. Le prix offert serait de 13 € par action, valorisant Afone Participations 53 millions d’euros. Les actions non détenues à l’issue de l’OPR seront transférées aux initiateurs moyennant une indemnisation égale au prix de l’offre.

Sur les marchés étrangers

Flutter Entertainment et The Stars Group (TSG) ne feront plus qu’un, afin de créer un leader mondial des paris sportifs et des jeux. Selon les termes de l’accord, approuvé par les conseils d’administration des deux sociétés, les actionnaires de TSG auront le droit de recevoir 0,2253 action nouvelle Flutter Entertainement (cotée à la Bourse de Londres) pour chaque action TSG détenue. A l’issue du regroupement, les actionnaires de Flutter détiendraient 54,64% du nouvel ensemble, dont le chiffre d’affaires combiné 2018 s’élève à 3,8 milliards de livres, et ceux de TSG 45,36%.

Les opérations en cours

Altran : Capgemini obtient le feu vert au Maroc. Capgemini annonce avoir obtenu l’autorisation au titre du contrôle des concentrations par l’autorité de la concurrence au Maroc pour son projet d’acquisition d’Altran. Après l’annonce du dépôt du projet de note d’information relatif à l’OPA auprès de l’AMF, l’obtention de cette autorisation constitue une nouvelle étape vers la finalisation du rapprochement des deux sociétés qui est envisagée d’ici la fin de l’exercice 2019.

Spark Therapeutics : Roche prolonge de nouveau son OPA. Afin de donner plus de temps à la Federal Trade Commission et à l’Autorité de la concurrence du Royaume-Uni, le groupe pharmaceutique suisse a décidé de prolonger la date de clôture de son OPA jusqu’au 30 octobre 2019. Toutes les conditions de l’offre restent inchangées pendant cette période. Pour rappel, Roche s’engage à acquérir toutes les actions de Spark Therapeutics au prix unitaire de 114,50 $. Ce prix fait ressortir une prime de 122% par rapport au cours de clôture du 22 février 2019 sur le Nasdaq et valorise ce laboratoire américain spécialisé dans la thérapie génique 4,3 milliards de dollars.

Les résultats

Officiis Properties : REOF Holding au-delà des 90%. A la clôture de l’offre publique de retrait, l’initiateur détient 92,87% du capital de cette société foncière de bureaux (anciennement Züblin Immobilière France) et la totalité des obligations convertibles en actions. A l’issue de l’offre, REOF Holding a l’intention de demander la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire.

A savoir

Verallia : succès de l’introduction en Bourse sur Euronext Paris. Pour ce leader européen, deuxième acteur en Amérique latine et troisième producteur mondial d’emballages en verre pour les boissons et les produits alimentaires, le montant de la cession s’élève à 888 millions d’euros. Ce montant pourra être porté à 978 millions en cas d’exercice intégral de l’option de surallocation consentie par Horizon Parent Holdings. Sur la base du prix d’introduction de 27 € par action, la capitalisation de Verallia s’élève à environ 3,2 milliards d’euros. La négociation des actions Verallia a débuté le 4 octobre 2019, avec un gain de 4,07%, à 28,10 €. Le règlement-livraison de l’offre à prix ouvert et du placement global est prévu le 7 octobre 2019.

Saint-Gobain annonce la cession de K par K en France. Saint-Gobain a finalisé la cession à deux de ses dirigeants de l’entreprise K par K, spécialisée principalement dans la vente à domicile de menuiseries et de fenêtres sur mesure sur le marché français. K par K a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 130 millions d’euros en 2018 et emploie près de 1 000 salariés. Cette opération marque la poursuite de la stratégie d’optimisation du portefeuille de Saint-Gobain pour accroître son profil de croissance et de rentabilité. Les cessions réalisées ou signées à ce jour représentent un chiffre d’affaires supérieur à 3,1 milliards d’euros.

Total annonce la finalisation de l’acquisition de la participation de 26,5% (opérateur) que détenait Anadarko dans le projet Mozambique LNG, pour un montant de 3,9 milliards de dollars. Cette acquisition intervient après l’accord conclu le 3 mai 2019 avec Occidental en vue d’acquérir les actifs d’Anadarko en Afrique (Mozambique, Algérie, Ghana et Afrique du Sud) et la signature de l’accord définitif d’achat et de vente le 3 août 2019. Cette première transaction fait suite à la réception des approbations requises par les autorités compétentes et les partenaires.

Avis aux anciens actionnaires de Quotium Technologies. Portzamparc a été chargé, dans le cadre de la procédure de retrait obligatoire, de centraliser les opérations d’indemnisation des anciens actionnaires. Dans ce cadre, elle a versé aux intermédiaires teneurs de comptes la totalité des indemnités revenant à leurs clients qui n’ont pas apporté leurs actions à l’OPR-RO initiée par la société Technologies SAS, sur la base d’un montant de 11,30 € par action Quotium Technologies.

Bruits de marché

Safilo très entourée à la Bourse de Milan. L’action du groupe italien spécialisé dans la fabrication de montures de lunettes a bondi cette semaine de 22%, à 1,152 €, portant son avance à 64,6% depuis le début de l’année et sa capitalisation à 318 millions d’euros. Selon le site Milano Finanza, Kering (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga…) serait intéressé par ce dossier. Mais Safilo a déclaré mercredi ne pas être au courant du moindre intérêt de la part du groupe français de luxe.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end tonique et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés