Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Complication dans le projet d’offre de Casigrangi sur la Société Française de Casinos (SFC), OPA amicale de Siemens Healthineers sur Varian Medical Systems et OPA conjointe de Sampo et Rand Merchant Investment sur Hastings Group : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Société Française de Casinos (SFC) : le projet d’OPA de Casigrangi est contrarié. Le Groupe Circus, qui avait décidé d’abandonner son projet d’acquisition de la SFC en invoquant les effets du Covid-19, a assigné en référé la société et Frameliris aux fins notamment : de forcer Frameliris à conclure un acte de cession aux termes duquel Circus acquerrait l’intégralité des titres de la SFC détenus par Frameliris à un prix de 1,50 € ; et d’interdire la cession des titres de la SFC détenus par Frameliris à toute autre personne qu’au Groupe Circus (et donc, de fait, d’interdire la cession desdits titres à Casigrangi). En cas de débouté de cette action et de la réalisation des conditions suspensives, Casigrangi prendrait le contrôle de la SFC par l’acquisition d’au moins 79,37% du capital et déposerait un projet d’OPA simplifiée au prix de 1,70 € par action.

Sur les marchés étrangers

Siemens Healthineers lance une OPA amicale sur Varian Medical Systems. Le pôle santé de Siemens, filiale du géant allemand de l’industrie, a annoncé son intention d’acquérir cette société américaine, spécialisée dans les solutions de radiothérapie, pour 16,4 milliards de dollars en vue créer un leader mondial de la thérapeutique contre le cancer. Selon le projet d’accord, Siemens Healthineers propose d’acquérir chaque action Varian au prix de 177,50 $, soit une prime de 24,4% sur le dernier cours coté avant l’annonce à la Bourse de New York. La transaction sera financée par emprunt et par une augmentation de capital. Dans la mesure où Siemens ne participera pas à cette dernière, sa participation dans Siemens Healthineers tombera de 85% à environ 72%.

Hastings Group : OPA de Sampo Group et Rand Merchant Investment (RMI). Les deux sociétés ont annoncé le lancement d’une offre sur tous les titres de cette compagnie d’assurances IARD du Royaume-Uni. Via une société commune créée pour l’occasion, Sampo et RMI offrent 250 pence par action Hastings, valorisant la compagnie 1,66 milliard de livres. Ce prix fait ressortir une prime de 16,4% sur le dernier cours avant l’annonce et une prime de 37,5% par rapport à la moyenne des 3 derniers mois. A l’issue de la transaction, Sampo et RMI contrôleront respectivement 70% et 30% des actions de la société détenue conjointement. Sampo est un groupe finlandais spécialisé dans les assurances et les services financiers, alors que RMI est une société holding sud-africaine d’investissement dans les services financiers, actionnaire à 29,7% de Hastings.

Les résultats

Evergreen (ex-Digigram) : l’OPA simplifiée ne fait pas le plein. À l’issue de l’offre au prix de 1,03 € par action, close le 5 août 2020, Evergreen SAS détient désormais 69,79% du capital et au moins 69,11% des droits de vote. Pour rappel, Evergreen a l’intention de procéder à un rapprochement par voie de fusion-absorption d’Evergreen par Evergreen SAS, avec pour objectif la cotation de l’entité ainsi fusionnée. Cette opération sera soumise à l’approbation des actionnaires de l’ex-Digigram et à l’examen de l’AMF.

Tours de table

DNXcorp : PM Equity franchit le seuil de 50%. PM Equity, holding appartenant à M. Patrice Macar, président de DNXcorp, a conclu un accord portant sur l’acquisition de 17,78% du capital auprès d’Index Capital Ventures au prix unitaire de 10,08 €. A l’issue de cette acquisition, PM Equity détient 53,7% du capital et 62,9% des droits de vote de ce spécialiste de la valorisation d’audience sur Internet. DNXcorp est une société de droit luxembourgeois. « Ce franchissement à la hausse du seuil de 50% du capital de DNXcorp par PM Equity n’engendrera donc pas le dépôt d’une offre publique obligatoire […], dans la mesure où, en application de l’article L.433-3 I et II du Code monétaire et financier, l’obligation de déposer une telle offre publique ne s’applique qu’aux sociétés dont le siège social est situé en France », tient à préciser DNXcorp.

Transgene cède une partie de sa participation dans Tasly BioPharmaceuticals. Transgene, qui développe des immunothérapies du cancer, annonce l’encaissement de 22,2 millions de dollars suite à la vente à un fonds chinois d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals. Cette opération a porté sur 10,3 millions de titres. Cette transaction renforce sa position de trésorerie et consolide sa visibilité financière jusqu’en 2022. À l’issue de cette opération, Transgene détient 17,1 millions d’actions Tasly BioPharmaceuticals, soit 1,58% du capital. La participation restante est valorisée à 36,9 millions de dollars sur la base du prix de la présente transaction. En mai 2020, Tasly Pharmaceuticals a annoncé son intention de procéder à l’introduction de sa filiale Tasly BioPharmaceuticals sur le Shanghai Star Market.

Europacorp : de nouveaux actionnaires de référence. A la suite de la décision du Tribunal de commerce de Bobigny approuvant le plan de sauvegarde et de la levée des conditions suspensives, EuropaCorp a réalisé les deux augmentations de capital réservées aux fonds Vine et Falcon, principaux créanciers du studio de cinéma, pour un montant d’environ 193 millions d’euros. Les nouveaux actionnaires détiennent ainsi pour les fonds Vine 60,15% du capital et pour Falcon 6,29% du capital. Le concert formé par M. Luc Besson, Front Line et Lambert Capital BV détient désormais 13% du capital.

Gaussin : Hyperloop entre au capital au prix de 9,91 € par action. La société d’engineering  a réalisé une augmentation de capital d’un montant de 885.032,37 €, prime d’émission incluse, réservée à Hyperloop Transportation Technologies (HTT) valorisant Gaussin 250 millions de dollars. Cette opération vise à renforcer les liens entre les deux sociétés et à financer le partenariat portant sur des solutions d’acheminement et de transfert de containers pour les trains Hyperloop à sustentation magnétique. L’offre dans le cadre de ce placement privé n’a pas donné lieu à un prospectus soumis au visa de l’AMF. L’intégralité de la souscription a été réalisée par compensation avec la créance de HTT dans les livres de Gaussin.

A savoir

Covéa a conclu un accord avec le groupe Exor. Le groupe d’assurance mutualiste français (MAAF, MMA, GMF) a conclu avec Exor un accord-cadre de coopération visant à saisir ensemble des opportunités d’investissement dans le cadre d’une économie en profonde mutation. Dans le cadre du partenariat d’investissement, Covéa allouera un montant de 750 millions d’euros sur la période 2021-2023 dédiés à des activités conjointes d’investissement avec Exor. Par ailleurs, Covéa a conclu un accord de partenariat de réassurance avec Partner Re selon les termes duquel Covéa investira 750 millions d’euros sur une période de cinq ans dans des véhicules d’investissement dédiés ayant pour actif sous-jacent les activités de réassurance du groupe Partner Re.

Axa renonce à céder Axa Life Europe à Cinven. Axa et Cinven se sont entendus pour mettre fin à l’accord de cession d’Axa Life Europe (ALE) à la suite du défaut de réalisation de certaines conditions nécessaires à la finalisation de la vente, avant la date d’échéance convenue. Axa examine actuellement les différentes options stratégiques afin d’optimiser la création de valeur et la génération de trésorerie d’ALE, tout en veillant à protéger les intérêts des assurés d’ALE et à maintenir une qualité de service inchangée pour ces derniers.

Paroles de Pros

Les arbitrages de Montségur Opportunités. Ce fonds géré par Alain Crouzat, Agnès Coste et Andreea Condurache, spécialisé dans les valeurs susceptibles d’opérations ou en retournement, s’est replié de 2,5% en juillet. « Nous procédons prudemment à la cession de plusieurs dossiers suite à la conclusion tant attendue du plan d’aide transnational européen, expliquent les gérants dans leur rapport. Ayant suivi une trajectoire remarquable depuis son initiation opportune en mai dernier, Kering est ainsi intégralement cédée. Les positions en NRJ et Edenred sont elles aussi vendues après avoir rattrapé leur recul de 2020, tandis que des profits sont matérialisés en LVMH en amont de sa publication, à ses niveaux de janvier également. Publiant des résultats meilleurs qu’attendu et salués par le marché, TF1 est vendue dans la hausse du fait de perspectives peu enthousiasmantes ». A l’inverse, « nous profitons du repli des indices pour renforcer nos positions en AtosOrangeUnibail et Nexity ». Principales lignes à fin juillet : Sanofi (5,5%), Orange (5,5%), Air Liquide (5%), Total (3,5%) et Engie (3,5%).

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end ventilé et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés