Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Accord définitif entre LVMH et Tiffany avec un prix d’offre rabaissé à la clé, OPE de Cenovus Energy sur Husky Energy et de nombreuses opérations ouvertes (Le Bélier, Sodifrance, Devoteam) ou rouverte (IntegraGen) : la semaine a été dense, voici ce qu’il faut retenir.

Les nouveautés

LVMH et Tiffany trouvent un accord avec un prix d’offre rabaissé. Aux termes de cet accord, le prix d’offre est désormais fixé à 131,50 € par action (contre 135 €) et la certitude de réalisation de l’opération a été renforcée. Les autres principes contenus dans le Merger Agreement demeurent inchangés. Cet accord met un terme à l’ensemble des actions judiciaires opposant les deux groupes de luxe devant la Cour du Delaware. La finalisation de l’opération devrait intervenir début 2021, sous réserve de l’approbation des actionnaires de Tiffany et des conditions suspensives habituelles. En attendant, la Commission européenne a approuvé cette opération de concentration. A ses yeux, celle-ci ne soulève pas de problème de concurrence au regard des parts de marché modérées de l’entité combinée, de la présence d’un nombre important de fournisseurs tiers et de l’entrée récente de plusieurs nouveaux concurrents.

Cenovus Energy rachète Husky Energy pour 23,6 milliards de dollars canadiens, dette comprise. Le groupe d’énergie canadien a conclu un accord pour acquérir son concurrent dans le cadre d’une transaction payable entièrement en titres afin de créer un nouveau leader dans le pétrole et le gaz naturel, avec à la clé des synergies évaluées à 1,2 milliard de dollars canadiens par an. Pour chaque action Husky, les actionnaires recevront 0,7845 action nouvelle Cenovus et 0,0651 bon de souscription d’actions Cenovus. La transaction, approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés, devrait se conclure au premier trimestre 2021.

Les opérations en cours

Elles commencent

Le Bélier : l’OPA simplifiée se déroule jusqu’au 12 novembre 2020. Wencan Holding France (contrôlée par la famille Tang), qui détient 61,96% du capital de cet équipementier automobile, s’engage à acquérir la totalité des titres non détenus au prix de 38,18 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 29% sur le dernier cours coté avant l’annonce des négociations et une prime de 40,4% sur la moyenne des trois derniers mois avant le 6 décembre 2019. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Sodifrance : l’OPA simplifiée court également jusqu’au 12 novembre 2020. Sopra Steria Group, qui détient désormais 94,03% du capital de cette entreprise française de services du numérique (ESN), s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 18 € par action. Ce prix fait ressortir une décote de 3,2% sur le cours du 20 février 2020, dernière séance avant l’annonce de l’opération, et une prime de 6,7% sur la moyenne des 60 séances avant cette date. L’initiateur a demandé de procéder au retrait obligatoire à l’issue de la clôture de l’OPA simplifiée.

Devoteam : l’OPA est ouverte jusqu’au 30 novembre. La société Castillon, contrôlée par MM. Godefroy et Stanislas de Bentzmann, qui détient de concert 21,03% du capital du groupe de conseil en technologies, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 98 €. Ce prix fait ressortir une prime de 24,8% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce de l’offre, le 9 juillet 2020, et une prime de 34,8% sur la moyenne des cours des 60 séances avant cette date. La réalisation de l’OPA sera soumise à un seuil de renonciation fixé à au moins 50% du capital plus une action et 50,01% des droits de vote « théoriques » à la publication de l’avis de résultat de l’offre.

Elles recommencent

IntegraGen : l’OPA est rouverte jusqu’au 12 novembre 2020. OncoDNA, qui détient désormais 59,10% du capital de cette société spécialisée dans les services de séquençage ADN et les analyses bio-informatiques, s’engage à acquérir la totalité des titres non détenus au prix de 2,20 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 36,2% sur le dernier cours coté avant l’annonce, le 8 juillet 2020, et de 7,4% par rapport à la moyenne pondérée des 60 dernières séances avant cette date.

Elles se terminent bientôt

Ingenico : l’offre de Worldline se terminera mercredi 4 novembre 2020. Pour rappel, à l’issue de l’offre publique, close le 15 octobre dernier, Worldline détient 56.474.416 actions Ingenico, représentant 88,64% du capital, et 2.892.092 Oceanes Ingenico, représentant 99,57% des Oceanes en circulation .

Medicrea International : l’OPA sera close jeudi 5 novembre 2020. Covidien Group (Medtronic), qui ne détient aucune action Medicrea, s’engage à acquérir tous les titres au prix de 7 € par action. Ce prix représente une prime de 21,5% par rapport au cours de clôture, le 13 juillet 2020, et une prime de 55,9% par rapport à la moyenne des cours lors des trois mois précédant cette date. A noter que des engagements d’apport ont été conclus portant au total sur 47,34% du capital. La réalisation de l’offre sera soumise, outre le seuil de caducité, à un seuil de renonciation fixé à 66,67% du capital.

Les résultats

Antalis : Kokusai Pulp & Paper au-delà des 95%. A l’issue de l’OPA au prix de 0,90 € par action, close le 28 octobre 2020, KPP détient désormais 95,45% du capital du groupe de distribution de papiers. Un retrait obligatoire se dessine donc à court terme.

Mediawan : le concert d’actionnaires au-delà des 90%. A l’issue de son offre au prix de 12 € par action et de 0,65 € par bon de souscription d’action rachetable (BSAR), BidCo Breteuil détient désormais de concert avec d’autres actionnaires 91,16% du capital et 84,89% des BSAR émis par ce groupe audiovisuel. La mise en œuvre du retrait obligatoire, indiqué dans les intentions de l’initiateur, interviendra ultérieurement.

Tours de table

Peugeot a cédé environ 7% du capital de Faurecia pour un montant de 308 millions d’euros, ramenant sa participation à 39%. Le produit de cette cession sera distribué aux actionnaires de Stellantis, accompagné d’une distribution en nature de la participation restante de 39% dans Faurecia, comme annoncé le 14 septembre 2020, peu après la réalisation de la fusion et sous réserve de l’approbation du conseil d’administration et des actionnaires de Stellantis. Cette cession fait partie des mesures prises afin de s’assurer que Stellantis n’acquiert pas le contrôle de Faurecia, conformément aux dispositions de l’accord de fusion initial. Ceci devrait faciliter l’obtention des approbations réglementaires nécessaires liée à la fusion.

A savoir

Atos réagit sur le dossier Syntel. Le 27 octobre 2020, un jury formé par un tribunal américain du district Sud de New York a déclaré Syntel, qui fait désormais partie d’Atos, responsable de détournement de secrets commerciaux et de violation de droits d’auteur et a spécifié un montant de dommages-intérêts dû à Cognizant et à sa filiale TriZetto d’environ 855 millions de dollars. L’affaire a débuté en 2015 entre Syntel et TriZetto et précédait l’acquisition de Syntel par Atos en 2018. Atos considère que le verdict du jury n’est pas justifié et considère que le montant des dommages-intérêts est totalement disproportionné par rapport aux actes reprochés. Sur la semaine, l’action perd 10,1%.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end aéré et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés