Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Projet d’OPRA et d’OPR sur Bel, méga fusion dans les télécoms canadiens avec l’offre de Rogers Comunications sur Shaw, OPA amicale de Roche sur GenMark Diagnostics, sans oublier les opérations en cours (Sofibus Patrimoine, SuperSonic Imagine, Natixis, Filae, Société Française de Casinos) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Bel : projet d’OPRA et d’OPR d’Unibel à 440 € par action. A l’issue de la cession à Lactalis d’un périmètre comprenant notamment Leerdammer en échange de 23,16% du capital de Bel, ce dernier a l’intention de déposer une offre publique de rachat d’actions à un prix de 440 € par action (dividende attaché), offrant ainsi une liquidité aux actionnaires minoritaires qui le souhaiteraient. Bel a par ailleurs été informée de l’intention d’Unibel de déposer un projet d’offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire sur le solde des titres Bel, à l’issue du règlement-livraison de l’OPRA et au même prix que cette dernière, soit 440 € par action (dividende attaché). Le prix proposé dans le cadre de chacune des offres représenterait une prime de 16% sur le cours du 17 mars 2021 et de 28% sur la moyenne des 60 séances précédentes.

Sur les marchés étrangers

Rogers Communications et Shaw unissent leurs forces. À la suite d’un accord entre les deux groupes de télécommunications canadiens, Rogers fera l’acquisition de tous les titres de Shaw à un prix de 40,50 $ l’action, pour un montant d’environ 20 milliards de dollars, soit une prime de près de 70% sur le cours récent de l’action de catégorie B de Shaw. A noter que la fiducie entre vifs de la famille Shaw, actionnaire majoritaire de Shaw, et certains membres de la famille Shaw, recevront 60% de la contrepartie de leurs actions sous forme de 23,6 millions d’actions de catégorie B de Rogers et le solde en trésorerie. La transaction est évaluée à environ 26 milliards de dollars incluant la dette de Shaw, soit 10,7 fois le BAIIA de l’année civile 2021 (l’équivalent de l’Ebitda, Ndlr).

Roche lance une OPA amicale sur GenMark Diagnostics. A la suite d’un accord définitif, le groupe pharmaceutique suisse va pouvoir acquérir ce fabricant américain de tests de diagnostic moléculaire pour un montant de 1,8 milliard de dollars sur une base entièrement diluée. Pour chaque action GenMark, Roche offre 24,05 $, soit une prime de 43% sur le cours du 10 février sur le Nasdaq, dernière séance avant le début du mouvement spéculatif. Sous réserve des conditions habituelles et de l’accord des actionnaires de GenMark, la transaction devrait se conclure au 2e trimestre 2021.

Les opérations en cours

Sofibus Patrimoine : l’OPA simplifiée est ouverte jusqu’au 31 mars 2021. Segro France, qui détient désormais 95,40% du capital de cette foncière spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 313,71 €. Ce prix représente une prime de 46,6% par rapport au cours de clôture de l’action Sofibus Patrimoine le 11 décembre 2020 et une prime de 67,5% sur la base du cours moyen des 3 derniers mois. La mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée dans la mesure où les conditions de détention sont d’ores et déjà remplies.

SuperSonic Imagine : le projet de note en réponse à l’OPA simplifiée a été déposé. Il contient notamment le rapport établi par le cabinet Crowe HAF, représenté par M. Olivier Grivillers, mandaté, le 16 février 2021, par le conseil d’administration en qualité d’expert indépendant. Pour rappel, Hologic Hub, qui détient 80,67% du capital de cette société spécialisée dans l’imagerie médicale, s’engage à acquérir le solde des actions au prix unitaire de 1,50 €. Ce qui fait ressortir une prime de 19% sur le dernier cours coté avant l’annonce de l’opération et une prime de 13,6% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Cette offre sera suivie le cas échéant d’un retrait obligatoire.

Natixis : le projet de note en réponse à l’OPA simplifiée de BPCE a été déposé et le prix reste fixé à 4 € par action. « À l’issue de nos travaux d’évaluation, nous sommes en mesure de conclure que le prix de l’offre est équitable », explique le cabinet Ledouble, nommé en qualité d’expert indépendant. Et d’ajouter : la situation personnelle des actionnaires minoritaires « au regard du prix de leur entrée au capital de Natixis (indépendamment de la politique de dividendes) est fréquemment mise en avant, notamment pour ceux qui, ayant souscrit au capital lors de l’offre au public dans le cadre de la création de Natixis et conservé leurs titres depuis lors, enregistrent une perte ; pour autant […], ce constat ne peut être mis en regard de l’équité du prix de l’offre qu’il nous appartient d’apprécier dans le contexte actuel du marché et de la réglementation ». Le projet d’offre de BPCE reste soumis à l’examen de l’AMF.

Natixis : le conseil d’administration recommande aux actionnaires d’apporter leurs titres à l’OPA initiée par BPCE. Ayant pris connaissance des travaux du comité ad hoc et des conclusions du cabinet Ledouble, agissant en qualité d’expert indépendant, le conseil d’administration de Natixis a rendu à l’unanimité un avis motivé favorable sur l’offre en considérant que celle-ci est dans l’intérêt de Natixis, ses actionnaires et ses salariés et recommande ainsi aux actionnaires d’apporter leurs titres à l’offre de BPCE.

Filae : Trudaine Participations gagne en justice. Ce holding, filiale de Geneanet et premier actionnaire de Filae, a obtenu l’interdiction pour Filae de céder son activité filae.com sans avoir consulté au préalable ses actionnaires réunis en assemblée générale extraordinaire et la désignation de la SCP Hunsinger en qualité de mandataire ad hoc chargé de convoquer cette AGE. Trudaine Participations se réjouit de cette décision. Pour rappel, Trudaine Participations s’oppose au projet du conseil d’administration de Filae de vider la société de sa substance en cédant l’activité filae.com et a déposé le 9 février 2021 un projet d’OPA qui reste soumis à la décision de conformité de l’AMF.

Sorties de cote

Dalet : le retrait obligatoire interviendra le 23 mars 2021. Il portera sur 192.561 actions au prix unitaire de 13,52 € net de tout frais, représentant 4,84% du capital de ce spécialiste des solutions logicielles et de services pour les diffuseurs et les producteurs de contenu. La suspension de la cotation est maintenue jusqu’à nouvel avis.

Microwave Vision : le retrait obligatoire interviendra le 26 mars 2021. Il portera sur 518.123 actions au prix unitaire de 26 €, net de tout frais, représentant 7,99% du capital de cette société spécialisée dans la visualisation des ondes électromagnétiques. La cotation est suspendue jusqu’à la mise en œuvre du retrait obligatoire.

Banque des Antilles Françaises : avis aux anciens actionnaires. Banque Palatine, 42, rue d’Anjou, 75008 Paris, informe qu’elle détient des fonds bloqués correspondant aux indemnités dues à d’anciens actionnaires de la Banque des Antilles Françaises n’ayant pas répondu à l’offre publique de retrait, ouverte du 19 juillet au 1er août 2012, et n’ayant pas été indemnisés dans le cadre du retrait obligatoire, intervenu le 2 août 2012.

Tours de table

Société Française de Casinos : Circus Casino France au-delà des 10%. Cette structure contrôlée par Ardent Finance détient désormais 11,40% du capital et des droits de vote de cette société qui exploite quatre casinos. Circus Casino France envisage de poursuivre ses acquisitions d’actions. Néanmoins, compte tenu de l’actionnariat actuel de la SFC détenue à hauteur de 75,09% par Casigrangi (qui déposera un projet d’OPA simplifiée à 1,70 € par action), sa participation ne lui permettra pas de mettre en œuvre une stratégie particulière vis-à-vis de l’émetteur. Elle souhaite donc instaurer avec Casigrangi un dialogue constructif sur la gestion de la SFC, étant précisé toutefois qu’elle ne sollicitera pas sa nomination au sein du conseil d’administration.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end sans restrictions et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés