Inside

Suez : Veolia n’exclut pas une OPA inamicale. Veolia a remis à Engie une offre ferme pour l’acquisition de 29,9% des actions de Suez qu’il détient au prix de 15,50 € l’action avant une OPA, en vue de créer le grand champion mondial français de la transformation écologique. Suez l’a rejeté, en estimant qu’elle est « porteuse de grandes incertitudes » et que « la démarche de Veolia est non sollicitée ». Interrogé sur BFM Business sur l’éventualité d’une OPA hostile, Antoine Frérot, PDG de Veolia, ne l’a pas écarté : « rien n’est exclu, ça dépendra beaucoup des raisons qui font qu’Engie n’accepte pas notre proposition, et nous aviserons à ce moment-là… S’il y a d’autres projets, ils seront comparés […]. Je suis persuadé que ce projet […] d’un grand champion mondial français de la transformation écologique, c’est le meilleur projet qu’on puisse faire avec ces deux entreprises et tous les talents ».