Inside

Vivendi demandera l’autorisation à l’assemblée générale du 22 juin 2021 de lancer une OPRA pouvant aller jusqu’à 50% de son capital (23e résolution). « Nous vous proposons d’autoriser votre Directoire à réduire le capital social de la Société, sauf en période d’offre publique sur les titres de la Société, d’un montant nominal maximum de 3.261.487.955 euros, soit 50% du capital social, par voie de rachat par la Société d’un nombre maximum de 592.997.810 de ses propres actions, suivi de leur annulation. Dans ce cadre, il vous est proposé d’autoriser votre Directoire à formuler une offre publique de rachat auprès de tous les actionnaires de la Société, à mettre en œuvre la réduction de capital puis à en arrêter le montant définitif. Le prix de rachat unitaire sera déterminé par votre Directoire dans la limite d’un prix maximum de 29 euros par action, soit un montant global de 17.196.936.490 euros maximum ». Il s’agit bien d’une option et rien n’indique pour le moment qu’elle sera mise en œuvre. Mais, compte tenu du pourcentage potentiellement visé (jusqu’à 50%), le marché s’interroge sur les intentions de Vivendi.