Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Avec l’apparition d’un nouveau variant, jugé préoccupant par l’OMS, le marché n’a pas fait d’étincelle. Néanmoins, TIM Group (Telecom Italia) est toujours au centre des attentions, avec la manifestation d’intérêt de KKR. Iberchem lance une offre volontaire sur Parfex. Green Mobility Holding a lancé son OPA sur Europcar Mobility Group, sans oublier les autres opérations en cours (Devoteam, SQLI, Artefact, Recticel) : tout ce qu’il faut savoir.

Les nouveautés

Parfex : offre volontaire de rachat au prix de 31,37 € par action. Iberchem, qui détient déjà 95,61% des actions de ce créateur et producteur de fragrances pour la parfumerie fine, le soin du corps et de la maison, lance une offre volontaire de rachat visant l’intégralité des 60.199 actions Parfex non détenues. Dans le cadre de cette offre, Iberchem s’engage à offrir aux actionnaires minoritaires d’acquérir la totalité de leurs actions au prix de 31,37 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 114,9% sur le dernier cours coté (14,60 €) sur Euronext Access et valorise la société environ 43 millions d’euros. L’offre sera ouverte du 25 novembre au 29 décembre 2021 inclus. Dans la mesure où Iberchem détient d’ores et déjà une participation supérieure à 90%, il sera demandé, à l’issue de l’offre, la radiation des actions.

TIM (ex-Telecom Italia) : KKR propose de prendre le contrôle au prix de 0,505 € par action. Le géant du capital-investissement envisage de lancer une éventuelle OPA au prix de 0,505 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 45,5% sur le dernier cours avant l’annonce et valorise TIM environ 10,8 milliards d’euros. Cette manifestation d’intérêt, qualifiée d’« amicale » par KKR, serait conditionnée à un niveau minimum d’acceptation de 51% pour les deux catégories d’actions. Elle vise à obtenir l’approbation des administrateurs de TIM et le soutien de la direction de la société. A noter que CVC pourrait rejoindre KKR, afin de partager la charge financière, croit savoir l’Agence Bloomberg.

Les offres en cours

Europcar Mobility Group : l’OPA est ouverte depuis le 26 novembre 2021. Sa date de clôture sera fixée après réception par l’AMF des éléments justificatifs concernant l’autorisation de l’opération de rapprochement au titre du contrôle des concentrations par la Commission européenne. Pour rappel, Green Mobility Holding s’engage à acquérir les actions non détenues de ce leader européen de la location de véhicules au prix de 0,50 € par action, en étant assorti d’un complément de prix de 0,01 € si le seuil de mise en œuvre du retrait obligatoire est atteint à l’issue de l’offre ou de l’offre rouverte le cas échéant. Le prix de l’offre fait ressortir une prime de 27,3% sur le cours du 22 juin 2021 et une prime de 37,7% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Si l’on intègre le complément de prix, les primes respectives s’élèvent à 29,8% et 40,5%.

Devoteam : le projet de note en réponse à l’OPAS a été déposé. Il contient notamment le rapport du cabinet Eight Advisory, mandaté le 14 octobre 2021 par le conseil de surveillance de ce groupe leader du conseil en stratégie digitale, plateformes technologiques, cybersécurité et business transformation. Pour rappel, par l’intermédiaire de la société Castillon, qui détient 85,05% du capital, MM. Godefroy et Stanislas de Bentzmann ont décidé de renforcer leur contrôle sur Devoteam en lançant une offre publique sur les actions non détenues. L’offre est proposée à un prix de 168,50 € par action, représentant une prime de 23,2% par rapport au cours de clôture du 13 octobre 2021 et de 28% par rapport à la moyenne des 30 dernières séances.

SQLI : le projet d’OPA a également été déposé auprès de l’AMF. Synsion BidCo, société contrôlée par DBAY Advisors, qui détient 28,59% du capital de cette agence digitale spécialisée dans le e-commerce, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 31 € par action (contre un prix initial de 30 €). Ce prix révisé de 31 € par action représente une prime de 18,3% sur le dernier cours coté avant l’annonce, au 22 septembre 2021, et une prime de 20,6% sur la moyenne des 60 dernières séances avant cette date, valorisant SQLI à 143 millions d’euros. DBAY Advisors a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire s’il détient 90% du capital et des droits de vote à l’issue de l’offre. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 9 décembre 2021 au 12 janvier 2022.

Artefact : l’OPA simplifiée prendra fin vendredi 3 décembre 2021. BidSky (Ardian Expansion), qui détient 54,20% du capital de cette agence spécialisée dans le conseil en stratégie data et dans le marketing digital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 7,80 €. Ce prix fait ressortir une prime de 42,3% par rapport au dernier cours avant l’annonce de l’entrée en négociations exclusives (23 juillet 2021) et une prime de 60,6% par rapport à la moyenne des trois derniers mois précédant cette annonce.

Recticel : Bruxelles ouvre une enquête approfondie sur l’OPA de Greiner. L’enquête initiale de la Commission européenne a identifié un certain nombre de préoccupations concernant le regroupement des activités mousses techniques des deux sociétés. À ce stade, la Commission craint que l’opération n’entraîne un choix réduit et des prix plus élevés. Pour rappel, l’OPA inamicale de Greiner au prix de 13,50 € par action a été ouverte le 14 octobre 2021. Recticel estime toujours que l’offre de Greiner ne répond pas aux intérêts légitimes de toutes les parties prenantes et en plus sous-évalue l’entreprise. Le conseil d’administration a reçu une attestation d’équité de KBC Securities indiquant que le prix d’offre n’est pas équitable envers les actionnaires d’un point de vue financier. Recticel continue d’examiner activement ses alternatives stratégiques.

Tour de table

Société Fermière du Casino Municipal de Cannes (SFCMC) : changement dans le tour de table. Dans le cadre d’un reclassement interne, la société FHC, contrôlée au plus haut niveau par M. Marc Ladreit de Lacharrière, a repris les titres détenus par Fimalac Développement et détient désormais 10% du capital et 5,44% des droits de vote. FHC envisage de poursuivre ses achats de titres en fonction des conditions et opportunités, mais n’a pas l’intention de prendre le contrôle de la SFCMC. Celle-ci est composée de 3 hôtels comptabilisant 565 chambres, suites et cottages, de 2 casinos et de 8 restaurants. Elle est détenue à 60,51% par la famille Desseigne-Barrière, 23,34% par Casinvest (Qatari Diar), 10% donc par FHC, le public détenant le solde, soit 6,15%.

A savoir

Ericsson va acquérir Vonage pour 6,2 milliards de dollars. Après avoir acquis l’américain Cradlepoint pour 1 milliard de dollars, l’équipementier des télécoms mobiles suédois Ericsson a conclu un accord pour l’acquisition de ce spécialiste des communications basées sur le cloud. Sur les douze mois allant de septembre 2020 à septembre 2021, Vonage a réalisé un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de dollars avec une marge d’Ebitda de 14% et un cash-flow disponible de 109 millions de dollars. Selon Ericsson, la transaction devrait être relutive pour le bénéfice par action (BPA), hors effets d’amortissement et de trésorerie, à partir de l’année 2024. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au premier semestre 2022.

Orange Belgium entre en négociation pour prendre le contrôle de VOO. Le marché des télécoms poursuit sa recomposition. Après la proposition de KKR d’acquérir TIM Group (ex-Telecom Italia), Orange Belgium a été choisi par Nethys pour entrer en négociation exclusive pour l’acquisition de 75% du capital moins une action de VOO. A l’issue d’un processus de sélection compétitif, Orange Belgium a donc coiffé Telenet sur le poteau pour acquérir cet opérateur télécom qui détient le réseau câble dans la région wallonne et sur une partie de la région bruxelloise. Cette négociation prend pour base une valeur d’entreprise de 1,8 milliard d’euros pour 100% du capital de VOO, correspondant à un multiple de 9,5 fois l’Ebitda prévisionnel 2021 avant synergies.

Bourrelier Group fait un point sur le litige l’opposant à JG Capital Management. Par ordonnance du 18 novembre 2021, le magistrat chargé de la mise en état de la Cour d’appel de Paris a jugé que JG Capital Management était irrecevable à critiquer devant la Cour d’appel les fautes prétendument commises au préjudice de la société Bourrelier Group SA et que ses prétentions à ce titre étaient irrecevables. Seules ses prétentions au titre de son préjudice personnel sont jugées recevables. Cette ordonnance est susceptible de recours. Bourrelier Group tiendra informés ses actionnaires, ainsi que les détenteurs de droits à compléments de prix (prévus dans le cadre de l’OPR de M14 sur Bourrelier Group qui s’est clôturée le 7 juillet 2021), des suites de cette procédure.

A lire

Les OPA se multiplient : profitez des primes ! C’est le titre de couverture de l’hebdomadaire Le Revenu en date du 26 novembre 2021. Avec déjà 748 opérations d’une valeur supérieure à 100 millions de dollars dans le monde depuis le début de l’année, l’activité totale de fusions-acquisitions pourrait dépasser en 2021 le record absolu, comme l’explique le cabinet de conseil Willis Tower Watson. Or, pour un actionnaire, il est toujours intéressant de détenir en portefeuille une ou plusieurs valeurs opéables, dans la mesure où l’acquéreur doit faire preuve de séduction, ce qui passe par… le prix offert. Le Revenu a ainsi identifié vingt-six sociétés, du CAC 40 à Euronext Growth, susceptibles de faire l’objet d’une opération financière. Pour en savoir plus, voir le site Lerevenu.com

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end reposant et vous remercie de votre fidélité. N’oubliez pas de confirmer votre inscription à notre newsletter !

© Médiange. Tous droits réservés

Partager