L'offre du jour

Apax et Boussard & Gavaudan mettent la main sur GFI. Le secteur des services informatiques est décidément un terreau fertile en OPA. Après Infovista, Hitechpros, Metrologic Group, Prowebce, ESR, Arkoon Network Security et Osiatis, pour ne citer que les cibles les plus récentes, c’est maintenant au tour de GFI de faire l’objet d’un projet d’offre publique. Mais, à la différence des opérations précédentes, ce projet résulte de la constitution d’une action de concert.

Les deux principaux actionnaires, Itefin Participation (détenue par Apax Partners et Altamir) et Boussard & Gavaudan, qui détiennent respectivement 29,9% et 27,9% du capital, ont signé en effet un pacte, le 7 juin dernier. Ce faisant, ils ont franchi ensemble différents seuils légaux pour détenir de concert 57,88% du capital de GFI. Pour se conformer à la réglementation boursière, Natixis, agissant pour le compte d’Infofin Participations (détenue à 57% par le FCPR Apax France VII et 43% par la société Altamir), a donc déposé un projet d’OPA simplifiée. Sous réserve du feu vert de l’AMF, celle-ci devrait se dérouler du 27 juin au 10 juillet prochain.

Pour chaque action, il est proposé 3,75 euros (coupon 2012 attaché), soit une prime de 23,4% sur le dernier cours coté avant l’annonce, de 15% sur la moyenne des 3 derniers mois et de 8,1% sur le cours le plus élevé sur un an. A noter également que ce prix extériorise une prime de 4,4% par rapport à la moyenne des objectifs de cours de six bureaux d’analyses (Oddo Securities, Tradition Securities and Futures, Genesta, Gilbert Dupont, Natixis et Kepler Capital Markets). Au prix de l’offre, GFI est valorisé 204 millions, soit 30% du chiffre d’affaires réalisé en 2012 (667,3 millions) et 8,7 fois le résultat opérationnel (23,3 millions).

Les obligations à option de conversion et/ou d’échange en actions nouvelles ou existantes (Océane) ne sont pas oubliées, avec un prix de 5,10 euros (relevé ensuite à 5,25 euros), comme les bons de souscription et/ou d’acquisition remboursables (BSAAR) – non cotés – payés 0,35 euro pièce.

Apax et Boussard & Gavaudan (BG) sont actionnaires de GFI depuis 2007, mais agissaient jusqu’ici de manière indépendante, avec une logique d’investissement différente. « Apax est devenu le premier actionnaire de GFI afin de mettre en place une stratégie visant au développement indépendant de la société », est-il précisé. « BG, pour sa part, a investi dans GFI sur le fondement de son analyse du potentiel de création de valeur de ce groupe, mais sans avoir la vocation ni la volonté d’exercer une influence sur la stratégie de GFI ». L’objectif commun est désormais de stabiliser le capital et de poursuivre la création de valeur avec un positionnement stratégique entre les opérateurs de taille mondiale et les acteurs de niche.

G.B.

© Médiange. Tous droits réservés.

Partager